twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Bénin : Le Groupe de haut niveau des Nations Unies sur la coopération numérique et le Réseau francophone des ministres de l’Économie numérique s’activent

dimanche 2 juin 2019

Le Bénin a procédé au lancement de la « Journée de consultation régionale des pays francophones de l’Afrique sur la Coopération numérique ». L’occasion pour les délégations internationales et le Panel de Haut Niveau présents à la consultation de se réjouir de voir la capitale économique du Bénin, accueillir cette rencontre internationale officiellement lancée par Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre de l’Economie numérique et de la Communication du Bénin.

C’est en effet en octobre 2018, lors du 17ème Sommet de la francophonie tenu à Erevan (Arménie), que le Bénin a été désigné pour abriter le siège du secrétariat permanent et assurer la présidence du Réseau francophone des ministres de l’Economie numérique. Organisation dont la présidence est assurée par Aurélie Adam Soule Zoumarou, ministre de l’Economie Numérique et de la Communication.

L’une des retombées de ce choix porté sur le Bénin est la proposition du Groupe de haut niveau des Nations Unies sur la coopération numérique (Digital Cooperation UN SecretaryGeneral’s High Level Panel), d’organiser au Bénin la réunion de concertation régionale de l’Afrique francophone. Une initiative co-organisée par le Ministère de l’Économie Numérique et de la Communication, le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération du Bénin, l’Organisation Internationale de la Francophonie et le Groupe de haut niveau des Nations Unies sur la coopération numérique.

La ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, a d’abord remercié l’ensemble des délégations des pays francophones ayant fait le déplacement de Cotonou avant d’assurer que « l’harmonisation des normes en Afrique est nécessaire pour ne plus rester dans un marché fragmenté ». Pour elle, le Bénin s’est engagé à accueillir cette journée de consultation « à l’instar du reste d’une Afrique francophone consciente du besoin de mutualiser ses efforts ». Aussi, les participants ont travaillé à la structuration de la charte du Réseau francophone des ministres de l’Economie numérique. « Le cadre institutionnel que représente notre réseau sera un catalyseur de nos initiatives et un accélérateur pour une réussite collective », a fait savoir Aurélie Adam Soulé Zoumarou.

Digital Cooperation UN Secretary General’s High Level Panel

Le Groupe de haut niveau des Nations Unies sur la coopération numérique a pour principale mission de sensibiliser le public au pouvoir transformateur qu’ont les technologies numériques sur la société et l’économie et de nourrir le débat général sur les moyens de garantir un avenir numérique qui soit sûr et inclusif, dans le respect de toutes les normes applicables des droits de l’homme, a souligné Aurélie Adam Soulé Zoumarou, présidente du Réseau francophone des ministres de l’Économie numérique.

Son homologue, la ministre de l’Economie numérique et de la Prospective du Mali, Kamissa Camara, estime qu’en matière de coopération numérique, « la société civile permet de mettre en place des applications qui répondent aux besoins spécifiques des populations comme reporter des problèmes environnementaux de leurs localités aux autorités ». Elle a ensuite insisté sur le fait que « tout projet de planification ne peut se faire sans l’économie numérique ». D’où l’importance d’y accorder une attention particulière.

Pour y parvenir avec assurance, Danio Campanelli, coordonnateur des conférences ministérielles à l’Organisation mondiale du commerce a indiqué que « sans un cadre réglementaire approprié, il sera difficile de rendre l’accès au numérique équitable ou de permettre aux petits entrepreneurs de lutter face à certains géants »

Henri Eli Monceau, l’ambassadeur, Représentant permanent de l’Organisation internationale de la Francophonie auprès des Nations Unies à Genève et à Vienne, qui a fait le déplacement de Cotonou a profité de cette rencontre pour vanter l’apport de la Francophonie qui est selon lui, « une force pouvant peser dans les débats multinationaux » en matière d’économie numérique.

Au cours de cette journée de consultation il s’est tenu un panel sur « la coopération numérique, levier d’accélération de la transformation numérique en Afrique Francophone ? ». Entre autres thématiques abordées, le développement inclusif, la protection des droits de l’homme et maintien de l’entreprise humaine sur les technologies digitales, la participation inclusive dans l’économie digitale puis le renforcement des capacités des individus.

Par ailleurs, plusieurs communications de haut niveau ont donné lieu à un rapport dans lequel les acteurs apportent des solutions pour une coopération numérique efficace. Selon Aurélien Agbénonci, ministère des Affaires étrangères et de la Coopération du Bénin, il a plu au président Patrice Talon de lancer l’idée d’un espace de coordination des actions entre les ministres de l’Economie numérique afin de répondre aux défis du secteur du numérique. « C’est à nous, pays francophones, de dresser une table pour nous imposer comme acteurs incontournables du numérique », a-t-il déclaré.

Laurent Adjovi

(Source : Digital Business Africa, 2 juin 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)