twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Batik n° 94 Mai 2007

mercredi 30 mai 2007

Bulletin d’Analyse sur les Technologies de l’Information et de la Communication
Lettre d’information électronique mensuelle publiée par OSIRIS
l’Observatoire sur les Systèmes d’Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal

n° 94 mai 2007


Sommaire


Éditorial
La Chine à la conquête du marché africain des télécommunications
Actualités
Avenir communication lance la radio Première FM qui est aussitôt suspendue par l’ARTP
Près d’un million de téléphones portables vendus chaque année au Sénégal
372 ordinateurs portables remis à des enseignants et chercheurs de l’UCAD
Kheweul.com premier registar Internet accrédité par l’ICANN en Afrique de l’ouest
Abdoulaye Baldé lance son site Web
Lancement d’un forum de discussion sur les mutilations génitales féminines
Politique
Le passage de la numérotation téléphonique à huit chiffres reporté en octobre 2007
Faible progression du fixe, explosion du mobile et confidentialité de l’Internet
Infrastructures et services
Tigo lance le BlackBerry au Sénégal
La Sonatel doublera les capacités de son réseau de téléphonie mobile d’ici fin 2007
La Chine lance un satellite de télécommunications pour le compte du Nigeria
Projets
Des passeports numérisés pourraient prochainement être institués
Rendez-vous
SINEC 2007 du 12 au 17 juin 2007 à Dakar (Sénégal)


Editorial


La Chine à la conquête du marché africain des télécommunications

Le 14 mai 2007, la Chine a placé en orbite un satellite de télécommunications de sa fabrication pour le compte du Nigeria. A l’exception des agences de presse chinoises qui ont relaté l’évènement à travers des dépêches diffusées sur Internet, le lancement de ce satellite géostationnaire, couvrant l’Afrique, une partie du Proche-Orient et du sud de l’Europe, s’est fait dans l’indifférence quasi générale et n’a guère intéressé les médias africains. Il marque pourtant un jalon important dans la pénétration chinoise en Afrique d’une manière générale et plus particulièrement dans le domaine des télécommunications, secteur où la Chine s’était jusqu’alors contentée de fournir des équipements, de déployer des infrastructures de téléphonie mobile, de fournir une assistance-conseil et d’affirmer sa présence à travers des prises de participation dans des opérateurs en voie de privatisation voire l’acquisition de licences d’exploitation de réseaux cellulaires à travers notamment des sociétés comme Bell Shanghai, Huawei et ZTE. En effet, à travers cette opération, la Chine se positionne vis-à-vis de l’Afrique à la fois comme une puissance capable de procéder au lancement commercial de satellites mais également comme un fabricant de satellites de télécommunications, deux secteurs qui étaient jusqu’alors la chasse gardée des pays occidentaux sur le continent africain. Comme on le voit, on est bien loin de l’image que l’on pouvait avoir de la présence chinoise dans le secteur des télécommunications africain il y à quelques années de cela, à savoir un pays réputé pour sa capacité à proposer des téléphones cellulaires bas de gamme et bon marché. Loin d’être un évènement isolé, le lancement de ce satellite s’inscrit dans une stratégie soigneusement murie de pénétration du marché africains des télécommunications dont le premier jalon a été l’organisation en décembre 2004 du premier atelier ministériel Chine-Afrique pour les télécommunications qui avait regroupé des représentants industriels chinois et des officiels africains venus d’Afrique du Sud, d’Algérie, d’Egypte, d’Ethiopie, de Mauritanie, du Niger, du Soudan, de Tanzanie, du Togo, de Tunisie et du Zimbabwe. Depuis cette date, de nombreux accords commerciaux ont été passé entre des sociétés chinoises et des états africains (Bénin, Congo, Ghana, Kenya, Lesotho, Mauritanie, Niger, Togo, etc.) Sur un autre plan, la mise en orbite de ce satellite nigérian met une fois de plus à l’ordre du jour, la question du lancement du satellite régional panafricain de télécommunications RASCOM, régulièrement annoncé mais moult fois reporté pour des raisons multiples et variées. Cette situation est d’autant plus préoccupante que l’Afrique est actuellement la seule partie du monde à ne pas disposer d’un satellite régional de télécommunications avec toutes les conséquences néfastes qui en découlent en matière d’interconnexion entre les pays africains et entre l’Afrique et le reste du monde tant sur les plans technique, économique et financier qu’en matière de souveraineté. C’est également le lieu de s’interroger sur la sincérité de l’adhésion des dirigeants africains aux objectifs d’intégration africaine dans le domaine crucial des infrastructures de télécommunications lorsque l’on voit un pays, pourtant co-initiateur du NEPAD, faire ainsi cavalier seul alors qu’existe depuis maintenant près de deux décennies un ambitieux projet panafricain qui peine à se matérialiser. Les difficultés rencontrées dans la mise en place du consortium devant réaliser le câble sous marin en fibre optique d’Afrique de l’Est (EASSy) amènent également à se poser le même type de question. A l’heure où la Chine pénètre de plus en plus le marché africain des télécommunications, il est grand temps que les dirigeants africains opèrent une révolution culturelle et entament, dans l’unité, une longue marche vers le développement qui fera de l’Afrique une puissance géostratégique et géoéconomique capable de faire jeu égal avec toutes les grandes puissances du monde.

Amadou Top

Président d’OSIRIS


Actualités


Avenir communication lance la radio Première FM qui est aussitôt suspendue par l’ARTP

Le 29 mai 2007, le Groupe Avenir communication éditeur du journal Le Quotidien depuis février 2003, possesseur d’une imprimerie et qui publie le magazine hebdomadaire, Weekend depuis le 15 mars et le journal satirique Cocorico depuis le 23 mai dernier, a procédé au lancement officiel de sa station de radio dénommée « Première FM » émettant sur la fréquence 92.3 avec pour slogan « notre ambition, le sommet ». Cependant, dès le lendemain, l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a adressé une correspondance aux responsables du groupe Avenir communication pour les informer de sa décision de suspendre l’autorisation d’émettre sur la fréquence 92.3 sous prétexte que l’émetteur utilisé n’avait pas fait l’objet de la délivrance d’un agrément d’importation et que le groupe utilisait, sans autorisation de l’ARTP, une liaison de déport entre les studios de la radio situés à Yoff et l’émetteur situés à la Patte d’Oie. L’ARTP appuyé par des forces de gendarmerie a mis les équipements radio sous scellés et a confisqué l’émetteur. Le groupe Avenir communication s’est vu notifié un délai de 45 jours pour régulariser sa situation avant le retrait définitif de l’autorisation d’utilisation de la fréquence.

Le Quotidien : http://www.lequotidien.sn/

Près d’un million de téléphones portables vendus chaque année au Sénégal

A l’occasion de la présentation d’un nouvel appareil de la marque finlandaise Nokia dans les bureaux de son représentant au Sénégal, Yannick Debaupte, il a été annoncé qu’il se vendait annuellement près d’un million de téléphone portable au Sénégal. Malgré des droits de douanes de 30 à 40% sur ce type d’appareils le marché sénégalais est un des plus florissants d’Afrique et Nokia détient plus de la moitié des parts du marché.

372 ordinateurs portables remis à des enseignants et chercheurs de l’UCAD

Dans le cadre d’un partenariat entre l’Université Cheikh Anta Diop de dakar (UCAD), la société Sen Technology et la Banque Attijariwafa Bank, 372 ordinateurs portables ont été remis à des enseignants et chercheurs de l’UCAD. Vendus au prix de 600.000 FCFA l’unité, ces ordinateurs seront payés sur une durée de 24 mois.

UCAD : http://www.ucad.sn/

Célébration de la Journée mondiale des télécommunications

Dans le cadre de la célébration de Journée mondiale des télécommunications, l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a organisé le 29 mai 2007, en partenariat avec les opérateurs et les acteurs du secteur, une série de manifestations à l’Ecole supérieure multinationale des télécommunications (ESMT) sur le thème « Connecter les jeunes : les possibilités offertes par les TIC ».

ARTP : http://www.artp-senegal.org/

Kheweul.com premier registar Internet accrédité par l’ICANN en Afrique de l’ouest

Un communiqué de presse publié le 14 mai 2007 par l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN) a annoncé que le premier « registrar Internet » avait été accrédité au Sénégal. Dénommé Kheweul.com et géré par Mouhamet Diop, il est le premier « registrar Internet » pour les noms de domaines génériques en Afrique de l’Ouest et le second en Afrique. L’ICANN est l’organisme chargé d’allouer l’espace des adresses de protocole Internet (IP), d’attribuer les identificateurs de protocole, de gérer le système de nom de domaine de premier niveau pour les codes génériques (gTLD) et les codes nationaux (ccTLD) et d’assurer les fonctions de gestion du système de serveurs racines.

Kheuwel.com : http://www.kheweul.com/
ICANN : http://www.icann.org/

Lancement de l’opération d’identification des détenteurs de carte SIM

Dans le courant du mois de mai, les opérateurs de téléphonie Tigo et Orange ont lancé, à travers une campagne de presse dans les journaux, l’opération d’identification des détenteurs de carte SIM rendu obligatoire par l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP).

Abdoulaye Baldé lance son site Web

A l’image d’un nombre croissant d’hommes politiques sénégalais, Abdoulaye Baldé, Secrétaire général de la section communale du Parti démocratique sénégalais (PDS) de Ziguinchor, a lancé son site Web personnel à l’occasion de la campagne électorale pour les élections législatives du 3 juin 2007.

Abdoulaye Baldé : http://www.abdoulayebalde.com/

Lancement d’un forum de discussion sur les mutilations génitales féminines

Dans le cadre de la lutte contre les mutilations génitales féminines (MGF), Enda Tiers-Monde a lancé un forum de discussion électronique intitulé MGF-TIC sur le thème "Contribution des TIC à l’abandon des MGF en Afrique francophone : rôle citoyen des jeunes", dans le cadre d’un projet de recherche mis en oeuvre avec le soutien du Centre de Recherches sur le Développement International (CRDI). La discussion qui sera facilitée, modérée et animée, et se déroulera en français débutera le 4 juin 2007 et s’achèvera en février 2008. Pour s’inscrire à ce forum de discussion, il suffit d’envoyer un message vide à MGF-TIC-subscribe@yahoogroupes.fr.

MGF-TIC : http://www.famafrique.org/tic-mgf/a...


Politique


Le passage de la numérotation téléphonique à huit chiffres reporté en octobre 2007

Dans un entretien accordé au quotidien Wal Fadjri, le Directeur juridique de l’Agence de régulation des télécommunication et des postes (ARTP), Thierno Mohamadou Baba Ly, a annoncé que l’entrée en vigueur du nouveau plan de numérotation à huit chiffres initialement prévue pour le 1er juillet 2007 avait été reportée au 7 octobre 2007. Les raisons avancées pour expliquer ce report tiennent à la nécessité de développer de nouveaux logiciels et d’acquérir de nouveaux équipements.

ARTP : http://www.artp-senegal.org/


Infrastructures et services


Faible progression du fixe, explosion du mobile et confidentialité de l’Internet

Selon les chiffres publiés par l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) dans le cadre de son observatoire des télécommunications, le Sénégal comptait, au 31 mars 2007, pour une population estimée à 10.580.000 habitants :

- 285.774 lignes téléphoniques fixes correspondent à une télédensité de 2,70% ;
- 3.378.272 abonnés à la téléphonie mobile, dont 99,05% à la formule prépayée, soit une télédensité de 31,93% ;
- 31.311 abonnés à Internet, dont 95,83% à l’ADSL, soit un taux de pénétration de 0,30%.

ARTP : http://www.artp-senegal.org/

Tigo lance le BlackBerry au Sénégal

Depuis le 25 mai 2007, Tigo a annoncé le lancement de la solution BlackBerry au Sénégal qui est ainsi le premier pays d’Afrique francophone à en bénéficier. Lancé en 1999 par la société canadienne Research in Motion (RIM), le BlackBerry est un terminal qui permet de téléphoner, d’envoyer et de recevoir du courrier électronique, de partager son agenda et son carnet d’adresse et de naviguer sur Internet. Déjà utilisé par huit millions de personnes dans le monde, le BlakcBerry est disponible en Afrique du Sud depuis 2004, en Egypte depuis 2005, au Nigeria et en Algérie depuis 2006 et au Maroc depuis février 2007.

BlackBerry : http://www.blackberry.com/
Tigo : http://www.tigo.sn/

La Sonatel doublera les capacités de son réseau de téléphonie mobile d’ici fin 2007

Confrontée à des incidents techniques à répétition sur son réseau de téléphonie mobile qui lui ont valu plusieurs rappels à l’ordre de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) ainsi qu’une amende de trois milliards de FCFA, la Sonatel a reconnu par la voix de son Directeur général Cheikh Tidiane Mbaye invité de l’émission « Grand jury » de la radio RFM le 27 mai 2007 que la qualité du réseau de téléphonie mobile d’Orange était un problème réel. Il a par ailleurs indiqué, lors d’une rencontre d’échanges avec les journalistes, organisée dans le cadre de la Journée mondiale des télécommunications, que la Sonatel allait doubler les capacités de son réseau d’ici la fin 2007 dans le cadre d’un plan d’investissement d’un montant de 61 milliards de FCFA qui prévoit notamment la remise à neuf et l’extension du réseau de Dakar d’ici fin juin, celui des capitales régionales d’ici la septembre et celui des grands axes routiers et des zones rurales d’ici fin décembre.

Sonatel : http://www.sonatel.com/

La Chine lance un satellite de télécommunications pour le compte du Nigeria

Le 14 mai 2007, la Chine a placé en orbite un satellite de télécommunications de sa fabrication pour le compte du Nigeria. Ce satellite géostationnaire baptisé NIGCOMSAT-1, couvrira l’Afrique, une partie du Proche-Orient et du sud de l’Europe.


Projets


Des passeports numérisés pourraient prochainement être institués

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Me Ousmane Ngom, a annoncé que d’ici moins d’un an, un dispositif permettant de produire des passeports à puces numérisés devrait être mis en place. Le ministère de l’Intérieur devrait ainsi être en mesure de produire un grand nombre de passeports dans de brefs délais et les consulats du Sénégal devraient être connectés à ce système et ainsi délivrer directement des passeports.

Ministère de l’Intérieur : http://www.interieur.gouv.sn/


Rendez-vous


SINEC 2007 du 12 au 17 juin 2007 à Dakar (Sénégal)

L’édition 2007 du Salon international des technologies de l’information et de la communication (SINEC) se déroulera du 12 au 15 juin 2007 au Centre international du commerce extérieur du Sénégal (CICES). Le SINEC 2007 s’articulera autour d’un pôle « Exposition » dédié aux fabricants, fournisseurs et distributeurs de produits et de services ainsi qu’aux institutions, groupements professionnels, instituts de formation, et à la presse spécialisée et d’un pôle « Démos » permettant aux exposants de présenter leurs offres sur des écrans de projection.

Sencomane : http://www.sencomane.sn/


Envoyez-nous vos informations : cliquez ici
Abonnement : cliquez ici


Contrat Creative Commons Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. (Osiris, mai 2007)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)