twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Batik n° 92 Mars 2007

samedi 31 mars 2007

Bulletin d’Analyse sur les Technologies de l’Information et de la Communication
Lettre d’information électronique mensuelle publiée par OSIRIS
l’Observatoire sur les Systèmes d’Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal

n° 92 mars 2007


Sommaire


Éditorial
Naissance d’un opérateur régional de télécoms ou renforcement de la présence étrangère ?
Actualités
Dominique Wolton invité du Cesti
Le bénéfice net de la Sonatel en hausse pour l’exercice 2006
Spectrum TV diffusée par satellite au Sénégal
Atelier d’information sur le projet Euroafrica-ICT
La Sonatel rachète la licence de téléphonie mobile de Spacetel en Guinée
Infrastructures et services
Renforcement de l’infrastructure de téléphonie mobile pour le Magal et le Maouloud
La CBAO lance la carte bancaire à puce avec technologie EMV
Projets
Projet de création de cyberespaces destinés aux journalistes dans les régions
Rendez-vous
3èmes Journées sur la sécurité des systèmes d’information et des communications
Colloque International Brazzaville-Kinshasa : Culture, Communication et Globalisation


Editorial


Naissance d’un opérateur régional de télécoms ou renforcement de la présence étrangère ?

Après son implantation au Mali en 2002, en Guinée Bissau en 2006 et tout dernièrement en Guinée, la Sonatel est désormais un opérateur d’envergure régionale en matière de téléphonie mobile avec une présence dans quatre pays d’Afrique de l’Ouest. Le label Orange, qui a remplacé toutes les marques commerciales de la Sonatel depuis novembre 2006, est désormais présent dans neuf pays africains si l’on ajoute aux quatre déjà cités, le Botswana, le Cameroun, la Côte d’ivoire, la Guinée équatoriale et Madagascar. En dehors de France Télécom, les principaux opérateurs possédant des réseaux régionaux sont MTN, une société sud-africaine présente dans quinze pays (Afrique du Sud, Bénin, Cameroun, Congo, Cote d’ivoire, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Liberia, Nigeria, Ouganda, Rwanda, Soudan, Swaziland et Zambie), CelTel, filiale à 100% du groupe koweitien MTC, présente également dans quinze pays (Burkina Faso, Congo, Gabon, Kenya, Madagascar, Malawi, Niger, Nigeria, Ouganda, RDC, Sierra Leone, Soudan, Tanzanie, Tchad et Zambie) et Maroc Télécom, filiale du groupe français Vivendi, présent dans trois pays (Gabon, Maroc et Mauritanie). En réalité, MTN est le seul dont les capitaux soient africains, les autres étant soit des sociétés étrangères à l’Afrique comme MTC soit des filiales africaines de groupes étrangers comme la Sonatel et Maroc Télécom. Le déploiement de la Sonatel en Afrique de l’Ouest, après sa tentative infructueuse de prise de contrôle de Gabon Télécom, est donc plus une illustration du renforcement des opérateurs étrangers sur le marché africain des télécommunications que la naissance d’un nouvel opérateur régional africain puisque son capital est détenu à 42,33% par France Télécom. Cette situation découle directement du processus de privatisation des opérateurs publics et d’ouverture à la concurrence du marché de la téléphonie mobile en Afrique qui ont eu pour principal résultat (pour ne pas dire objectif) de livrer ce secteur extrêmement rentable à des firmes étrangères. En l’espèce, il s’est agi d’une double dénationalisation avec d’une part la suppression des opérateurs publics de télécommunications et leur remplacement par des entreprises privées et d’autre part la destruction de l’identité africaine de ces sociétés pour en faire des filiales de sociétés étrangères même si certaines ont gardé leur appellation d’origine, les transformant en quelque sorte en des sociétés à peau blanche dotées de masques noirs pour faire un clin d’œil à Frantz Fanon. Alors que partout dans le monde, la protection des économies nationales ou régionales est à l’ordre du jour, les dirigeants africains appliquent naïvement les recettes libérales que leur ont inculqué les institutions de Bretton Woods en acceptant, sans contrepartie, de soumettre leurs économies aux règles d’un libéralisme que les puissances qui en sont les portes drapeau se gardent bien d’appliquer sur leurs propres marchés. A l’heure où la construction de l’unité africaine tente de prendre un second souffle avec la création de l’Union africaine (UA), il n’est pas inutile de rappeler que la réalisation de cette ambition politique restera une chimère tant qu’elle ne s’adossera pas parallèlement à un projet visant à faire de l’Afrique une puissance économique comptant d’abord et avant tout sur ses propres ressources. Dès lors les dirigeants politiques et économiques africains doivent s’atteler, chacun en ce qui les concerne, à favoriser l’éclosion d’entreprises de taille internationale, notamment dans le secteur stratégiques des technologies de l’information et de la communication. Concrètement, il s’agit de mettre en œuvre un « patriotisme économique » à l’échelle continentales visant notamment à appuyer les entreprises africaines du secteur des TIC dans le combat à armes inégales qui les opposent aux grandes multinationales occidentales plutôt que de les brader une par une au plus offrant.

Amadou Top

Président d’OSIRIS


Actualités


Dominique Wolton invité du Cesti

Le 31 mars 2007, Dominique Wolton, Directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (Cnrs) (France) et membre du Haut Conseil pour la Francophonie a animé une conférence intitulée « Les médias francophones à l’épreuve de la mondialisation » au Centre d’Etudes des Sciences et Techniques de l’Information (Cesti). La problématique de la diversité culturelle dans le monde globalisé dans lequel nous vivons a été au centre de son propos.

Le bénéfice net de la Sonatel en hausse pour l’exercice 2006

Au cours de l’exercice 2006, la Sonatel a réalisé un bénéfice de 85.856.348.686 FCFA qui devrait se traduire pour les actionnaires par un dividende net de 7947 FCFA. Pour mémoire, le bénéfice net de la Sonatel SA était en 2005 de 63 583 992 709 F CFA et le dividende net de 6210 FCFA.

Sonatel : http://www.sonatel.com/

Spectrum TV diffusée par satellite au Sénégal

Depuis le 22 mars 2007, la chaîne télévision privée camerounaise, Spectrum TV, dirigée par Mactar Silla, est diffusée par satellite au Sénégal. Diffusée par le satellite New Sky Satellite (NSS) 7, Spectrum TV qui compte deux chaînes - STV1 et STV2 -, peut être captée directement par les personnes possédant une antenne parabolique de 90 cm et munis d’un décodeur commercialisé par Delta TV.

Atelier d’information sur le projet Euroafrica-ICT

Les 21 et 22 mars 2007, l’Institut Panos Afrique de l’Ouest, en partenariat avec Sigma Consultants/Orionis (France) a organisé un atelier d’information relatif au projet Euroafrica- ICT mis en place dans le cadre du 7ème programme cadre de recherche et développement (Framework programme 7) de la Commission européenne. Ce programme a pour objectif de contribuer au développement de la coopération scientifique et technique, et de la recherche, dans le domaine des technologies de l’information et de la communication entre l’Union Européenne et l’Afrique subsaharienne.

IPAO : http://www.panos-ao.org/
Euroafrica- ICT : http://www.euroafrica-ict.org/fr.html

La Sonatel rachète la licence de téléphonie mobile de Spacetel en Guinée

Après le revers essuyé lors de l’attribution d’une licence de téléphonie mobile en Guinée en 2005, la Sonatel a fini par racheter la licence mobile détenue par l’opérateur Spacetel afin de pouvoir être présente sur le marché guinéen. Cette licence valable pour une durée de 15 ans renouvelable devrait lui permettre d’opérer commercialement sous le label Orange Guinée d’ici la fin de l’année 2007. Trois opérateurs de téléphonie mobile, Intercel Guinée, Spacetel (Areeba-Guinée) et la Sotelgui se partagent actuellement un marché de 200.000 abonnés.

Sonatel : http://www.sonatel.com/


Infrastructures et services


Renforcement de l’infrastructure de téléphonie mobile pour le Magal et le Maouloud

A l’occasion du Magal et du Maouloud, la Sonatel a augmenté les capacités de son infrastructure de téléphonie mobile dans les villes de Touba et de Tivaouane afin d’éviter les problèmes liés à la saturation du réseau constatés les années précédentes. Ainsi, la Sonatel a déployé 95 BTS à Touba et 47 BTS à Tivaouane et a procédé à l’extension de ses équipements de téléphonie fixe dans ces deux villes pour améliorer l’écoulement du trafic.

Sonatel : http://www.sonatel.com/

La CBAO lance la carte bancaire à puce avec technologie EMV

La Compagnie bancaire de l’Afrique occidentale (CBAO) est la première banque de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) à lancer la carte bancaire à puce utilisant la technologie Europay Mastercard Visa (EMV). Pour mémoire, l’UEMOA a mis en place depuis février 2003 un Groupement Interbancaire Monétique (GIM) chargé de traiter les questions liées à l’interbancarité monétique régionale.

CBAO : https://www.cbao.sn/
GIM-UEMOA : http://www.gim-uemoa.org/


Projets


Projet de création de cyberespaces destinés aux journalistes dans les régions

Le 28 mars 2007, à l’occasion de la remise au Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI) d’un chèque destiné à la formation des journalistes, le ministre de l’Information, Bacar Dia, a annoncé la prochaine installation de cyberespaces dans les régions de manière à améliorer les conditions de travail des journalistes.

Ministère de l’Information : http://www.information.gouv.sn/


Rendez-vous


3èmes Journées sur la sécurité des systèmes d’information et des communications

Les 3èmes Journées sur la sécurité des systèmes d’information et des communications organisées par le Laboratoire d’algèbre, de cryptographie, de géométrie algébrique et applications (LACGAA) du département de Mathématiques et Informatique de la Faculté des sciences et techniques (FST) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) se tiendront au centre de conférence UCAD II les 6 et 7 avril 2007. L’objectif de ces journées est de :

- Faciliter des échanges et des rencontres entre professionnels, chercheurs et étudiants de second et troisième cycle (masters recherche et professionnel, doctorants) autour d’exposés généralistes présentant des problématiques d’actualité liées à la sécurité de l’information et à la cryptologie.

- Concilier les préoccupations des étudiants et les besoins des entreprises autour d’un échange constructif.

- Sensibiliser les entreprises et les consommateurs sur les problèmes de réglementation et de sécurité liés aux TIC.

UCAD : http://www.ucad.sn/

Colloque International Brazzaville-Kinshasa : Culture, Communication et Globalisation

Le Colloque International Brazzaville-Kinshasa : Culture, Communication et Globalisation se déroulera du 16 au 20 avril 2007 à Brazzaville (Congo) et à Kinshasa (République démocratique du Congo). Il sera organisé autour de la problématique suivante : Quelles sont les dynamiques de globalisation, ou de participation à la globalisation, qui se mettent en place, avec l’internationalisation accrue des flux de communication et, dans quelle mesure les potentiels culturels jadis gouvernés par des territoires de souveraineté géographiquement délimités, résistent ou adhèrent aux déterminismes ambiants de l’universalité ?

Colloque International Brazzaville-Kinshasa : http://www.tidev.com/globalisation


Envoyez-nous vos informations : cliquez ici
Abonnement : cliquez ici


Contrat Creative Commons Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. (Osiris, mars 2007)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

153 153 153 144 144 144 238 238 238 168 168 168 145 145 145 170 170 170 171 171 171 160 160 160 172 172 172 173 173 173 154 154 154 174 174 174 226 226 226 155 155 155 176 176 176 177 177 177 237 237 237 250 250 250 241 241 241 157 157 157 178 178 178 180 180 180 259 259 259 181 181 181 159 159 159 248 248 248 183 183 183 239 239 239 256 256 256 185 185 185 162 162 162 186 186 186 187 187 187 191 191 191 192 192 192 234 234 234 194 194 194 195 195 195 196 196 196 197 197 197 198 198 198 199 199 199 229 229 229 233 233 233 202 202 202 228 228 228 204 204 204 232 232 232 206 206 206 253 253 253 208 208 208 209 209 209 210 210 210 211 211 211 212 212 212 213 213 213 214 214 214 254 254 254 217 217 217 218 218 218 249 249 249 219 219 219 220 220 220 230 230 230 222 222 222 252 252 252 255 255 255 242 242 242 243 243 243 244 244 244 245 245 245 246 246 246 258 258 258 260 260 260 261 261 261 263 263 263 48 48 48 61 61 61 59 59 59 12 12 12 11 11 11 70 70 70 53 53 53 127 127 127 132 132 132 75 75 75 123 123 123 15 15 15 52 52 52 110 110 110 49 49 49 14 14 14 28 28 28 13 13 13 73 73 73 164 164 164 77 77 77 112 112 112 113 113 113 18 18 18 102 102 102 105 105 105 78 78 78 119 119 119 65 65 65 47 47 47 16 16 16 120 120 120 90 90 90 133 133 133 81 81 81 116 116 116 20 20 20 135 135 135 136 136 136 137 137 137 21 21 21 129 129 129 35 35 35 22 22 22 67 67 67 7 7 7 79 79 79 69 69 69 108 108 108 84 84 84 87 87 87 96 96 96 23 23 23 25 25 25 106 106 106 82 82 82 32 32 32 76 76 76 72 72 72 115 115 115 26 26 26 104 104 104 29 29 29 58 58 58 30 30 30 46 46 46 31 31 31 62 62 62 88 88 88 55 55 55 101 101 101 86 86 86 10 10 10 80 80 80 114 114 114 92 92 92 100 100 100 85 85 85 36 36 36 125 125 125 37 37 37 38 38 38 109 109 109 74 74 74 51 51 51 50 50 50 39 39 39 83 83 83 40 40 40 66 66 66 68 68 68 93 93 93 99 99 99 60 60 60 57 57 57 24 24 24 41 41 41 42 42 42 134 134 134 19 19 19 43 43 43 111 111 111 17 17 17 117 117 117 97 97 97 94 94 94 54 54 54 71 71 71 122 122 122 33 33 33 56 56 56 131 131 131 98 98 98 34 34 34 89 89 89 91 91 91 45 45 45 107 107 107

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)