twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Batik n° 197 Décembre 2015

jeudi 31 décembre 2015

Bulletin sur l'actualité des technologies de l'information et de la communication


Sommaire

Éditorial

Actualités

Politique

Infrastructures et services

Projets

Rendez-vous

Editorial

2015 : Une année riche en évènements pour l’écosystème des TIC au Sénégal

Un bref coup d’œil dans le rétroviseur permet de constater que l’année 2015 a été riche en évènements relatifs à l’écosystème national des TIC. Certes l’annonce faite par le Ministre des Postes et des Télécommunications de la prochaine publication d’un cadre national de référence pour le développement numérique n’a pas été suivie d’effet mais c’est le contraire qui aurait été surprenant dans un pays qui, depuis plus de quinze ans, ne dispose toujours pas de stratégie nationale en matière de Société de l’information et dont la dernière lettre de politique sectorielle a été rendue publique en janvier 2005 avec une validité qui courait jusqu’en 2008 ! Par contre, les opérateurs de téléphonie se sont vus imposer une nouvelle taxe, fixée à 1% de leur chiffre d’affaires, qui vient s’ajouter à la Contribution au développement du service universel des télécommunications et du secteur de l’Energie (CODETE) et à la Redevance sur l’utilisation du réseau des télécommunications (RUTEL). De plus, ils sont désormais soumis à un contrôle plus strict suite à la signature d’un décret créant un dispositif de supervision et de contrôle de l’activité des opérateurs de télécommunication et à l’acquisition, par l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), du matériel lui permettant notamment de surveiller le trafic international entrant. En dehors de cela, malgré de nombreuses spéculations, le passage de la télévision analogique au numérique s’est déroulé comme prévu le 16 juin 2015, même si la couverture du territoire est encore faible et la vente des décodeurs TNT problématique retardant ainsi le basculement total vers le numérique et l’utilisation du dividende numérique résultant de la libération des fréquences utilisées par la télévision analogique. Durant cette année, la Commission de protection des données personnelles (CDP) a continué à asseoir son autorité, avertissant les uns et sanctionnant les autres, et la demande d’adhésion du Sénégal à la Convention pour la protection des personnes à l’égard du traitement automatisé des données à caractère personnel, qui réglemente notamment les flux transfrontaliers des données, a été validée par le Conseil de l’Europe améliorant ainsi sa crédibilité sur le plan international. Annoncée depuis des années, la portabilité des numéros de téléphonie mobile est enfin effective depuis le 1er septembre 2015, renforçant ainsi les conditions de la concurrence entre les opérateurs en libérant les abonnés des contraintes liées au changement de leur numéro. Un grand pas a également été franchi avec la mise en place, sur le plan administratif, d’un point d’échange Internet (IXP), dénommé SENIX, en attendant sa prochaine opérationnalisation sur le plan technique. Grâce à sa création, l’utilisation de la bande passante internationale devrait être rationalisée, le trafic Internet local optimisé et d’importantes sommes en devises économisées. Sur un autre plan, la Banque africaine de développement (BAD) a accepté de financer le Parc des technologies numériques de Diamniadio qui devrait jouer un rôle déterminant dans le développement de l‘économie numérique. D’ores et déjà, de nombreuses entreprises TIC, nationales comme internationales, ont décidé de s’implanter dans cette zone dédiée qui semble partie sur de bien meilleures bases que le défunt projet du Technopole puis du Cybervillage qui n’aura jamais rien donné malgré sa pertinence. Après une expérimentation de la 4G de près de douze mois, entre avril 2014 et mars 2015, les autorités ont finalement procédé au lancement d’un appel d’offres, réservé aux opérateurs présents sur le marché, pour l’attribution de licences et de fréquences 4G dont le résultat devrait être connu dans le courant du mois de janvier 2016. Par contre, la venue d’un quatrième opérateur, évoquée un moment au plus haut sommet de l’Etat, ne semble plus d’actualité et l’on attend toujours la délivrance de licences à des fournisseurs d’accès Internet afin d’accroitre la concurrence sur ce segment sur lequel la Sonatel détient toujours un quasi-monopole. Enfin, cette année aura connu beaucoup de remous sociaux autour des projets d’externalisation d’activités des deux principaux opérateurs de télécommunications que sont Tigo et Sonatel. Bien que le régulateur ait estimé que rien ne s’opposait à ces projets d’un point de vue légal, ils soulèvent nombre de problèmes quant à la pérennité des emplois et au maintien de certains savoir-faire au sein des opérateurs de télécommunications qui se concentrent de plus en plus sur les services à valeur ajoutée. L’année 2015, aura donc été une année fructueuse et il faut espérer que le meilleur est à venir.

Alex Corenthin
Secrétaire aux relations internationales

Actualités

Retransmission du discours de fin d’année du Président de la République sur Twitter

Cette année, le traditionnel discours de fin d’année à la Nation du chef de l’Etat a été retranscrit en direct sur Twitter et sera diffusé ultérieurement, sous forme de discours enrichi, avec des illustrations. Il a été précédé par une rétrospective illustrée de l’activité présidentielle en 2015 diffusée sur les médias sociaux à travers le compte Twitter officiel du Président de la République.

Compte Twitter officiel du Président de la République : https://twitter.com/macky_sall
Présidence de la République : http://www.presidence.sn/

La BAD accorde 40 milliards de FCFA au Parc des technologies numériques de Diamniadio

Le 28 décembre 2015, l’Etat du Sénégal et la Banque africaine de développement (BAD) ont signé un accord de financement aux termes duquel l’institution financière multinationale va allouer une enveloppe de 40 milliards de francs CFA pour la réalisation d’un Parc de technologies numériques. Construit sur un pôle de 25 ha, il a pour objectif d’être une plaque tournante des investissements dans ce secteur et de développer le segment informatique du secteur des TIC pour faire du Sénégal un pays de référence en Afrique. Il devrait entrainer la création de 35 000 emplois directs dans les activités d’externalisation de processus métier (BPO) et de 10 5000 emplois indirects dans les secteurs de l’habitat.

Banque africaine de développement : http://www.afdb.org/

Mise au point un système d’alerte pour prévenir les pénuries au sein des banques de sang

Deux ingénieurs en télécommunications diplômés de l’École supérieure multinationale des télécommunications (ESMT), Jean Luc Franseco Semedo et Evelyne Inès Ntonga, ont mis au point un système d’alerte pour prévenir les pénuries au sein des banques de sang. Conçue comme une interface entre les banques de sangs et les populations (donneurs et receveurs), cette application permet notamment d’alerter les donneurs d’une éventuelle pénurie, d’informer les associations de donneurs d’un besoin, d’informer un donneur précis en cas de besoin d’un groupe sanguin rare et d’envoyer des messages vocaux et écrits dans les langues maternelles des populations. Ils sont actuellement à la recherche d’entreprises prêtes à les accompagner dans le développement, l’amélioration et le déploiement à grande échelle de leur application.

V-TIP Santé, la plateforme qui géolocalise les professionnels de la santé

Volo, société d’ingénierie spécialisée dans la biométrie et le développement de solutions technologiques, vient de lancer la plateforme V-TIP Santé qui met en relation les médecins, les pharmaciens, les laborantins, les assureurs et les malades ou des personnes en quête de prestations médicales. L’adresse de 665 praticiens de santé est géo-référencée et grâce à cet outil, il est possible de prendre contact avec le médecin le plus proche de votre position et d’emprunter l’itinéraire le plus court pour s’y rendre grâce à un système de géolocalisation. Il faut souligner que cette plateforme a bénéficié du soutien de la Banque africaine de développement (BAD).

V-TIP Santé : https://vtipsante.com/

Lancement d’un site de commerce électronique vendant des produits réalisés par des détenus

Un site de commerce électronique destiné à la vente des produits réalisés par des détenus et ex détenus, des personnes en situation d’handicap (handicapés physiques, albinos, sourd, muet etc a été lancé par l’agence Booguy. Ce site intitulé « Yes We Sell » est exclusivement destiné à la vente des produits fabriqués par des populations issues des milieux carcéraux et marginalisés.

Yes We Sell : http://yeswesell.org/

La bataille fait rage autour du projet de la Sonatel d’externaliser une partie de ses activités

Le 16 décembre 2015, l’Intersyndicale des travailleurs de la Sonatel a organisé une conférence de presse dans laquelle elle a réitéré son opposition aux projets d’externalisation des activités portés par la Direction générale. Pour mémoire, les syndicats de travailleurs de la Sonatel s’opposent au projet d’externalisation des activités de cœur de réseau de la Sonatel vers Huaweï consistant à la mise ne place d’un Global network operating system (GNOC) qui contrôlera notamment le cœur du réseau circuit, le roaming, le cœur du réseau paquet, le transport IP, les transmissions nationales, les réseaux intelligents, les plates formes de service à valeur ajoutée. Dans une conférence de presse tenue le 11 décembre 2015, la Sonatel a informé de la mise en place à Dakar (Sénégal), dès le 1er février 2016, d’un centre commun d’exploitation de réseau (GNOC), infrastructure qui sera construite en collaboration avec les autres filiales Orange du Cameroun, de Centrafrique, de Côte d’Ivoire, du Niger et de République démocratique du Congo et qui permettra la mutualisation de l’activité d’exploitation de l’ensemble du cœur des réseaux et des plateformes de services des filiales Orange en Afrique subsaharienne.

Sonatel : http://www.sonatel.sn/

Signature d’un protocole d’accord entre La Poste et GAINDE 2000

Le 16 décembre 2015, Siré Dia, Directeur général de La Poste, et Ibrahima Nour Eddine Diagne, Administrateur général de GAINDE 2000, ont signé un protocole d’accord s’inscrivant dans le contexte de la mise en place de la plateforme de création d’Entreprise en ligne, et la dématérialisation des formalités relatives au registre du commerce et du crédit mobilier (RCCM), conformément aux recommandations de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA), grâce à un partenariat tripartite entre le Ministère de la Justice, l’APIX et le GIE GAINDE 2000. Ce protocole d’accord consolide cette dynamique en mettant à profit la solution de paiement électronique « Poste Cash » et le réseau de distribution de La Poste qui permettront de compléter en bout de chaine, le processus de commerce électronique. Il contribuera également à faciliter la logistique du commerce électronique, le paiement des frais de services liés à la création d’entreprise en ligne et aux autres plateformes de dématérialisation en cours de réalisation.

La Poste : http://www.laposte.sn/
GAINDE 2000 : http://www.gainde2000.sn/

Vingt-six cadres sénégalais ont reçu leurs certificats en Leadership africain dans les TIC

Lancée en janvier 2012 par l’ONG Global e-Schools and Communities Initiative (GESCI), la formation Leadership africain dans les TIC (LATIC) a procédé à la remise de diplômes à vingt-six (26) cadres sénégalais africains dans le domaine de l’édification de la société du savoir. Cette formation de haut niveau destinée aux responsables et cadres de rangs intermédiaire à supérieur du secteur public en Afrique avait pour principaux objectifs de doter les futurs leaders africains d’une perception approfondie des éléments clés pour le développement des sociétés de la connaissance et de renforcer leurs capacités à être des catalyseurs de changement au sein de leurs ministères, organisations et communautés pour le développement des sociétés du savoir. La formation en elle-même qui s’est déroulée sur huit (8) mois a été dispensée en mode mixte à travers trois ateliers en présentiel et une plateforme d’apprentissage en ligne.

GESCI : http://www.gesci.org/

Trois applications primées à l’issue du Hackathon Dakar organisé par Orange

A l’occasion du Hackathon Dakar organisé par Orange, en partenariat avec Microsoft, Mozilla et l’incubateur CTIC Dakar, trois applications ont été primé à savoir, Da’kar Rapid, Mr. Exam et Karangué. L’application Da’kar Rapid, classée première, est un jeu qui fait la promotion de la culture sénégalaise en mettant au cœur de ce jeu les fameux cars rapides, dont un exemplaire a fait récemment son entrée au Musée de l’Homme de Paris (France). Elle a été créée par Laurel Oronce Gbenafa, âgé de 20 ans et en troisième année de formation en ingénierie logicielle. Classée en 2ème position, « Mr. Exam » est une application destinée aux élèves préparant le Baccalauréat qui pourront trouver dans cet outil, des cours, des exercices, des épreuves du Baccalauréat, des astuces diverses, etc. Cette application a été développée par M. Boye, âgé de 21 ans et étudiant à Eticca. Enfin, l’application « Karangué », arrivée en 3ème position, vise à réduire la mortalité infantile et maternelle pour contribuer à l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement (OMD) qui s’achèvent en 2015, mais aussi à l’atteinte des objectifs du développement durable (ODD) adoptés en septembre 2015. Conçue par Mamadou Sall et son équipe, elle consiste à en un système qui rappelle aux mères de famille leurs rendez-vous pour les visites prénatale et postnatale ainsi que pour la vaccination de leurs enfants, en utilisant les SMS et la voix. Le Hackathon qui s’est tenu au mois de mai 2015 a vu la participation de 72 candidats parmi lesquels 10 projets ont été retenus et au final trois d’entre eux ont été primés par Microsoft.

Le ministère des Postes et Télécommunications primé par l’UIT et ONU-Femmes

Le ministère des Postes et Télécommunications a été récompensé du Prix GEM-TECH 2015, décerné conjointement par l’Union internationale des télécommunications (UIT) et ONU-Femmes. Les Prix GEM-TECH ont pour vocation de mettre en valeur les immenses possibilités offertes par les technologies de l’information et de la communication (TIC) pour transformer les conditions de vie des femmes et il récompense des initiatives qui améliorent l’accès des femmes à l’éducation, à l’information, aux réseaux d’aide, aux dispositifs et applications pouvant assurer leur sécurité. Le ministère des Postes et Télécommunications est lauréat du "Prix GEM-TECH pour la gouvernance", pour avoir mis en place une politique tenant compte des questions d’égalité hommes/femmes dans le secteur des TIC.

Ministère des Postes et Télécommunications : http://www.mcten.gouv.sn/

Microsoft présente ses outils open source

A l’occasion des Microsoft Tech Days, qui se sont déroulés les 11 au 12 décembre 2015, Microsoft a présenté quatre outils open source qu’il a développé à savoir « App Studio » qui autorise la création d’une application utilisable sur un téléphone, une tablette ou ordinateur à toute personne, sans avoir à la coder, « ASP Net MVC » qui permet de développer rapidement une application web interagissant avec une base de donnée sans utiliser ni SQL ni HTML tout en étant modifiable avec des langages tels CSS, HTML, SQL, Java script, etc., « Windows Azure » qui est un cloud intégrant Linux et d’autres plateformes de développement et enfin « Office 365 » qui permet travailler n’importe où et intègre notamment dans sa plateforme un outil comme « Visual Studio 2015 » qui offre la possibilité de développer des applications Android, IOS voire même hybrides.

Microsoft : https://www.microsoft.com/

Prix de l’innovation numérique : Les projets Diamond et Cybercase primés

Le 8 décembre 2015, le prix de l’innovation numérique, initiative de l’ONG Reach for Change lancée le 2 Juin 2015, en partenariat avec Tigo, a été décerné au projet « Diamond », qui aide à mettre en place un réseau interconnecté de donneur de sang via la téléphonie mobile afin d’arriver à créer un réseau et permettre aux banques de sang de se baser sur les réseaux pour organiser des campagnes et au projet « Cybercase » qui est une plateforme d’échanges multi-utilisation mises à la disposition des collégiens des zones reculées afin qu’ils puissent échanger dans divers domaines. Les deux lauréats ont chacun reçu un financement de 10 000 000 de FCFA, auront accès à un incubateur international de haut niveau et bénéficieront d’un renforcement de capacité à travers des formations techniques et des services de monitoring afin de développer leurs projets.

Tigo : http://www.tigo.sn/

Excaf-Télécom exige le paiement d’un abonnement pour capter les chaines étrangères

Le groupe Excaf-Télécom exige désormais le paiement de 5 000 FCFA de frais d’abonnement aux détenteurs de décodeurs de la télévisons numérique terrestre (TNT) pour pouvoir capter les chaines étrangères. La direction commerciale de « TNT by Excaf » explique cette décision par la nécessité pour le groupe Excaf-Télécom de rentrer dans ses fonds suite à l’achat des droits lui permettant de diffuser des chaines étrangères. Elle précise que seules les chaines nationales sont gratuites. On ne peut pas pour les offrir »

Groupe Excaf-Télécom : http://www.excaf.com/

Le FDSUT équipe six cases des tout-petits dans la région de Tambacounda

Dans le cadre de ses missions, le Fonds de développement du service universel des télécommunications el des télécommunications (FDSUT) a appuyé l’installation de centres multimédias connectés à Internet dans six cases des tout-petits de la région de Tambacounda, pour un montant de 24 millions de FCFA. Trois des structures sont situées dans la commune de Tambacounda, à savoir Saré Guilèle, Médina Coura et Camp Navétane tandis que les trois autres se trouvent dans les départements de Bakel, de Koumpentoum et de Kidira, Le projet a pour objectif d’améliorer la qualité des enseignements-apprentissages avec l’utilisation des technologies de l’information et de la communication et de permettre aux enfants des milieux défavorisés d’avoir accès aux TIC. Chaque structure bénéficiaire a reçu une imprimante laser, un vidéo projecteur, 4 ventilateurs, un modem routeur pour la connexion, un ordinateur de bureau, des supports pour la formation et 20 tablettes accompagnées de leurs sacoches.

Décès de Cheikh Tidiane Ndiongue

Ancien Directeur des études, de la réglementation et de la planification des télécommunications (DERPT), Cheikh Tidiane Ndiongue est décédé le 1er décembre 2015. Ingénieur-électronicien diplômé de l’Ecole nationale supérieure de l’électronique et de ses applications (ENSEA) de Cergy-Pontoise (France), spécialisé en télécommunications, il a joué un rôle majeur dans le processus ayant conduit à la privatisation de la Société nationale des télécommunications du Sénégal (SONATEL) puis à la libéralisation du marché des télécommunications et enfin à la création d’un organe de régulation du secteur des télécommunications. Auparavant, il avait exercé les fonctions de Directeur de la Communication au ministère de l’Information puis au ministère de la Culture et de la Communication.

Le Sénégal se classe à la 11ème place en Afrique en termes de développement des TIC

Dans le dernier rapport de l’Union internationale des télécommunications (UIT) sur l’état de développement par pays des technologies de l’information et de la communication (TIC), intitulé « Mesurer la société de l’information 2015 » publié le 30 novembre 2015, le Sénégal occupe la 132ème place avec un indice de développement des TIC (IDI) de 2,68 alors qu’il occupait la 137ème place avec un IDI de 1,80 en 2010. Il occupe la 11ème place en Afrique, devancé en Afrique de l’Ouest par le Cabo Verde (4ème) et le Ghana (5ème) mais devançant le Nigeria (13ème) et la Cote d’ivoire (15ème). Les trois premières places de ce classement africain sont respectivement occupés par l’ile Maurice (5,41), les Seychelles (4,96) et l’Afrique du sud (4,90), la moyenne africaine en terme d’IDI se situant à 2,53.

UIT : http://www.itu.org/

Politique

L’Etat a lancé le processus de finalisation du document de stratégie « Sénégal numérique »

Le ministère des Postes et des Télécommunications a fait savoir que le processus de finalisation du document stratégique « Sénégal numérique » avait été lancé. Le projet a été confié au cabinet Performance management consulting qui devra notamment organiser une large consultation publique avec les acteurs du numérique. La mise en œuvre de cette stratégie devrait permettre de soutenir la transformation socio-économique du Sénégal à travers les technologies de l’information et de la communication afin de réaliser la vision retenue, à savoir « En 2020, le numérique pour tous et pour tous les usages au Sénégal avec un secteur privé dynamique et innovant dans un écosystème performant ».

Ministère des Postes et des Télécommunications : http://www.mcten.gouv.sn/

Polémique autour de l’étude de l’ARTP sur la régulation des activités des OTT

Suite à l’annonce, via le journal Le Quotidien, du lancement prochain, par l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), d’une étude visant à définir comment réguler les entreprises dites « Over the top » (OTT), telles que Skype, Viber et autres Whatsapp, il s’en est suivie une vive polémique sur les réseaux sociaux et dans la presse en ligne. Voyant dans cette annonce un ballon destiné à préparer l’opinion publique au blocage de ces applications, de nombreux internautes on réagit pour s’opposer à cette perspective. L’ampleur des protestations a amené le Directeur de l’ARTP a publié un communiqué dans lequel il indiqué que l’ARTP « n’est nullement dans les dispositions de demander le blocage d’une quelconque application au Sénégal » tout en réitérant son attention de lancer « une réflexion afin d’évaluer l’impact technique et socioéconomique de ces OTT au Sénégal ». Cette mesure intervient après les protestations récurrentes des opérateurs de télécommunications qui se plaignent de perdre des sommes très importantes notamment sur les communications internationales du fait que ces applications fournissent des données audio, vidéos et autres sur Internet, en utilisant leurs réseaux sans pour autant leur reverser la moindre contrepartie financière.

ARTP : http://www.artp.sn/

Les opérateurs intéressés par la 4G ont jusqu’au 18 janvier 2016 pour déposer leurs offres

Lors du séminaire de formation et de partage avec le Réseau des journalistes en Technologie de l’information et de la communication (REJOTIC), tenu les 19 et 20 décembre 2015, Abdou Karim Sall, le Directeur général de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARTP) a rappelé que les opérateurs intéressés par l’obtention d’une licence 4G avaient jusqu’au 18 janvier 2015 pour déposer leur offre. L’objectif est que la 4G soit effective au Sénégal dès le premier trimestre de l’année 2016 et le cahier de charges exige des postulants la couverture 4G d’au moins 65 % de la population d’ici 2021 et de 85 % de la population d’ici 2026. Par contre, la ville de Dakar et les capitales régionales devront être entièrement couvertes dans un délai de cinq ans et la totalité des neuf principaux axes routiers du pays devra l’être dans un délai de dix (10) ans.

ARTP : http://www.artp.sn/

Le Premier ministre rappelle les prérogatives de l’ADIE en matière de projets informatiques

Dans une circulaire n° 00046 PM/SGG/BSG en date du 14 décembre 2015, le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, indique qu’il a été constaté que, de manière récurrente, que l’Agence de l’Informatique De l’Etat (ADIE) n’est pas impliquée dans la plupart des importants projets des ministères, avec pour conséquences la mise en œuvre de systèmes dont l’intégration, est difficile coûteuse voire impossible, parfois au sein même des ministères. Après avoir rappelé que l’ADIE « demeure la structure principale d’élaboration et de suivi de la politique informatique de l’Etat » il a donc demandé à ce que l’ADIE soit systématiquement impliquée, dès le départ, dans la définition et l’élaboration des projets informatiques de tous les ministères et organismes à qui elle pourra apporter aide et conseil ».

Primature : http://www.primature.sn/

Infrastructures et services

2870 abonnés ont bénéficié d’un portage de numéros depuis le 1er septembre 2015

Un premier bilan de la mise en œuvre de la portabilité des numéros de téléphonie mobile rendu public par l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) à l’occasion d’un séminaire destiné aux journalistes spécialisés en TIC les 19 et 20 décembre 2015, révèle que depuis sa mise en place le 1er septembre 2015, 2870 abonnés ont bénéficié d’un portage de numéros. Dans le détail, on note que 813 abonnés ont quitté Sonatel, l’opérateur historique, alors que 372 clients l’ont rejoint. Pour Tigo, 239 abonnés ont quitté le second opérateur de téléphonie mobile tandis que 702 l’ont rejoint. Enfin, chez Expresso, 383 abonnés ont quitté le réseau du 3ème opérateur de téléphonie mobile pendant que 361 le rejoignaient.

La portabilité.sn : http://portabilité.sn/

Le département de Koumpentoum privé du réseau Expresso pendant plusieurs jours

Au début du mois de décembre, le département de Koumpentoum, dans la région de Tambacounda, est resté pendant plusieurs jours sans pouvoir accéder au réseau téléphonique d’Expresso. Cette situation a entrainé la mobilisation des associations locales de consommateurs qui ont organisé une conférence de presse et interpellé l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP).

Expresso : http://www.expresso.sn/

Projets

Signature d’un contrat entre l’ADIE et Huaweï pour le déploiement de 3000 km de fibre optique

Le 22 décembre 2015, l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE) et le groupe chinois Huaweï ont signé un accord-cadre de coopération visant au déploiement de 3000 kilomètres de fibre optique dans le cadre de l’extension de l’Intranet gouvernemental. La durée du projet est de cinq ans et le montant est de 85 millions de dollars, soit plus de 55 milliards de FCFA. Le réseau mis en place devrait non seulement répondre aux besoins de l’administration mais également permettre à l’écosystème des TIC d’en bénéficier. L’extension du réseau de l’ADIE fait suite à la première phase du projet qui avait consisté à la création de l’intranet gouvernemental à l’échelle de Dakar puis à la la seconde phase qui avait permis de déployer près de 1500 km de fibre optique dans le cadre de la création de l’intrantet administratif et de mettre en place un data center qui est actuellement utilisé par l’ensemble des administrateurs. Dans le cadre de cette troisième phase, il est également prévu la mise en place de laboratoires de recherche et de développement orientés vers le développement d’applications s’inscrivant dans le cadre de l’administration électronique.

ADIE : http://www.adie.sn/

Lancement d’un projet de télé-enseignement et de télémédecine s’appuyant sur les ENO

Le 22 décembre 2015, le Professeur Mary Teuw Niane, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a procédé au lancement d’un séminaire consacré à la mise en œuvre d’un projet de télé-enseignement et de télémédecine, en partenariat avec le ministère de la Santé et de l’Action sociale (MSAS). Ce projet vise à mutualiser les ressources entre les deux ministères, le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche mettant les espaces numériques ouverts (ENO) de l’Université virtuelle du Sénégal (UVS) au service du MSAS d’une part pour y développer des services de télé-enseignement au profit des personnels de santé et d’autre pour y proposer des services de télémédecine aux citoyens permettant notamment de faire des diagnostics à distance dans les régions ne disposant pas de spécialistes.

UVS : http://www.uvs.sn/

AfricaConnect2 : vers la création d’un réseau panafricain à haut débit pour la recherche

Dans un communiqué publié le 15 décembre 2015, le WACREN a annoncé la signature d’un projet de 26 milliards d’euros dénommé AfricaConnect2 dont l’objectif est de développer à travers l’ensemble du continent africain des réseaux internet à haute capacité connectés au réseau européen GEANT, permettant ainsi aux étudiants, universitaires et chercheurs africains de collaborer avec leurs homologues internationaux. Le projet AfricaConnect2 succède au projet AfricaConnect qui a contribué, entre 2011 et 2015, à la création d’un réseau à haut-débit pour l’éducation et la recherche dans toute la partie sud-est de l’Afrique. Fruit d’un partenariat Afrique-Union européenne, AfricaConnect2 associe quatre partenaires régionaux majeurs à savoir le WACREN, l’organisation régionale pour les réseaux de l’éducation et de la recherche en Afrique centrale et de l’ouest, l’Alliance UbuntuNet qui gère le réseau UbuntuNet dans la région sud-est de l’Afrique, l’ASREN qui a permis de connecter les pays d’Afrique du Nord dans le cadre du projet Eumedconnect ainsi que le réseau européen GÉANT. L’objectif des trois acteurs africains est de développer des connexions régionales et internationales à partir de réseaux nationaux et d’encourager de nouveaux pays et institutions à se joindre au projet tandis que GÉANT établira de nouvelles connexions avec les réseaux régionaux panafricains, réunissant ainsi les communautés africaine et européenne pour l’éducation et la recherche.

WACREN : http://www.wacren.net/

Rendez-vous

1ère Conférence internationale ICT4AD (4-6 Janvier 2016, Yaoundé, Cameroun)

La 1ère Conférence internationale sur les TIC pour le développement en Afrique (ICT4AD) se déroulera du 4 au 6 Janvier 2016 à Yaoundé (Cameroun). Son but est de fournir une plate-forme intellectuelle pour les universitaires, les professionnels de l’industrie et les décideurs d’interagir activement et de partager leur expérience, les connaissances afin de favoriser le développement du continent africain en intégrant l’innovation dans les programmes de secours et de développement.

8ème Forum International de la Cybersécurité (25-26 janvier 2015, Lille, France)

La 8ème édition du Forum International de la Cybersécurité (FIC) se déroulera les 25 et 26 janvier 2015 à Lille (France). Cette 8ème édition sera consacrée à la sécurité des données et à la protection de la vie privée. Le FIC est l’évènement européen de référence réunissant tous les acteurs de la confiance numérique.

FIC : https://www.forum-fic.com/

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)