twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Batik n° 194 Septembre 2015

mercredi 30 septembre 2015

Bulletin sur l'actualité des technologies de l'information et de la communication


Sommaire

Éditorial

Actualités

Politique

Infrastructures et services

Projets

Rendez-vous

Editorial

La portabilité des numéros de téléphonie mobile enfin effective

Introduite au Sénégal au cours du 3ème trimestre de l’année 1996 par la Sonatel, la téléphonie mobile a rapidement connu un grand succès. En avril 1999, le secteur connaitra une première évolution de taille avec l’ouverture limitée du marché à la concurrence qui se traduira par l’arrivée de Sentel, devenu aujourd’hui Tigo. La portabilité des numéros de téléphonie mobile, à savoir la possibilité offerte au client de changer d’opérateur tout en conservant le même numéro de téléphone, ayant été identifiée comme étant un élément déterminent de la concurrence dans les pays où le marché était totalement libéralisé, dès avril 2001, le Groupe de réflexion Initiatives citoyennes réclamera, dans une tribune publiée dans le journal Le Soleil, son instauration au Sénégal. Cependant, le message ne sera pas entendu et il faudra attendre l’année 2003 pour que l’Agence de régulation des télécommunications (ART) initie une étude sur la portabilité des numéros. A l’époque, la conclusion qui fut rendue publique indiquait, sans plus de précision, que le marché n’était pas encore mûr pour mettre en place un tel service. En novembre 2008, l’ouverture du marché à la concurrence s’accentuera avec l’arrivée de Sudatel comme troisième opérateur de téléphonie mobile. A partir de cet instant, on aurait pu penser que la portabilité des numéros serait instaurée mais il n’en fut rien et pendant de nombreuses années elle constituera une véritable arlésienne, souvent annoncée mais jamais réalisée ! En 2013, la question sera relancée par le mouvement consumériste qui interpellera, Daniel Seck, Directeur général de de l’Agence de régulation des postes et des télécommunications (ARTP), qui avouera que le blocage provenait de la Sonatel alors que ses concurrents Tigo et Expresso était favorables à la mesure. Lors d’une journée de concertation organisée sur la question, les responsables de la Sonatel expliquèrent d’ailleurs qu’elle n’était pas convaincue de l’opportunité de la mise en œuvre de la portabilité, vu que les résultats obtenus dans d’autres pays n’avaient pas été déterminants sur l’évolution du marché. A la même époque, appliquant la formule, « Vérité en deçà du Sahara, erreur au-delà », Orange réclamait l’instauration de la portabilité en Tunisie, marché sur lequel il était en position de nouvel entrant ! Nommée à la tête de l’ARTP en septembre 2009, Ndongo Diao s’attaquera à son tour à la question mais il devra lui aussi faire face à l’opposition d’Orange. Il faudra attendre l’adoption d’un nouveau Code des télécommunications en février 2011 stipulant notamment en son article 86 que « L’Autorité de régulation est chargée de veiller à la définition et la mise en œuvre des conditions et modalités de la portabilité des numéros et tranche les litiges y afférents » pour que le processus soit relancé. Nommé à la tête de l’ARTP en avril 2012, Abou Lo se saisira du dossier et annoncera même en octobre 2013 qu’elle serait effective à partir du mois d’octobre 2014. Cependant, force fut de constater qu’à la date prévue la portabilité des numéros n’était toujours pas effective. En décembre 2014, Abdou Karim Sall, nommé à la tête de l’ARTP depuis juillet 2014, déclara que la portabilité serait effective dans un délai de deux mois, mais là encore, le moment venu il fallut déchanter et constater une fois de plus l’ineffectivité de la mesure ! Finalement, il faudra attendre le 1er septembre 2015 pour que la portabilité des numéros de téléphonie mobile soit effective au Sénégal dans un marché dominé par la Sonatel qui en détient 55,86%, devant Tigo qui se positionne à la deuxième place avec 22,84% des parts de marché, suivi par Expresso avec 21,30% des abonnés. A l’exception notable de l’Association sénégalaise des utilisateurs des technologies de l’information et de la communication (ASUTIC), qui estime la mesure prématurée, le lancement de la portabilité des numéros de téléphonie mobile a été saluée par l’ensemble des acteurs du secteur comme par les abonnés. Il faudra maintenant attendre de disposer de données statistiques fiables afin de pouvoir tirer un bilan de sa mise en œuvre. Toujours est-il que le premier enseignement que l’on peut tirer de l’aboutissement de ce long processus, est la grande faiblesse du régulateur, obligé de différer des mesures allant dans le sens de l’intérêt général tant que celles-ci n’agréent pas à l’opérateur historique. Il revient au pouvoir politique de mettre fin à une telle situation qui est totalement inacceptable dans un état qui se respecte quel que soit le point de vue selon lequel on se place.

Alex Corenthin
Secrétaire aux relations internationales

Actualités

Arrestation d’individus ayant détourné plus de 280 millions de FCFA sur le réseau Joni Joni

Selon des informations publiées par le journal « Libération », 286 millions de FCFA ont été́ détournés du réseau « Joni Joni », entre le 3 et le 11 septembre 2015, via le compte d’un agent de La Poste travaillant à Thiès. En pistant les bénéficiaires des envois, les enquêteurs de la Section de recherche de la Gendarmerie ont arrêté huit personnes de nationalité étrangère, détentrices de fausses cartes d’identités sénégalaises avec lesquelles elles faisaient leurs envois et retraits frauduleux après avoir piraté le compte de l’agent de La Poste.

Mb@l-it remporte le concours des « 55 heures de l’innovation de la Francophonie »

Lancé par l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), en partenariat avec le ministère de l’Environnement et du Développement durable et le ministère de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, dans le cadre du Fonds francophone pour l’innovation numérique (FFIN), les 55 heures de l’innovation de la Francophonie visait à recourir au numérique afin de proposer des solutions à des problèmes relevant de la gestion des déchets dans les villes, de l’agriculture en milieu urbain ou encore de l’habitat écologique. A l’issue de la compétition, les équipes « Mb@l-it », « Disso » et « Na set » ont respectivement remporté le premier, le deuxième et le troisième prix. L’application « Mb@l-it », qui a remporté le premier prix, recevra une enveloppe de 8.000 euros pour son projet de poubelles publiques connectées dotées de capteurs permettant de les géolocaliser et de les gérer ainsi à distance.

Organisation internationale de la Francophonie : http://www.oif.org/

Arrestation d’un groupe de malfaiteurs qui pillaient les comptes d’Orange Money

Saisie par la SONATEL, la Division des investigations criminelles (DIC) a mis hors d’état de nuire un groupe de malfaiteurs qui piratait des comptes Orange Money à Dakar, Touba et Yeumbeul. Ils avaient notamment réussi à vider des comptes Orange Money dans ces localités pour un préjudice estimé à des centaines de millions en attendant que la SONATEL ait terminé l’audit qu’elle a entamé pour connaitre le montant exact des sommes en jeu. Les huit individus ont été déférés devant le Parquet pour association de malfaiteurs entre autres délits.

Orange Money : http://www.orange-money.sn/

Quatrième édition du Forum national sur la gouvernance de l’Internet (FNGI)

Le 17 septembre 2015, ISOC-Sénégal, le chapitre sénégalais d’Internet Society, a organisé la quatrième édition du Forum national sur la gouvernance de l’Internet (FNGI) sur le thème « Souveraineté numérique : Enjeux et défis ». Les principaux objectifs de cette manifestation étaient les suivants :
  • Fournir une plateforme d‘échange et de discussion efficiente et efficace entre experts et simples citoyens autour d’un large éventail de sujets portant sur des questions politiques, économiques, techniques, culturelles et sociales ainsi que sur les initiatives propices au développement de l’économie numérique au Sénégal ;
  • Préparer un plaidoyer en direction des décideurs afin qu’ils prennent en compte les besoins et les problématiques intéressant le secteur et qu’ils fassent du numérique une priorité dans la politique de développement économique et social en tirant pleinement profit de ces opportunités ;
  • Préparer la contribution du Sénégal au prochain Forum sur la gouvernance de l’internet qui se déroulera du 10 au 13 novembre 2015 à João Pessoa (Brésil).

ISOC-Sénégal : http://www.isoc.sn/

Lancement de la première édition du prix SONATEL de l’Entreprenariat numérique féminin

Le 15 septembre 2015, la SONATEL a lancé la première édition du prix SONATEL de l’Entreprenariat numérique féminin qui a pour ambition de récompenser les trois meilleures entreprises sénégalaises évoluant dans le domaine des TIC et dirigées par des femmes qui auront fait preuve d’innovation dans l’usage des moyens de communication numérique dans leurs activités avec un impact social ou environnemental concret pour la communauté. Un jury, présidé par l’Organisation des professionnels des TIC (OPTIC), composé de représentants du ministère des Postes et des Télécommunications, du ministère de la Promotion de la Femme, des partenaires et de SONATEL, étudiera les dossiers et départagera les candidats. La remise du prix se déroulera en marge de la 5ème édition du prix Orange de l’entrepreneur social en Afrique (POESA). La lauréate du premier prix bénéficiera d’une subvention de 10 millions de francs CFA et d’une année de coaching, la deuxième lauréate aura 5 millions FCFA et bénéficiera d’une année de coaching et la troisième recevra quatre millions de CFA.

SONATEL : http://www.sonatel.com/

Il est désormais possible d’acheter des recharges Woyofal de la SENELEC via Tigo Cash

Les clients de la SENELEC peuvent désormais acheter les recharges destinées à leur compteur prépayé Woyofal en utilisant Tigo Cash. Pour ce faire, ll suffit d’ouvrir un compte Tigo Cash et d’y déposer la somme de son choix auprès des 4000 agents Tigo Cash répartis sur l’ensemble du territoire national. A chaque achat, le client obtient 10% de crédit bonus valable vers tous les réseaux et à l’international.

Tigo : http://www.tiog.sn/
SENELEC : http://www.senelec.sn/

Plaidoyer pour l’adoption d’une loi garantissant le libre accès du citoyen à l’information

En marge de la commémoration de la Journée Internationale du droit à l’information, célébrée le septembre 2015 par l’ONG Article 19, en partenariat avec le Forum civil et Oxfam, les défenseurs des droits de l’Homme et les acteurs du monde médiatique ont plaidé pour la mise en place d’une loi qui garantirait le libre accès du citoyen à l’information. En effet, malgré la consécration du droit à l’information plurielle par l’article 8 de la Constitution sénégalaise, il n’existe pas de loi légiférant sur cette question et il est important de mettre en place des mécanismes juridiques pour garantir au citoyen l’accès à l’information.

Article 19 : https://www.article19.org/

Tigo change de slogan publicitaire

Le 10 septembre 2015, Tigo, le deuxième opérateur de téléphonie mobile au Sénégal, a dévoilé sa nouvelle stratégie de communication qui continue à promouvoir le « Digital Life Style ». Désormais le slogan « Souriez, vous êtes avec Tigo » a été remplacé par « Live it ! Love it ! »

Tigo : http://www.tigo.sn/

Formation de formateurs pour lutter contre la cybercriminalité

Le 8 septembre 2015, un atelier de formation à la lutte contre la cybercriminalité a été lancé à Dakar (Sénégal) par la Directrice générale de la Police nationale. Organisé avec l’appui du Conseil de l’Europe, cette formation de formateurs a pour objectif de former, sur une durée de trente-cinq (35) mois, quinze formateurs qui pourront également jouer le rôle de référents pour les affaires de cybercriminalité.

Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique : http://www.interieur.gouv.sn/

L’ASUTIC demande le report de la mise en œuvre de la portabilité

Suite à la mise en œuvre de la portabilité des numéros de téléphonie mobile le 1er septembre 2015, l’Association des Utilisateurs des TIC au Sénégal (ASUTIC) a demandé la suspension de cette mesure au motif qu’elle entrainerait une augmentation du coût des appels téléphoniques compte tenu du fait que désormais l’abonné ignorera s’il émet un appel sur le réseau de son opérateur ou sur celui téléphonie mobile est d’un autre opérateur. Au nom du droit du consommateur à l’information, l’ASUTIC demande qu’il soit aux utilisateurs la possibilité d’être avertis avant l’établissement de la communication (par exemple au moyen d’un signal sonore ou à la mention du réseau cible) lorsqu’ils téléphonent sur un autre réseau.

ASUTIC : http://asutic.org/

La portabilité des numéros de téléphonie mobile est effective depuis le 1er septembre

Le 1er septembre 2015, l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a officiellement lancé la portabilité des numéros de téléphonie mobile qui permet désormais aux abonnés de changer d’opérateur sans pour autant changer de numéro de téléphone. Le processus est gratuit pour l’abonné pour qui le seul et unique interlocuteur est l’opérateur chez qui il souhaite désormais s’abonner. Une fois que la demande de l’abonné est examinée et qu’il est éligible à la portabilité, l’opérateur qui l’accueille dispose de 24 heures pour effectuer les formalités nécessaires au transfert du numéro. Pour la petite histoire, l’écosystème sénégalais des télécommunications retiendra que le premier client à avoir bénéficié de la portabilité a quitté l’opérateur de téléphonie Orange pour s’abonner chez Tigo.

Politique

La Police nationale s’est dotée d’un laboratoire cybercriminalistique informatique

A l’occasion de la table ronde portant sur le thème « La cybercriminalité et la cybersécurité : enjeux et défis pour les forces de sécurité », organisée par la Direction générale de la police nationale dans le cadre de la série de conférence intitulée « Les mercredi de la police », l’élève-commissaire Papa Guèye a révélé que la Police nationale s’était dotée d’un laboratoire cybercriminalistique informatique logé au sein de la Division des investigations criminelles (DIC). Il s’agit d’un dispositif équipé avec des matériels de dernière génération qui permet d’analyser les données et supports informatiques en vue de récolter des preuves numériques dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité.

L’ADIE signe une convention avec K-LOGISTICS pour le recyclage des e-déchets

L’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE) et la société K-LOGISTICS ont signé une convention pour le recyclage des e-déchets. Cette convention, qui vient s’ajouter à celles déjà signées avec la SONATEL, la Société africaine de raffinage (SAR), le Port Autonome de Dakar (PAD), la Banque de l’habitat du Sénégal (BHS), etc., permet à l’ADIE d’étendre son champ d’action dans le domaine du recyclage des e-déchets vers le secteur privé. En effet, forte d’une expérience de plusieurs années dans le recyclage et le démantèlement des Déchets des Equipements Electriques et Electroniques (DEEE), l’ADIE dont l’action dans ce domaine est certifiée par les plus grandes organisations Européennes de recyclage, bénéficie d’une attestation de norme environnementale délivrée par le Ministère de l’Environnement et du Développement durable qui lui permet de décerner en retour des certificats de recyclage des e-déchets aux entreprises qui s’adonnent à cette pratique écologique et très utile.

ADIE : http://www.adie.sn/

Le Mali porté à la tête du CTS-CTIC de l’Union africaine

A l’occasion de la première réunion du Comité technique spécialisé de l’Union africaine sur la Communication et les Technologies de l’Information et de la Communication (CTS-CTIC) qui s’est déroulée du 3 au 9 septembre 2015 à Addis-Abeba (Ethiopie), le Mali a été élu à la tête de ce comité pour une durée de deux ans. Les dossiers qui ont été à l’ordre du jour de cette première réunion du CTS-CTIC de l’UA ont porté sur la relance du projet satellite africain de communication (RASCOM), l’adhésion et le financement du réseau numérique de radiodiffusion MENOS de l’Union des radiodiffusions d’Afrique (UAR), la création de la radio et de la télévision panafricaine, les questions liées au développement des services postaux en Afrique, la gouvernance de l’Internet, la protection des journalistes et enfin la mise en œuvre de la stratégie de communication de l’UA avec en toile de fond, la stratégie de communication sur l’Agenda 2063. La Tanzanie, le Gabon et l’Algérie occupent respectivement les postes de 1er, 2ème et 3ème vice-président pour l’Afrique de l’Est, l’Afrique centrale et l’Afrique du Nord tandis que les fonctions de rapporteur du CTS-CTIC sont assurées par l’Afrique du Sud.

Union africaine : http://www.au.int/

Infrastructures et services

L’ARTP rappelle à la SONATEL son obligation de fournir un service 24 heures/24 et 7 jours/7

Suite aux dysfonctionnements constatés sur le réseau de la SONATEL, les 15, 18 et 26 septembre 2015, le Directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), Abdou Karim Sall, a publié un communiqué de presse dans lequel il demande à l’opérateur histrionique de "prendre toutes les dispositions utiles" afin de « corriger dans les plus brefs délais » les dysfonctionnements notés et « veiller à ce que ces types d’incidents ne se répètent plus ». Pour mémoire, le 26 septembre 2015, lendemain de la fête de la Tabaski (Aïd el-Kébir), le réseau de la SONATEL a été inutilisable, pendant près de deux heures, aussi bien pour émettre que pour recevoir des appels.

ARTP : http://www.artp.sn/

Projets

Projet de renforcement du réseau en fibres optiques de l’ADIE avec l’appui de Huaweï

En marge des assises du Comité technique spécialisé de l’Union africaine sur la Communication et les Technologies de l’Information et de la Communication (CTS-CTIC) qui s’est déroulée du 3 au 9 septembre 2015 à Addis-Abeba (Ethiopie), Malick Ndiaye, Directeur de cabinet du Ministre des Postes et Télécommunications a révélé le prochain lancement d’un grand projet d’un réseau en fibres optiques d’un montant de 60 milliards de francs CFA. Dans le cadre d’un partenariat entre l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE) et le groupe chinois des télécommunications Huaweï, ces fibres seront posées sur toute l’étendue du territoire national afin de compléter le réseau en fibres optiques déjà existant en vue de l’aménagement numérique du territoire sénégalais.

ADIE : http://www.adie.sn/

Rendez-vous

ITU Telecom World 2015 (12-15 octobre 2015, Budapest, Hongrie)

ITU Telecom World 2015 se déroulera du 12 au 15 octobre 2015 à Budapest (Hongrie). L’objectif d’ITU Telecom World 2015 est de mettre la plate-forme internationale multi-acteurs sur laquel il repose au service de la croissance du secteur des TIC et du développement socio-économique dans le monde en mettant l’accent sur le succès des PME, des entrepreneurs et des jeunes innovateurs du secteur.

UIT : http://www.itu.org/

Sommet « Transform Africa » 2015 (19-1 octobre 2015, Kigali, Rwanda)

L’Union Internationale des Télécommunications (UIT), en partenariat avec le gouvernement rwandais, organisera la deuxième édition du sommet « Transform Africa » du 19 au 21 octobre 2015 à Kigali (Rwanda). La rencontre réunira les principaux dirigeants politiques et économiques de l’Afrique, avec pour objectif de façonner la transformation numérique du continent. Le sommet se tiendra sur le thème « Accélérer, l’innovation numérique » et examinera plus particulièrement l’initiative « Smart Africa » lancée en 2013 lors de la première édition. Elle vise à promouvoir et à fournir un accès Internet haut débit et des TIC à travers des partenariats entre les gouvernements africains, le secteur privé et les organisations internationales.

Sommet « Transform Africa » 2015 : http://transformafrica2015.org/

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 623 820 abonnés Internet

  • 8 323 913 abonnés 2G+3G (96,5%)
  • 182 023 clés Internet (2,1%)
  • 99 457 abonnés ADSL (1,2%)
  • 18 427 abonnés bas débit (0,2%)

- 625 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,27%

(ARTP, 30 septembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290.096 abonnés
- 1 166 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 967 659 abonnés
- Taux de pénétration : 107,89%

(ARTP, 30 septembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)