twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Batik n° 191 Juin 2015

mardi 30 juin 2015

Bulletin sur l'actualité des technologies de l'information et de la communication


Sommaire

Éditorial

Actualités

Politique

Infrastructures et services

Projets

Rendez-vous

Editorial

Retour sur le processus ayant conduit à la transition de la télévision analogique au numérique

C’est le 16 juin 2006 à Genève (Suisse) qu’a été signé à l’issue de la Conférence régionale des radiocommunications (CRR-06) de l’Union internationale des télécommunications (UIT), l’accord prévoyant l’adoption du tout numérique pour les services de radiodiffusion sonore et télévisuelle terrestre fixant comme date butoir le 17 juin 2015 pour le passage à la radiodiffusion numérique. Membre de l’UIT, le Sénégal a signé cet accord qui, compte tenu de ses nombreuses incidences sur la chaine de valeur en termes de contenus, de production, de diffusion et de réception, impliquait de nombreuses mises à niveau techniques et était lourd de conséquences politiques, économiques, culturelles et sociales. Du fait de l’ampleur des enjeux, la logique aurait voulu que soit aussitôt mis en place une structure nationale multi-acteurs chargée de la préparation de la transition de l’analogique au numérique mais il n’en fut rien. Confondant les notions d’intervalle et de borne, les autorités officielles s’inscrivirent, consciemment ou inconsciemment, dans une perspective dans laquelle la transition devait s’effectuer en 2015 et non d’ici 2015. Cette attitude aura pour résultat que pendant quatre précieuses années, rien ou presque, ne sera entamé pour préparer cette échéance critique jusqu’à ce que soit créé le Comité national pour le passage de l’audiovisuel analogique au numérique (CNN) par l’arrêté n° 7593 en date du 26 août 2010. Bien que comparaison ne soit pas raison, en France, le passage au numérique se fit en plusieurs étapes commençant à la fin de l’année 2009 pour la moitié Nord du pays pour se terminer le 29 novembre 2011 pour la moitié Sud. Le CNN s’attela à consulter les acteurs, élaborer des études et mobiliser des moyens jusqu’à ce le Président de la république Macky Sall, peu satisfait de la vitesse à laquelle se déroulait le processus, décide à travers le décret n° 2013-1432 du 12 novembre 2013 de la création du Comité de pilotage de la transition de l’analogique vers le numérique (CONTAN) alors que nous n’étions plus qu’à dix-huit mois de l’échéance. Dès lors les choses s’accélérèrent et en janvier 2014 un appel d’offres international fut lancé pour la fourniture d’une infrastructure de télévision numérique terrestre qui fut remporté, en août 2014, par le Groupe Excaf Télécom. Pour le financement de cette opération, un montage fut mis en place dans lequel le groupe Excaf Télécom apportait les 40 milliards de FCFA nécessaire à la mise en place de l’infrastructure en échange de l’allocation de quatre canaux de diffusion, dont deux destinés à diffuser des bouquets payants, pour une durée de cinq ans. Au final, le 17 juin 2015, à l’exception de la Tanzanie, de l’ile Maurice et du Rwanda, seuls pays africains ayant totalement opéré la transition numérique, le Sénégal s’est retrouvé dans le peloton des pays du continent ayant partiellement réussi le passage au numérique, diffusant désormais en analogique et en numérique sur un territoire abritant près de 80% de la population. Cela étant, pour que le processus soit totalement achevé, il faudra encore couvrir les régions de Bakel, Kédougou, Kidira, Ourossogui, Saint-Louis et Ziguinchor et surtout à faire en sorte que les Sénégalais puissent s’équiper, rapidement et facilement, des décodeurs numériques vendus au prix public de 10 000 CFA grâce, à une subvention de l’Etat, et qui sont aujourd’hui introuvables sur le marché. On peut donc conclure que compte tenu des délais et des conditions dans lesquelles le processus a été effectivement conduit, le résultat atteint est plutôt honorable lorsque l’on sait qu’un géant comme l’Afrique du sud a raté le rendez-vous du 17 juin 2015 et prévoit d’accomplir le processus de transition au numérique dans un délai compris entre 18 et 24 mois. Cela étant, et n’en déplaise aux esprits chagrins, l’essentiel reste à venir à savoir, la capacité pour les chaines et les producteurs de télévision, à relever le défi de la production de contenus numériques de qualité exportables à travers le monde entier et pour l’Etat à mettre en place une stratégie gagnante pour l’exploitation des ressources spectrales rendues disponibles. En effet, le fameux « dividende numérique » devrait notamment pouvoir être utilisé au profit de l’Internet mobile à très haut débit afin de contribuer de manière décisive à la lancinante question de la réduction de la fracture numérique. Par la même, il s’agit de mettre le signal Internet à la disposition de tous sur l’ensemble du territoire national avec des débits sans aucune mesure avec ceux qui nous sont aujourd’hui proposés dans les offres ADSL.

Alex Corenthin
Secrétaire aux relations internationales

Actualités

Massata Faye nommé Directeur de Facebook Afrique francophone

Massata Faye a été nommé Directeur de Facebook Afrique francophone. Âgé de 29 ans et diplômé de l’Université de Tunis El Manar (Tunisie), il est le PDG du site de vente en ligne Diayma.com désigné meilleure plate-forme de vente en ligne lors des Jambar Tech Awards 2014.

Diayma : http://diayma.com/

L’Agence de presse sénégalaise (APS) se dote d’un nouveau site web

Le 17 juin 2015, l’Agence de presse sénégalaise (APS) a procédé au lancement de son nouveau site web, réalisé par EmC², sur lequel on trouve notamment des vidéos. L’APS est également présente sur les réseaux sociaux avec des comptes sur Facebook et Twitter.

APS : http://www.aps.sn/

Atelier de restitution des résultats du Challenge Orange D4D

Le 16 juin 2015, le groupe Sonatel a organisé un atelier de restitution des résultats du Challenge Orange D4D. A cette occasion, trois projets primés portant sur les domaines de l’agriculture, de la santé et des statistiques nationales et susceptibles d’avoir un impact pour le Sénégal ont été présentés. Dans le domaine de la santé, le projet primé s’est intéressé à l’impact de la mobilité humaine sur la bilharziose. Concernant l’agriculture le projet retenu a étudié l’évolution du prix du mil au Sénégal en tenant compte de la production, des marchés et de leurs défaillances. Enfin, le troisième projet portant sur les statistiques, permet de générer des cartes de la pauvreté au Sénégal qui permettent de comprendre ce qui caractérise la pauvreté dans une certaine région par rapport à d’autres, pour pouvoir apporter des réponses appropriées.

Challenge Orange D4D : http://www.d4d.orange.com/

Signature d’un accord de partenariat entre Tigo Cash et Ecobank Sénégal

Le 16 juin 2015, Tigo Cash et Ecobank Sénégal ont signé un partenariat qui officialise leur collaboration en permettant, d’une part, d’offrir des services additionnels aux clients d’Ecobank et, d’autre part, de faire bénéficier de services bancaires adaptés aux clients de Tigo Cash.

Tigo : http://www.tigo.sn/
Ecobank : http://ecobank.com/

Inauguration du nouveau siège de la Sonatel et démarrage de la célébration de son trentenaire

Le 11 juin 2015, le Président de la République, Macky Sall, a présidé la cérémonie officielle d’inauguration du nouveau siège de la SONATEL situé sur la Voie de dégagement Nord (VDN). Financé sur fonds propres, il a été construit par la Compagnie sahélienne d’entreprises (CSE) pour un coût de cinq (5) milliards de FCFA. Erigé sur un site d’une superficie de 7542 m2, il est composé de trois bâtiments, type éco responsable, communiquant via une passerelle et est capable d’accueillir près de 800 employés. Cette cérémonie a également donné le coup d’envoi du début de la célébration des trente (30) ans de la Sonatel créée par la loi n° 85-36 du 23 juillet 1985 suite à la fusion de l’Office des postes et télécommunications (OPT) et de TéléSénégal.

Sonatel : http://www.sonatel.com/

L’ARTP forme les forces de sécurité à la lutte contre la fraude

Le 10 juin 2015, l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a organisé un séminaire de formation sur le système de contrôle et de supervision du trafic et de lutte contre la fraude à l’intention des forces de sécurité. Dans cette dynamique, l’ARTP s’est également dotée d’un système complet lui permettant d’assurer en temps réel la supervision de l’écoulement du trafic téléphonique ainsi qu’un meilleur contrôle de l’interconnexion des réseaux. Elle dispose notamment d’un « simlocator » qui lui permet de détecter et localiser de manière très précise tous les équipements utilisés pour se livrer à des activités frauduleuses. Ce séminaire a réuni la police, la gendarmerie, la douane et les opérateurs de téléphonie autour de plusieurs thématiques, parmi lesquelles, les infractions en matière de télécommunications, la gestion de la lutte contre la fraude ainsi que les aspects juridiques du dispositif de contrôle et de suivi des opérateurs de télécommunications.

ARTP : http://www.artp.sn/

Accord entre Tigo et Internet.org pour un accès gratuit à Facebook pendant trois mois

Dans le cadre d’un accord signé Tigo et Internet.org, partenariat mondial regroupant Facebook, Samsung, Ericsson, MediaTek, Nokia, Opera Software et Qualcomm dans le but de favoriser l’accès à Internet pour tous, la plateforme de discussion « Facebook » sera disponible gratuitement pour tous les abonnés Tigo pendant une durée de trois (3) mois. Le lancement de « Facebook free » fait partie de la stratégie globale de Tigo consistant à mettre à la disposition de ses clients un ensemble de services internet de base dans les domaines tels que la santé, l’emploi ainsi que des informations sur la localisation sans aucuns frais de connexion.

Tigo : http://www.tigo.sn/
Internet.org : https://internet.org/

Tigo et Reach for change lance la deuxième édition du Prix de l’innovation numérique

Le 2 juin 2015 Tigo Sénégal, en partenariat avec l’Ong Reach for change, a procédé au lancement de la deuxième édition du Prix de l’innovation numérique. Pour être éligibles, les candidats doivent résider au Sénégal, avoir entre 21 et 45 ans et proposer des projets innovants, reposant sur le numérique et permettant de résoudre un problème urgent touchant les enfants et les jeunes au sein d’une communauté locale. Une pré-sélection permettra de choisir les dix meilleurs projets parmi ces nombreuses candidatures, puis ces derniers s’affronteront en vue de ne retenir finalement que deux projets. Les deux meilleures candidatures de cette compétition recevront chacun 20 000 $ US et un accompagnement en vue de réaliser leurs projets.

Tigo : http://www.tigo.sn/
Reach for change : http://senegal.reachforchange.org/

Un jeune Sénégalais retenu parmi les demi-finalistes du concours GIST Tech-I

Moctar Cissé, un jeune Sénégalais de 26 ans, a été retenu parmi les demi-finalistes d’un concours dédié à l’innovation organisé par le département d’Etat américain et dénommée Global Innovation Through Science and Technologie (GIST Tech-I). Seul représentant de l’Afrique de l’Ouest francophone parmi les candidats retenus pour l’avant-dernière étape de cette compétition, il a soumis au jury une application appelée « Jotaliko » qui permet de créer un lien entre gouvernements, acteurs de développement et citoyens vivant jusque dans les endroits reculés. À partir de cette application, le citoyen muni d’un téléphone classique peut recevoir des messages vocaux ou des SMS dans une langue locale qu’il aura choisie sans que cela nécessite une connexion Internet. La finale se déroulera du 22 au 26 juillet 2015 à Nairobi (Kenya) et trente des meilleures innovations retenues seront sélectionnées par le jury pour recevoir plusieurs prix dans différentes catégories.

GIST Tech-I : http://www.gistnetwork.org/

Politique

Gel des fréquences non encore exploitées et audit des fréquences distribuées en dormance

Suite au passage de la télévision analogique à la télévision numérique terrestre, le Président de la République, Macky Sall, a annoncé qu’il avait « décidé du gel des fréquences non encore exploitées et de l’audit de toutes les fréquences en dormance distribuées par dizaines sans discernement et sans bases légales de par le passé. Les attributaires devront justifier de leur condition d’attribution et de leur éligibilité, du respect de la convention et du cahier de charge applicable à l’exploitation d’un service audiovisuel ».

Vers la création d’un Conseil de l’économie numérique

Le 11 juin 2015, lors de l’inauguration du nouveau siège de la SONATEL, le Président de la République, Macky Sall, a annoncé qu’il avait été décidé la création d’un Conseil de l’économie numérique qui aura pour mission d’anticiper sur les tendances lourdes du secteur. Cette nouvelle instance devrait notamment aider à « orienter la stratégie du gouvernement dans le domaine des télécommunications par les études et avis consultatifs ».

Rappel à l’ordre de la Commission nationale de cryptologie

La Commission nationale de cryptologie a diffusé un communiqué dans lequel elle demande aux personnes physiques ou morales qui souhaitent utiliser, importer, exporter ou fournir des moyens ou des prestations de cryptologie de se rapprocher du Service technique central des chiffres et de la sécurité des systèmes d’information (STCCSSI) du Secrétariat général de la Présidence de la République (SGPR). Elle rappelle y rappelle que les organismes exerçant des prestations de cryptologie doivent être agréés par la Commission nationale de cryptologie. La Commission nationale de cryptologie est chargée de statuer sur toutes les questions relatives au développement des moyens ou prestations de cryptologie au Sénégal, les projets de textes législatifs et réglementaires en matière de cryptologie, les normes techniques adoptées dans le domaine de la sécurité des systèmes d’information en général et celui de la cryptologie en particulier.

STCCSSI : http://www.stcc-ssi.sn/

Les autorités envisagent de réviser le Code des télécommunications

Dans un entretien publié dans l’édition du 8 juin 2015 du journal « L’Enquête », Yaya Abdoul Kane, Ministre des Postes et des Télécommunications, a indiqué que les autorités avaient décidé de réviser le Code des télécommunications découlant de la loi n° 2011-01 du 14 février 2011 dont les décrets d’application n’ont toujours pas été adoptés. A cette occasion, il a indiqué que trois projets de décrets étaient dans le circuit d’adoption à savoir les décrets relatifs à l’organisation et au fonctionnement de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), à l’exploitation des réseaux et aux problèmes d’interconnexion.

Ministère des Postes et des Télécommunications : http://www.mcten.gouv.sn/

Infrastructures et services

Tigo Business lance le service dénommé B-Selfcare Advanced Solutions Business Selfcare

Tigo Business a lancé un nouveau service dénommé B-Selfcare Advanced Solutions Business Selfcare (ASBS) qui se présente sous la forme d’une interface web qui interagit avec le cœur de réseau de Tigo, via une bibliothèque sécurisée d’applications, de manière à permettre d’intégrer toute la couche TIC des opérateurs à des applications utilisées par des clients et des partenaires externes. Grâce à cette interface, les clients de Tigo peuvent désormais procéder de manière autonome des opérations jusque-là réservées à l’opérateur telles la création d’un numéro de téléphone, l’attribution de crédit téléphonique ou destiné à l’Internet mobile, l’activation de services, l’exécution d’opérations de mobile banking, la création de packs privatifs, la réalisation de campagnes SMS, la définition de menus privés–USSD, la création de services géo-localisés, la gestion d’un stock privé de cartes SIM, de crédit téléphoniques ou de données internet.

Tigo : http://www.tigo.sn/

Projets

La portabilité des numéros de téléphone devrait être effective à partir du 1er septembre 2015

Selon des informations publiées dans la presse, la portabilité des numéros de téléphone devrait être effective à partir du1er septembre 2015. Dans cette perspective l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a lancé une campagne d’affichage sur le sujet. Pour mémoire, le 17 décembre 2014, Abdou Karim Sall, Directeur général de l’ARTP avait annoncé l’effectivité de la portabilité des numéros pour le mois de février 2015.

ARTP : http://www.artp.sn/

Rendez-vous

Rencontres mondiales du logiciel libre (4-10 juillet 2015, Beauvais, France)

La prochaine édition des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre (RMLL), cycle de conférences, d’ateliers et de tables rondes autour du Libre et de ses usages, se déroulera du 4 au 10 juillet 2015 à Beauvais (France).

RMLL : https://2015.rmll.info/

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)