twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Batik n° 180 Juillet 2014

jeudi 31 juillet 2014

Bulletin sur l'actualité des technologies de l'information et de la communication


Sommaire

Éditorial

Actualités

Politique

Infrastructures et services

Projets

Rendez-vous

Editorial

Batik fête son quinzième anniversaire

Avec ce 180ème numéro, Batik, le Bulletin sur l’actualité des technologies de l’information et de la communication publié par l’Observatoire sur les systèmes d’information, les réseaux et les inforoutes au Sénégal (OSIRIS), fête son quinzième anniversaire. Quinze ans, c’est à la fois peu historiquement parlant et beaucoup si l’on mesure cette période à l’aune de nos vies. Pour se faire une juste idée du chemin parcouru, rappelons qu’au cours de ces quinze dernières années le Sénégal a connu trois (3) présidents de la république, dix (10) premiers ministre, quatorze (14) ministres en charge du secteur des TIC et sept (7) directeurs généraux de l’organe de régulation des télécommunications ! Il y a quinze ans, le Sénégal n’était connecté à Internet de manière permanente que depuis trois années, la bande passante internationale disponible était de 2 Mbps, il y avait 8 000 abonnés à Internet, la connexion à Internet se faisait via le réseau téléphonique commuté avec des modems dont le débit ne dépassait pas 64 Kbps, la Sonatel commercialisait des liaisons spécialisées de 64 Kpbs au tarif de 1 064 000 FCFA, la téléphonie mobile, apparue elle aussi en 1996, comptait 75 000 abonnés, Yahoo et Altavista étaient les moteurs de recherche par excellence et le WiFi, Facebook, Twitter, Youtube, Skype, Instagram, WhatApps, n’existaient pas, aussi incroyable que cela puisse paraître aux « Digital natives », ces jeunes nées à l’ère du numérique. Durant ces quinze années, nombreuses ont été les tentatives de créer des supports électroniques dédiés à l’actualité des TIC mais aucune n’a pu s’inscrire dans la durée. A contrario, grâce à leur pérennité, le site Web d’OSIRIS et Batik sont devenus des références, pour tous ceux qui s’intéressent au développement de la Société de l’information en Afrique et qui sont à la recherche d’informations et d’analyses produites sur ce phénomène par des Africains. Le chemin n’a cependant pas été sans embûches car l’indépendance et la liberté de ton affichées par Batik ainsi que son attachement viscéral à la défense de l’intérêt général, voire de l’intérêt national, face aux intérêts particuliers et à ceux des multinationales, n’a pas toujours été du goût de tout le monde. Dans les cercles du pouvoir, dans les ambassades, chez les opérateurs, au sein de diverses institutions, nos positions ont parfois provoqué des grincements de dents qui ont été à l’origine de coups de téléphone, de pressions plus ou moins amicales ou carrément d’attaques personnelles pour tenter de nous amadouer, voire de nous faire taire, mais en vain. Nous sommes conscients que nous avons pu nous tromper dans nos jugements et nos démarches mais jamais nous n’avons cherché à nuire à quiconque. En effet, nous n’avons jamais visé qui que ce soit, personne physique comme personne morale, nous plaçant toujours sur le terrain du débat d’idées, critiquant des philosophies, des visions, des stratégies, des politiques, des options, des actions, des gestions mais jamais les hommes et les femmes qui étaient derrière. Aux côtés des organisations de la société civile, s’intéressant non seulement aux problèmes techniques posés par les TIC mais aussi et surtout aux questions sociétales qu’elles soulèvent, nous avons fait entendre notre voix chaque fois que nécessaire et partout où cela était possible, convaincus que dans l’expression « Société de l’information », c’est le terme « Société » qui est le plus important et que par conséquent les citoyens ne peuvent rester impassibles sur les questions qui les concernent. Globalement, cela nous a valu beaucoup de témoignages de satisfaction et le respect du plus grand nombre, y compris parmi ceux qu’il nous arrive d’égratigner. Si nous regardons en arrière, le seul véritable regret que nous avons, c’est de constater que le Sénégal est passé du statut de premier de la classe, au point de s’être vu confier le volet TIC du NEPAD, à celui de bonnet d’âne ou du moins d’élève très moyen, dans la course vers la création d’une économie numérique dynamique et l’exploitation des opportunités offertes par les TIC au bénéfice du plus grand nombre. Pour garder le cap, il aurait fallu écouter les acteurs du secteur, prendre les décisions qui s’imposaient au bon moment et mettre en œuvre des politiques publiques visionnaires. La lutte pour le progrès étant une quête perpétuelle, rien n’est cependant perdu pour notre pays qui ne manque pas de talents en matière de réflexion comme d’action. Le défi est de savoir catalyser les énergies pour que dans quinze ans, le bilan soit des plus florissants.

Alex Corenthin
Secrétaire aux relations internationales

Actualités

La CDP adresse des lettres de demande d’explication à Joni Joni, Wari et Western Union

Les 28 et 30 juillet 2014, la Commission de protection des Données Personnelles (CDP) a adressé des lettres de demande d’explication aux sociétés de transfert d’argent Joni Joni, Wari et Western Union suite à la diffusion de sms incitant les personnes à utiliser leur service pour les transferts d’argent avec à la clé la possibilité de gagner des prix sous forme de sommes d’argent. En effet, cette prospection directe effectuée à partir des bases de données des clients non déclarées devant la CDP et sans le consentement des personnes concernées est une violation de la législation sur les données personnelles.

CDP : http://www.cdp.sn/

La Sonatel a réalisé un chiffre d’affaires de 398 milliards FCFA au 1er semestre 2014

Durant le 1er semestre de l’année 2014, le groupe Sonatel a réalisé un chiffre d’affaires de 398 milliards FCFA, soit une progression de 11,7% par rapport au premier semestre de l’année 2013 où il se situait à 357 milliards FCFA. Cette croissance est portée essentiellement par les résultats réalisés au Mali et en Guinée dont la contribution respective est de 31.3% et 46.4%. De son côté, l’EBITDA (revenu avant intérêts, impôts et taxes, amortissements et provisions) a augmenté de plus 11,4%, passant de 184 milliards FCFA en 2013 à 205 milliards FCFA en 2014. Le résultat d’exploitation a connu une hausse de 10,9% en passant de 135 milliards FCFA en 2013 à 150 milliards FCFA en 2014. Le bénéfice net de la Sonatel s’établit, pour le 1er semestre 2014, à 98 milliards FCFA contre 91 milliards FCFA au premier semestre 2013, soit une hausse de 7%. Enfin, les investissements réalisés par le groupe Sonatel au 1er semestre 2014 ont augmenté de 17% passant 40 milliards FCFA en 2013 à 47 milliards FCFA et représentent 13% du chiffre d’affaires.

Groupe Sonatel : http://www.sonatel.com/

Piratage de cinq sites Web gouvernementaux

Le 20 juillet 2014, cinq sites Web gouvernementaux parmi lesquels ceux du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan (MEFP), du ministère de l’intérieur, du fichier électoral, du Centre de suivi écologique (CSE) et de l’Agence nationale de la météorologie du Sénégal (ANMS), ont été piratés. Le pirate a laissé un message sur la page d’accueil des sites, pour la plupart réalisés avec Joomla, indiquant qu’il s’agissait juste d’un avertissement et qu’aucune donnée n’avait été supprimé ou modifié afin de démontrer que les systèmes informatiques étaient vulnérables.

MEFP : http://www.finances.gouv.sn/

Panne générale au niveau du « .sn »

Le 18 juillet 2014, une panne générale a été constatée au niveau des noms de domaine en « .sn » réservés par l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE) rendant inaccessibles un ensemble de sites. Dans un premier temps, l’ADIE laissa entendre que l’origine du problème se situait du côté de la Sonatel qui démentit l’information dans un communiqué. Vérification faite, il s’avéra que ces noms de domaines avaient été momentanément suspendus par le prestataire de services qui les avait réservés pour le compte de l’ADIE en raison d’un défaut de paiement.

NIC Sénégal : http://www.nic.sn/

Tenue du premier e-Conseil des ministres

Le 16 juillet 2014, le gouvernement du Sénégal a tenu son premier e-Conseil des ministres, à l’occasion duquel l’ensemble des ministres étaient dotés de tablettes tactiles leur évitant d’avoir à consulter des dossiers en format papier.

Gouvernement du Sénégal : http://www.gouv.sn/

Démantèlement d’un réseau de fraude sur les appels téléphoniques internationaux

Avec l’appui de la SONATEL, la Sûreté urbaine de Dakar a réussi à démanteler un vaste réseau de fraude qui, grâce à huit (8) sites équipés de matériel High Tech répartis entre les quartiers des Maristes, de la Foire et de Dieuppeul, se livrait au détournements des appels téléphoniques internationaux. En passant par le canal de l’Illimix, un produit de la Sonatel qui permet à l’abonné de bénéficier d’appels illimités, ce réseau a réussi à gruger la Sonatel d’une somme de deux milliards de FCFA. Suite à cette affaire, Abdou Karim Sall, Directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a indiqué qu’il comptait mettre en place une brigade de surveillance qui travaillera de concert avec les opérateurs de téléphonie.

Lancement de Sen Taxi, application de réservation de taxis au Sénégal

Depuis le 14 juillet 2014, Sen taxi, l’application de réservation de taxis au Sénégal, est disponible sur Play store. Développée sous Androïd, cette application permet de commander un taxi à partir de son téléphone. L’interface permet au client de voir le taxi le plus proche sur une carte interactive qui affiche son déplacement en temps réel tandis que le chauffeur de taxi peut se déclarer libre, occupée ou en covoiturage.

Sen Taxi : http://www.sentaxiphone.com/

Plus de deux cents demandes en ligne d’autorisation de construire déjà traitées

Le Directeur général de l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE), Khassoum Wone a révélé que depuis le lancement officiel de la plateforme Télédac, en mars 2014, 226 demandes d’autorisation de construire avaient été traitées dans la région de Dakar.

Télédac : http://teledac.gouv.sn/

Visites de prise de contacts du Directeur général de l’ARTP chez les opérateurs

Entre le 8 et le 17 juillet 2014, Abdou Karim Sall, Directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), accompagné d’une délégation constituée de membres du Collège de direction, a procédé à des visites de prise de contact chez Expresso, Tigo et la SONATEL. A cette occasion, le Directeur général de l’ARTP a échangé avec les dirigeants des trois opérateurs sur les questions intéressant le secteur des télécommunications.

ARTP : http://www.artp.sn/

Carmudi, lance la version sénégalaise sa plateforme

Le 8 juillet 2014, Carmudi, la plateforme d’annonces automobiles fondée par Africa Internet Holding (AIH), a procédé au lancement de la version sénégalaise sa plateforme. Carmudi est un portail qui présente des véhicules neufs et d’occasion mis en vente par des particuliers et concessionnaires dans de nombreux pays. En Afrique, cette plateforme est également disponible au Cameroun, en Côte d’ivoire, au Ghana et au Nigeria.

Carmundi : http://www.carmundi.sn/

Un informaticien de formation nommé Premier ministre

Le nouveau Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, nommé le 6 juillet 2014, est un informaticien de formation. Ingénieur diplômé de l’Institut d’Informatique d’Entreprise (IIE) du Conservatoire national des Arts et Métiers (CNAM) de Paris (France), il a notamment travaillé en qualité d’ingénieur technico-commercial chez IBM-France, avant de rejoindre la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) en en 1986.

Une centaine d’ordinateurs portables remis aux étudiants de l’UVS à Guédiawaye

Le 4 juillet 2014, le Professeur Mary Teuw Niane, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a présidé une cérémonie de remise symbolique d’ordinateurs à des étudiants de l’Université virtuelle du Sénégal (UVS) regroupés au sein de l’espace numérique ouvert (ENO) de Guédiawaye. A cette occasion, plus d’une centaine d’ordinateurs portables, subventionnés par l’Etat à hauteur de 100 000 FCFA en plus des exonérations des taxes douanières et de la TVA, ont été remis aux étudiants de l’UVS.

UVS : http://www.uvs.sn/

Le CTIC Dakar fait le bilan de ses trois années d’activité

Dans son rapport d’activité 2013, publié sous le titre « Construisons des modèles africains pour l’entrepreneuriat technologique », le CTIC Dakar, partenariat public privé créé à l’initiative de la Fondation des Incubateurs des TIC au Sénégal (FICTIS), a fait le bilan de ses trois premières années d’existence. Sur la période, le CTIC Dakar, qui fonctionne sous la tutelle administrative du Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan et sous la tutelle technique du Ministère des Postes et Télécommunications, a enregistré plus 682 candidatures et prospects, incubé 16 entreprises, accompagné 34 start-up, réalisé un chiffre d’affaires cumulé de plus de 2 milliards de FCFA à travers ses entreprises incubées et mobilisé 115 millions de FCFA pour les petites et moyennes entreprises (PME) du secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC). Fort de ces succès, mais conscient du fait que l’impact de l’incubateur sur le développement du pays n’est pas encore assez significatif, le CTIC compte mobiliser ses forces afin d’étendre les locaux de l’incubateur, poursuivre la recherche de l’équilibre financier, retenir améliorer les compétences des membres de son équipe, mieux impliquer les parties prenantes, se développer à l’échelle sous régionale et créer des outils de financement et des fonds d’amorçage pour les start-up.

CTIC Dakar : http://www.cticdakar.com/

Politique

Instauration d’un prélèvement spécial sur le secteur des télécommunications au profit du PSE

Pour les besoins du financement du Plan Sénégal Émergent (PSE), l’Etat compte introduire, dans la loi de finance rectificative (LFR) qui sera prochainement présentée devant l’Assemblée nationale, une contribution dénommée « Prélèvement spécial sur le secteur des télécommunications » (PST). Le PST sera exigible de tout exploitant de télécommunications ouvert au public agrée par l’Etat du Sénégal et son assiette sera constituée du chiffre d’affaires hors taxes de l’exploitant, net des frais d’interconnexion réglés aux autres exploitants de réseaux de télécommunications ouvert au public. Le taux du prélèvement sera fixé à 1% et cette mesure sera applicable de manière rétroactive à compter du 1er janvier 2014. Le paiement du PST se fera sous forme de versements à effectuer dans les quinze premiers jours suivant la fin de chaque trimestre de l’année civile.

Gouvernement du Sénégal : http://www.gouv.sn/

L’ARTP et la CDP s’engagent à collaborer pour traiter les plaintes relatives aux opérateurs

Suite à la rencontre qui s’est tenue, le 15 juillet 2014, entre l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) et la Commission de protection des données personnelles (CDP), ces deux institutions se sont engagées à établir un partenariat en vue d’assurer une gestion commune des plaintes relatives aux technologies de l’information et de la communication (TIC), principalement celles concernant les opérateurs de télécommunications.

CDP : http://www.cdp.sn/
ARTP : http://www.artp.sn/

Yaya Abdoul Kane nommé Ministre des Postes et des Télécommunications

Le 6 juillet 2014, suite à la nomination de Mahammed Boun Abdallah Dionne comme Premier Ministre, en remplacement d’Aminata Touré, Yaya Abdoul Kane a été nommé Ministre des Postes et des Télécommunications. La Communication, jadis partie intégrante du ministère a quant à elle été confiée à Mbagnick Ndiaye nommé Ministre de la Culture et de la Communication. Par ailleurs, le développement des téléprocédures administratives a été confié à Khoudia Mbaye, nommée Ministre de la Promotion des investissements, des partenariats et du développement des Téléservices de l’Etat.

Gouvernement du Sénégal : http://www.gouv.sn/

Disparition de la Direction générale de l’économie numérique (DGEN)

La Direction générale de l’économie numérique (DGEN) qui avait été créée par le décret n° 2014-213 en date du 17 févier 2014, portant organisation du Ministère de la Communication et de l’Economie Numérique n’aura pas survécu au départ de Cheikh Mamadou Abiboulaye Dièye du Ministère de la Communication, des télécommunications et de l’économie numérique (MCTEN). Dans le nouvel organigramme du ministère des Postes et des Télécommunications (MPT) elle a laissé la place à une simple Direction de la Promotion de l’Économie numérique et des Partenariats (DPENP). Malick Ndiaye qui était Directeur général de l’Économie numérique a été nommé Directeur de cabinet de Yaya Abdoul Kane, nouveau Ministre des Postes et des Télécommunications.

L’ADIE quitte la Présidence de la république

Suite à la signature du décret n° 2014-853 du 09 Juillet 2014 portant répartition des services de l’Etat et du contrôle des établissements publics, des sociétés nationales et des sociétés à participation publique entre la Présidence de la République, la Primature et les Ministères, l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE), qui depuis sa création avait toujours relevé de la Présidence de la république, a vu sa tutelle confiée au ministère de la Promotion des investissements, des partenariats et du développement des Téléservices de l’Etat.

ADIE : http://www.adie.sn/

Adoption de la Convention de l’Union Africaine sur la cybersécurité

La Convention de l’Union Africaine (UA) sur la Cybersécurité et la protection des données à caractère personnel a été adoptée à l’occasion de la 23ème Session ordinaire de la Conférence de l’Union Africaine qui s’est tenue le 27 juin 2014 à Malabo (Guinée Equatoriale). La Convention de l’Union africaine sur la Cybersécurité et la protection des données personnelles vise « à la fois à définir les objectifs et les grandes orientations de la société de l’information en Afrique et à renforcer les législations actuelles des Etats membres et des Communautés économiques régionales (CER) en matière de technologies de l’Information et de la communication (TIC). Le texte de la Convention peut être consulté à l’adresse suivante : http://www.osiris.sn/Convention-sur...

Union Africaine : http://www.au.int/

Infrastructures et services

Lancement du Serrekunda Internet Exchange Point en Gambie

Le 13 juillet 2014, Bala Garba Jahumpa, Ministre des infrastructures de l’information et de la communication de la Gambie a procédé au lancement du premier point d’échange Internet (IXP) du pays à Serrekunda. Réalisé avec le soutien d’African Internet Exchange Services, en collaboration avec les opérateurs de télécommunications et les fournisseurs de service internet, le Serrekunda Internet Exchange Point (SIXP) devrait permettre une meilleure gestion du trafic Internet local et réduire ainsi la dépendance vis à vis de la bande passante internationale. La Gambie est le quatrième pays africains soutenu par la Commission de l’Union africaine pour la mise en place d’un point d’échange internet.

Serrekunda Internet Exchange Point : http://www.sixp.gm/

Le paiement des factures de la SDE désormais possible via Orange Money

Le 2 juillet 2014, la Sénégalaise des eaux (SDE) et la SONATEL ont signé une convention de partenariat qui autorise désormais le paiement des factures d’eau via l’application mobile d’Orange Money. Ce service a été lancé avec l’agrément du bureau d’attribution financière de l’Union économique monétaire ouest africaine (UEMOA) à savoir la Banque centrale des états de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Orange Money : http://www.orange-money.sn/
SDE : http://www.sde.sn/

Projets

TNT Sat Africa devrait diffuser un bouquet de 42 chaînes à partir de septembre 2014

À l’initiative d’Africable, plusieurs groupes médias se sont associés pour créer la première plateforme satellite d’Afrique de l’Ouest. Grâce à une station de télécommunication (téléport) construite à Bamako (Mali), la société TNT Sat Africa devrait diffusera à partir de la fin du mois de septembre 2014 un bouquet de 42 chaînes en accès libre (y compris des chaînes internationales) sur le satellite SES4. Les promoteurs de cette initiative, notamment le Malien Ismaïla Sidibé, fondateur et PDG d’Africable et le Togolais Richard Aquereburu, Directeur général de Média Plus International, comptent associer des télévisions nationales africaines et des chaînes thématiques à ce projet. Pour recevoir l’offre, il suffira d’acquérir un décodeur dédié à la réception du bouquet qui, lui, sera totalement gratuit. Il faut souligner que le décodeur proposé pour recevoir TNT SAT Africa sera compatible avec la télévision numérique terrestre (TNT).

TNT Sat Africa : http://www.tntsatafrica.com/

Rendez-vous

Forum national sur la gouvernance de l’Internet (29 août 2014, Dakar, Sénégal)

Le Forum national sur la gouvernance de l’Internet se déroulera le 29 août 2014 à Dakar (Sénégal). Co-organisé par le Chapitre sénégalais d’Internet Society (ISOC Sénégal) et l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), il portera sur trois grands thèmes à savoir (1) Internet, moteur de croissance et de développement, (2) Création de contenus, diffusion et usage et (3) Politiques de promotion de l’accès haut débit.

Forum national sur la gouvernance de l’Internet : http://www.isoc.sn/

Forum ouest-africain sur la gouvernance de l’Internet (6-8 août 2014, Banjul, Gambie)

Le Forum ouest-africain sur la gouvernance de l’Internet se déroulera du 6 au 8 août 2014 à Banjul (Gambie). Organisé sur le thème « Internet, une liberté pour tous », il aura pour objectif de préparer la participation africaine à la 9ème édition du Forum sur la gouvernance de l’Internet qui se tiendra du 2 au 5 septembre 2014 à Istamboul (Turquie).

Forum ouest-africain sur la gouvernance de l’Internet : http://www.waigf.org/

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)