twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Batik n° 150 Janvier 2012

mardi 31 janvier 2012

Bulletin sur l'actualité des technologies de l'information et de la communication


Sommaire

Éditorial

Actualités

Politique

Infrastructures et services

Projets

Rendez-vous

Editorial

Le site d’OSIRIS et BATIK font peau neuve

En ce mois de janvier 2012, le site web de l’Observatoire sur les systèmes d’information, les réseaux et les inforoutes au Sénégal (OSIRIS) et le Bulletin d’analyse sur les technologies de l’information et de la communication (BATIK) auquel vous êtes abonnés ont fait peau neuve. Les moins indulgents, les plus exigeants et ceux qui accordent plus d’importance à la forme qu’au fond diront sans doute qu’il était grand temps ! Les autres, qui constituent la grande majorité de nos fidèles lecteurs, apprécieront à sa juste valeur l’effort fait tant pour améliorer la présentation de l’un et de l’autre que offrir de nouvelles fonctionnalités telles que l’abonnement aux flux RSS ou la possibilité de nous suivre désormais sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter. Meilleur moment ne saurait être choisi pour rappeler que si OSIRIS et BATIK sont présents de manière ininterrompue sur Internet depuis 1999, et ce sans bénéficier d’aucun appui financier d’aucune sorte, c’est d’abord et avant tout grâce à une formidable chaine de solidarité qui ne s’est jamais rompue. La toute première maquette du site Web d’Osiris a été développée par Malick Ndiaye et moi même à l’occasion d’INET’ 98 à Genève (Suisse). Le résultat n’avait rien de fameux mais présentait l’avantage de constituer une base de travail à partir de laquelle Daouda Guindo, à l’époque tout jeune développeur de sites web, a conçu non seulement la première version du site mais également le logo d’OSIRIS. S’inspirant d’Internet Actu, le premier numéro de BATIK publié en août 1999 était plutôt succinct mais il traduisait la volonté qui était la notre de créer « un lieu d’échange et de discussion » et, de ce point de vue, nous croyons pouvoir affirmer que le défi a été relevé. C’est en septembre 2002, avec l’aide décisive de Thomas Noël, que site statique d’OSIRIS a été transformé en un site web dynamique propulsé par SPIP, logiciel alors relativement confidentiel, mais qui depuis a fait beaucoup de chemin notamment au Sénégal. Au fil des ans, le site d’OSIRIS et BATIK sont devenus des références au Sénégal, en Afrique et ailleurs dans le monde pour tous ceux qui s’intéressent aux problématiques relatives à la société de l’information. Depuis cette époque, OSIRIS a joué un rôle important participant au succès de la conférence Bamako 2000, organisant une caravane multimédia au Sénégal et en Mauritanie, contribuant, aux côtés d’ISOC-Sénégal, à la Fête de l’Internet, s’impliquant dans le Réseau Genre et TIC (REGENTIC), partageant ses idées lors des discussions du SMSI, etc. tout en s’impliquant dans nombre de réflexions majeures visant à doter le Sénégal, la sous-région et l’Afrique de stratégies en matière de société de l’information. Les informations publiées dans BATIK, notamment l’éditorial, sont régulièrement reprises par des stations de radios, dans la presse écrite, à la télévision, dans des publications en tous genres et bien évidemment sur Internet, sans que ceux qui les rediffusent ou les utilisent n’aient toujours l’élégance de citer leurs source mais peu importe ! Le site d’OSIRIS offre une riche bibliothèque numérique comportant des milliers d’articles tirés de la presse en ligne, des dizaines de travaux académiques, des articles publiés dans des revues scientifiques, etc. sans oublier la législation sénégalaise et communautaire de l’UEMOA et de la CEDEAO en matière de TIC et de télécommunications ou encore des documents de politiques publiques. Batik compte plus de 7700 abonnés à travers le monde allant des passionnés aux professionnels du secteur en passant par les experts concevant et mettant en œuvre des projets dans les organismes internationaux et les ONG, sans oublier les étudiants, les chercheurs, les enseignants, les journalistes, etc. Aujourd’hui, une nouvelle étape a été franchie grâce à l’appui d’AK-Project qui a migré le site de la version 1.7 de SPIP (!) à la version 2.1.9 et a complètement renouvelé le design du site d’OSIRIS et de BATIK. Dans nos remerciements, nous ne saurions oublier l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) et l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) pour l’assistance technique qu’elles nous apportent chaque fois que nécessaire, de même que ceux qui nous envoient des informations qui facilitent notre travail de veille. C’est grâce au soutien actif et désintéressé de toutes ces personnes et d’autres qui se reconnaitront que l’aventure OSIRIS a été possible et sera, nous l’espérons, en mesure de continuer. A tous et à toutes nous disons « Jërëjeffati amuñu seen fay ! », autrement dit mille fois merci, nous ne savons comment vous remercier.

Olivier Sagna
Secrétaire général d’OSIRIS

Actualités

Le titre Sonatel reste stable à la BRVM

Le titre Sonatel qui avait clôturé à 120 000 FCFA le 30 décembre 2011, à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) d’Abidjan (Côte d’ivoire), a clôturé à la même cote le 31 janvier 2012 après avoir atteint la cote de 125 000 FCFA le 6 janvier 2012 puis être repartie à la baisse.

BRVM : http://www.brvm.org/

Plus de 653 000 Sénégalais inscrits sur Facebook

D’après les statistiques du site Social Bakers, il y avait 653 140 Sénégalais inscrits sur Facebook au 31 janvier 2012 soit un taux de pénétration de 4,64% de la population totale et 70,16% de la population en ligne. En nombre d’inscrits, le Sénégal se classe à la 89ème place dans le monde et à la 10ème place en Afrique, loin derrière la Tunisie qui pointe à la 47ème place dans le monde et à la 6ème place en Afrique avec 2 925 840 inscrits, un taux de pénétration de 27,63% de la population totale et 81,27% de la population en ligne pour une population à peu près équivalente. En termes de taux de pénétration de la population totale, le Sénégal devance des pays comme le Cameroun (2,42%), l’Angola (2,60%), le Nigeria (2,79%), le Kenya (3,26%) et la Gambie (4,27%) mais est devancé par le Ghana (4,96%), Djibouti (5,77%), le Gabon (5,80%), la Namibie (6,29%), la Libye (6,62%), le Botswana (8,58%), l’Algérie (9,19%), l’Afrique du sud (9,86%), l’Égypte (11,86%), le Maroc (13,20%), le Cap-Vert (15,66%), les Seychelles (22,35%) ou encore l’Ile Maurice (23,64%). En Afrique, Facebook compte 38 164 740 inscrits soit un taux de pénétration de 4,09% de la population totale, contre 5,41% en Asie, 26,82% en Amérique latine, 27,90% en Europe, 38,49% en Océanie et 41,37% en Amérique du Nord.

Social Bakers : http://www.socialbakers.com/

Valse hésitations autour de la saisie des comptes de la Sonatel

L’information faisant état de la saisie des comptes de la Sonatel suite à une décision de justice résultant d’une procédure intentée par l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) en raison du refus de l’opérateur historique de payer les sommes dues au titre de la taxe sur les appels internationaux entrants a été démentie par Ndongo Diaw, Directeur général de l’ARTP. Parlant d’un problème découlant d’un « manque de communication », ce dernier a indiqué qu’après discussion avec Cheikh Tidiane Mbaye, Directeur général de la Sonatel, il avait demandé la non-exécution de cette décision de justice et que des discussions étaient en cours en vue de trouver un compromis pour le paiement des 13 milliards de francs CFA que la Sonatel doit toujours à l’ARTP sur les 15 milliards de FCFA qui lui étaient réclamés pour les mois septembre, octobre et novembre 2011.

ARTP : http://www.artp.sn

Mise en place un pack netbook destiné aux étudiants et payable en 20 mensualités

Le 30 janvier 2012, la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Sénégal (BICIS), le Comptoir commercial Bara Mboup (CCBM) et la Société nationale des télécommunications du Sénégal (SONATEL) ont signé une convention de partenariat dans le but de mettre en place un pack netbook destiné aux étudiants. Composé d’un Netbook Samsung, d’une clé 3G de connexion à Internet Orange everywhere, ce pack pourra être acquis par les étudiants au prix de 150 000 francs CFA avec un crédit sans intérêt payable en 20 mois, soit une mensualité de 7500 francs CFA.

Extension de l’intranet administratif aux 35 capitales départementales

Le projet d’extension et de renforcement du réseau de l’intranet administratif dans les 35 capitales départementales du Sénégal a été officiellement lancé le 30 janvier 2012 à Dakar en présence de Alassane Dialy Ndiaye, Ministre d’État et Président de la Commission nationale de la connectivité, de Moustapha Guirassy, Ministre de la Communication, des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication, de Hyung Kuk Kim, Ambassadeur de la République de Corée, des responsables de l’Agence de l’informatique de l’État (ADIE), etc. Financé depuis 2008 par la Corée, pour un montant de 25 millions de dollars, ce projet vise à étendre et à renforcer l’intranet administratif par la mise en réseau de quelques 665 bâtiments de l’administration à travers le Sénégal.

ADIE : http://www.adie.sn/

Une dizaine de sites d’information rendus inaccessibles l’après-midi du 29 janvier 2012

La plupart des sites d’information en ligne sénégalais (Leral, Dakaractu, PressAfrik, Ouestaf, Senxibar, Piccmi, Ndarinfo, Facedakar, Xibar, La dépêche diplomatique, Le Populaire) hébergés par Wmaker prestataire basé en France ont été inaccessibles toute l’après-midi du dimanche 29 janvier 2012 alors que le site sénégalais Rewmi et le site français Marianne2, également hébergés par la même sociétés restaient eux accessibles. Panne ou répétition grandeur nature d’une opération visant à rendre ces sites inaccessibles en cas de troubles politiques et sociaux au Sénégal l’avenir nous le dira, mais toujours est-il que la presse en ligne sénégalaise devrait sérieusement penser à se doter de sites miroirs pour ne pas être prise au dépourvu.

Les travailleurs de la Sonatel à nouveau en grève contre la taxe sur les appels entrant

Les travailleurs de l’Intersyndicale des travailleurs de la Sonatel ont prolongé pour 72 heures renouvelables, le mouvement de grève de 48 heures qu’ils ont déclenché le 26 janvier 2012 pour protester contre l’introduction par l’État du Sénégal d’une taxe sur les appels entrants internationaux. Ce mouvement de grève a eu notamment pour conséquence de fortement perturbé le service Internet dont la vitesse de connexion a été fortement dégradée.

Le CNRA met en demeure quatre chaines de télévision de respecter le Code électoral

Le 24 janvier 2012, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) a mis en demeure la RTS (chaine publique), Africa 7, TFM et Walf TV (chaines privées) pour avoir diffuser respectivement les manifestations de la Coalition Fal 2012, à la place de l’Obélisque et celles du M23 à Guédiawaye, en laissant apparaître plusieurs éléments aux allures de campagne électorale, pancartes, chansons, slogans et autres déclarations et ceci en violation flagrante des dispositions de l’article L.63 du Code électoral.

CNRA : http://www.cnra.sn/

Lancement d’une formation ciblant des entrepreneurs développant des applications mobiles

Le 23 janvier 2012, à l’École supérieure multinationale des télécommunications (ESMT), a débuté une session de formation d’une durée de quatre mois destinée à des entrepreneurs et développeurs intéressés par les technologies mobiles. Cette formation entre dans le cadre du projet européens « Voices » visant à permettre le développement de l’’entrepreneuriat parmi les ingénieurs et autres acteurs des télécommunications mobiles.

ESMT : http://www.esmt.sn/

Orange et la Fondation Wikimedia offrent un accès gratuit au site mobile de Wikipédia

Dans un communiqué commun daté du 24 janvier 2012, Orange et la Fondation Wikimedia ont annoncé un partenariat qui permettra aux clients Orange en Afrique et au Moyen-Orient d’avoir accès depuis leur téléphone mobile à l’encyclopédie libre en ligne Wikipédia, favorisant ainsi l’accès au savoir dans les zones urbaines comme rurales ou éloignées. Tous les clients qui possèdent une carte SIM Orange et un téléphone permettant d’aller sur Internet pourront accéder au site mobile de Wikipédia soit par leur navigateur soit par un widget développé par Orange. Ils accéderont à l’encyclopédie aussi souvent qu’ils le souhaitent sans coût additionnel tant qu’ils restent sur les pages de Wikipédia. Ce nouveau partenariat sera déployé progressivement en 2012 dans 20 pays d’Afrique et du Moyen-Orient où Orange est présent, avec des lancements dès le début de l’année 2012.

La SODEFITEX se dote d’un système de collecte de données en temps réel

Grâce à un appui du programme WACIP de l’USAID, la Société de développement et des fibres textiles (SODEFITEX) s’est dotée d’un système de collecte de données destiné à soutenir la production de coton au Sénégal. Ce système repose sur un matériel informatique composé de tablettes tactiles Pc, capables d’assurer en temps réel la collecte de données de base utiles à la chaîne de production et à la commercialisation des fibres de coton. L’interconnexion qu’il permettra d’établir de la phase de la production à celle de la commercialisation de la fibre contribuera également à individualiser la gestion des crédits alloués aux producteurs et de mieux gérer la caution solidaire s’appliquant à la filière coton.

SODEFITEX : http://www.sodefitex.sn/

L’État-civil de la ville de Dakar se dote d’un service informatique sécurisé

Le centre d’état civil principal de la ville de Dakar capitale vient de se doter d’un système informatique sécurisé destiné à la gestion de l’État-civil. A terme, tous les centres secondaires d’État-civil qui gèrent également les actes de naissance, de décès et de mariage lui seront interconnectés et les archives devraient également être numérisées. Ce projet, réalisé grâce à l’appui de l’Association des maires francophones (AMF), a permis de remplacer l’ancien système qui avait été endommagé par des coupures d’électricité répétées.

Kéba Keindé dément toute implication dans le scandale des 20 milliards de SUDATEL

Kéba Keindé, fondateur et Président directeur général de Millénium Finance Corporation, l’une des principales banques d’affaires établies à Dubaï et dont la candidature à l’élection présidentielle de février 2012 a été invalidée par le Conseil constitutionnel, a formellement démenti être impliqué dans le scandale des 20 milliards de FCFA de commissions occultes qui auraient été versés à l’occasion de l’attribution de la licence globale à SUDATEL en 2007. Ce dernier avait été cité dans cette affaire par le journaliste Abdou Latif Coulibaly de l’hebdomadaire La Gazette qui avait affirmé que 15 milliards e FCFA avaient été versés dans son compte tandis que les 5 autres milliards e FCFA avaient été versés dans le compte d’autres personnes. Kéba Keindé, qui conseillait la société koweïtienne téléphonie mobile Zain, a assuré avoir fait un démenti dans la presse à l’époque pour rejeter ces accusations et déclare et a déclaré n’avoir pas jugé utile d’introduire une action en justice car ne se sentant absolument pas concerné par cet article de presse.

Google Sénégal lance le portail « Sénégal Élection 2012 »

Dans la perspective de l’élection présidentielle de février 2012, Google Sénégal a lancé, en collaboration avec Carrapide.com et Storyful, le portail « Sénégal Élection 2012 ». Cette page comprend des liens portant sur les tendances des recherches en ligne faites par les internautes par rapport aux candidats, aux partis politiques et aux sujets importants relatifs à l’élection. Le site regroupe également les vidéos parlant de l’élection présidentielle et postées par les internautes. Enfin, Google Actualités est intégré à la page sans oublier les réseaux sociaux avec l’intégration sur Twitter des hastag #sunu2012, #kebetu et #seneweb.

Sénégal élection 2012 : http://www.google.sn/landing/elections/2012/

Atelier relatif à l’intégration du principe de l’égalité hommes/femmes dans les TIC

Du 20 au 22 janvier 2012, le ministère de la Communication, des Télécommunications et des TIC, en partenariat avec l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), l’Agence de l’informatique de l’État (ADIE), l’École supérieure multinationale des télécommunications (ESMT), a organisé un atelier sur la stratégie de mise en œuvre de la résolution 70 de l’Union internationale des télécommunications (UIT) relative à l’intégration du principe de l’égalité hommes/femmes à l’UIT, et à l’autonomisation des femmes grâce aux technologies de l’information et de la communication. Cette résolution, adoptée en 1998 à Minneapolis (USA) et révisée en octobre 2010 lors de la conférence des plénipotentiaires de l’Union internationale des télécommunications (UIT) à Guadalajara (Mexique), encourage les États membres et les membres des secteurs public et privé à faciliter l’insertion sociale et professionnelle équitable entre les femmes et les hommes dans les secteurs des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication. A cet effet, le gouvernement du Sénégal a élaboré un plan d’action qui a été validé par l’UIT lors de l’ITU Telecom World à l’occasion du panel « Girls in ICT » organisé le 27 octobre 2011 à Genève (Suisse).

Encore des informations contradictoires sur le prix de cession la licence à SUDATEL

La loi de règlement 2008, adoptée par l’Assemblée nationale suite au travail de contrôle effectué par la Cour des comptes, a permis de mettre en évidence que l’État du Sénégal avait finalement encaissé 103,604 milliards de francs CFA à l’occasion de la vente de la troisième licence de téléphone mobile à SUDATEL et non 89,08 milliards de francs CFA comme le déclarait en mars 2010 le Trésorier général de l’État. Toute la question est donc de savoir ce qui explique cette différence de 14 milliards de francs CFA révélée par la loi de règlement dans une opération où le montant de la transaction indiqué par les autorités n’a cessé de varier en fonction des auteurs des déclarations.

Politique

Signature d’un protocole de coopération entre le CNRA et le CSC

Le 9 janvier 2012, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) du Sénégal et le Conseil supérieur de la communication (CSC) du Burkina Faso ont signé un protocole de coopération. A cette occasion, la présidente du Conseil supérieur de la communication, Béatrice Damiba, a proposé que les pays d’Afrique de l’Ouest procède à l’harmonisation des règles de régulation des médias.

CNRA : http://www.cnra.sn/
CSC : http://www.csi.bf

Infrastructures et services

Orange et l’ARTP mobilisés pour veiller à la qualité des communications pendant le Magal

A l’occasion de l’édition 2012 du Grand Magal de Touba, la Sonatel a installé 180 antennes BTS pour le bon écoulement des communications réparties sur 93 sites à Touba et alentours. En douze ans, le nombre d’antennes BTS installées pour les besoins du Magal a été multiplié par 36, cinq BTS ayant suffi en 2001 pour absorber le trafic généré par les téléphones portables. De son côté, l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a mis en place un dispositif comprenant une dizaine de techniciens et d’ingénieurs afin de surveiller la qualité du service Internet et de téléphonie mobile pendant le Magal.

Orange : http://www.orange.sn/

Projets

Le système de dédouanement électronique Gaïndé sera déployé à l’échelle nationale

Le 26 janvier 2012, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la douane qui qui portait sur le thème « la connectivité : les frontières séparent, les douanes rapprochent », le Directeur général des douanes, Mouhamadou Makhtar Cissé, a annoncé que la nouvelle version du système Gaïndé sera progressivement décentralisée dans les bureaux secondaires de l’administration douanière à l’intérieur du pays dans le courant de l’année 2012. Cette version dernière du système Gaïndé devrait permettre à la douane de s’acheminer vers la dématérialisation des procédures du commerce extérieur et des formalités de dédouanement.

Direction générale des douanes : http://www.douanes.sn/

Rendez-vous

Atelier-clinique pour site web (3 février 2012, Dakar, Sénégal)

Le chapitre sénégalais d’Internet Society (ISOC-Sénégal) organise un atelier - clinique pour site web le 3 février 2012. Cet atelier qui sera animé par Isabelle Canivet et Jean-Marc Hardy, auteurs du livre « 30 outils pour vos contenus web », experts en web-référencement et en gestion de sites web, sera une occasion pour les gestionnaires de sites de faire auditer leurs sites web et d’améliorer leur visibilité sur les moteurs de recherche.

ISOC-Sénégal : http://www.isoc.sn/

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 623 820 abonnés Internet

  • 8 323 913 abonnés 2G+3G (96,5%)
  • 182 023 clés Internet (2,1%)
  • 99 457 abonnés ADSL (1,2%)
  • 18 427 abonnés bas débit (0,2%)

- 625 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,27%

(ARTP, 30 septembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290.096 abonnés
- 1 166 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 967 659 abonnés
- Taux de pénétration : 107,89%

(ARTP, 30 septembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)