twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Batik n° 135 Octobre 2010

dimanche 31 octobre 2010

Bulletin d’Analyse sur les Technologies de l’Information et de la Communication
Lettre d’information électronique mensuelle publiée par OSIRIS
l’Observatoire sur les Systèmes d’Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal

n° 135 Octobre 2010


Sommaire


Éditorial
Plaidoyer pour l’organisation d’une grande manifestation panafricaine sur les TIC au Sénégal
Actualités
Le titre Sonatel toujours à la hausse à la BRVM
Rumeur autour du départ du Groupe Global Voice du Sénégal
Mise en ligne de la nouvelle version du portail Seneweb
Atelier d’échange et de validation des chantiers pour le développement de l’industrie des TIC
Premier Salon de l’innovation et des solutions IT (SISIT)
Lancement du projet Sankoré d’utilisation des TIC pour l’amélioration des apprentissages
Progression des ventes de musique sénégalaise sur Internet
Assemblée constitutive de la nouvelle Fondation du Fonds de solidarité numérique
Politique
Réunion du Comité national de passage du secteur audiovisuel de l’analogique au numérique
Réélection de Hamadoun I. Touré au poste de Secrétaire général de l’UIT
Brahima Sanou élu Directeur du Bureau de développement des Télécommunications (BDT)
Le Sénégal réélu au Conseil d’administration de l’UIT
L’ARTP décidé à attaquer la décision de l’ARMP devant la Cour suprême
Application du nouveau taux de la RUTEL par les opérateurs de télécommunications
Infrastructures et services
La Sonatel envisage d’augmenter le prix de ses appels internationaux sortants
Projets
Projet de création d’une radio des affaires par le Trade Point Sénégal
Projet de création d’un fonds d’accompagnement des foyers pour le passage au numérique
Rendez-vous
Deuxième édition du concours de développement d’applications mobiles pour le Sénégal
2ème Forum mondial des chefs d’entreprise du secteur des TIC (9 nov. 2010, Dakar, Sénégal)
10ème colloque mondial des régulateurs (9-12 novembre 2010, Dakar, Sénégal)
Semaine africaine des TIC (15-21 novembre 2010, Addis-Abeba, Éthiopie)


Editorial


Plaidoyer pour l’organisation d’une grande manifestation panafricaine sur les TIC au Sénégal

Alors que les portes du premier Salon de l’innovation et des solutions IT (SISIT), organisé à l’initiative d’Orange Business Service, viennent de se refermer, le moment est venu de se pencher sur l’organisation de ce type de manifestation. En effet, il est pour le moins paradoxal que dans un pays où les autorités insistent depuis plus décennie sur l’importance qu’elles accordent aux technologies de l’information et de la communication (TIC) au point d’avoir fait de ce secteur d’activité un des principaux leviers de la Stratégie de croissance accélérée (SCA) devant conduire le pays vers l’émergence, il n’existe pas de rendez-vous d’envergure internationale consacrée aux TIC. Cette situation est d’autant plus déplorable qu’il n’en a pas toujours été ainsi et ceux qui s’intéressent à ces questions se rappellent avec nostalgie des quatre éditions d’Afristech, la biennale africaine des sciences et techniques organisée en partenariat avec l’Académie des sciences du Tiers-monde (TWAS) entre 1993 et 1999. Certes, il existe bien quelques manifestations régulières comme le Salon international de l’information et de la communication (SINEC) ou encore la Rencontre d’affaires sur les TIC (MED IT), sans parler des nombreux évènements organisés par telle ou telle structure mais le plus souvent elles ne présentent pas un grand intérêt et s’adressent à un public limité. Ce qui fait défaut, c’est un grand rassemblement susceptible de réunir l’ensemble des parties prenantes de ce domaine d’activités que sont l’État et ses démembrements (ministères, ADIE, ARTP, CNRA, Trade Point Sénégal, etc.), les organisations d’intégration (UEMOA, CRETEL, COFTEL, CEDEAO, ARTAO, UAT, Union africaine, etc.), le secteur privé (opérateurs de télécommunications, sociétés de services en ingénierie informatique, organisations patronales, organisations professionnelles, etc.), la société civile (associations, ONG, mouvement consumériste, etc.), les investisseurs, le monde de la formation et de la recherche, les médias, les acteurs de la coopération bilatérale et multilatérale sans oublier le grand public. Une telle manifestation représenterait une occasion unique et ce de différents points de vue. Tout d’abord, elle permettrait de faire le point sur les politiques publiques tant à l’échelle nationale, régionale, continentale qu’internationale en matière de société de l’information de manière à en saisir correctement les défis, les opportunités, les contraintes et les limites avec tout ce que cela implique pour un pays comme le Sénégal. En effet, diverses études ont montré que les acteurs de la société de l’information en construction sont peu voire pas du tout informés des cadres existants en la matière. Pour les uns et les autres, ce serait également une opportunité de présenter leurs savoirs faire, leurs réalisations et leurs projets mais aussi d’échanger sur leurs visions de l’avenir. En effet, les cloisonnements sont tels que souvent les acteurs qui œuvrent pourtant dans le même champ d’activité ignorent largement ce que font leurs homologues, leurs partenaires, leurs concurrents voire même ceux dont la mission est de les accompagner d’une manière ou d’une autre sans parler des besoins de ceux qu’ils sont censés servir. Pour toute une série d’acteurs, cette manifestation permettrait de concourir à l’indispensable travail de veille permettant de disposer d’une connaissance précise et actualisée de l’état des lieux, d’établir des bilans et de réfléchir à de nouvelles perspectives. Par ailleurs elle serait, pour les entreprises sénégalaises du secteur des TIC, l’occasion de faire le point sur tout ce qui se passe en dehors des frontières du Sénégal, que ce soir à l’échelle de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ou de la Communauté économique des états d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) mais également et surtout celle du continent africain qui, dans un monde plus en plus globalisé, constitue l’espace dans lequel tout ce qui se veut durable doit désormais se concevoir. Enfin, pour les chercheurs sénégalais et africains, cet événement offrirait une opportunité de partager les résultats de recherche sur les problématiques liées aux sociétés africaines de l’information en développement et d’entrevoir les possibilités d’entreprendre des recherches dans des perspectives tant comparatives que panafricaines. L’ensemble de ces activités devraient contribuer à l’émergence d’une vision partagée de la société de l’information que l’Afrique souhaite voir émerger et fournir le référentiel pour l’élaboration de politiques plus inclusives.

Olivier Sagna
Secrétaire général d’OSIRIS


Actualités


Le titre Sonatel toujours à la hausse à la BRVM

A la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) d’Abidjan (Côte d’ivoire), le titre Sonatel, qui avait clôturé à 140.000 FCFA le 30 septembre 2010, est descendu jusqu’à la cote de 138 000 FCFA le 6 octobre 2010 pour remonter ensuite à la cote de 145 000 FCFA à laquelle il a clôturé le 29 octobre 2010.

BRVM : http://www.brvm.org/

Rumeur autour du départ du Groupe Global Voice du Sénégal

Suite à la levée de bouclier déclenchée dans l’opinion publique par la manière dont le Groupe Global Voice s’était vu attribuer le contrat l’autorisant à gérer le système de contrôle et de tarification des communications téléphoniques internationales entrantes au Sénégal par l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) et le montant de la rémunération qui lui avait été accordé ainsi qu’à la décision de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) d’annuler ledit contrat, la société américaine, qui était présente au Sénégal depuis six ans, a décidé de quitter définitivement le Sénégal et de fermer son bureau de Dakar. Cette information, révélée par le journal l’As dans sa livraison du 27 octobre 2010, a cependant été démentie par des sources proches du Groupe Global Voice qui dit attendre que l’Etat annule officiellement le décret n° 2010-632 du 28 mai 2010 instituant un système de contrôle et de tarification des communications téléphoniques internationales entrant en République du Sénégal avant de prendre une quelconque décision.

Groupe Global Voice : http://www.globalvoicegroup.com/

Mise en ligne de la nouvelle version du portail Seneweb

La nouvelle version du site Seneweb, premier portail d’information généraliste sénégalais, a été mise en ligne le 26 octobre 2010 que. Le site repose désormais sur un système de gestion de contenus (CMS) développé par Seneweb et permet notamment aux internautes de créer des blogues. Lancé en 1999 aux États-Unis par Salam Fall, un étudiant sénégalais qui venait de terminer ses études, le site Seneweb reçoit en moyenne 150.000 visiteurs uniques par jour et durant les grands évènements (matchs de football, combats de lutte, etc.), ce chiffre peut monter jusqu’à plus de 200.000 visiteurs uniques. Ces chiffres font que d’après Google Analytics Seneweb se classe à la 11ème place des sites les plus visités parmi les 234 millions de site accessibles sur internet et est le premier du classement général (Annuaires et guides internet) établi par hit-parade.com, le classement par audience des sites francophones.

Seneweb : http://www.seneweb.com/

Atelier d’échange et de validation des chantiers pour le développement de l’industrie des TIC

Le 22 octobre 2010, la grappe TIC & Téléservices a organisé un atelier d’échange et de validation des premiers chantiers pour le développement de l’industrie des TIC au Sénégal. Cet atelier, organisé avec l’appui de la coopération allemande GTZ, a réuni une trentaine de participants dont une vingtaine de chefs d’entreprises du secteur des TIC et des responsables des structures publiques. Des problématiques essentielles pour le secteur ont été abordées par les acteurs qui ont ainsi formulés les termes de références de nouveaux chantiers sur le problème du financement des entreprises des TIC, à l’accès au marché local, au développement de l’exportation des services TIC, et à l’amélioration de l’environnement concurrentiel. La rencontre a retenu la fin de l’année 2010 pour la finalisation des travaux qui devront aboutir à des actions concrètes visant à promouvoir le développement de l’industrie des TIC au Sénégal. Les différents chantiers sont présidés par le secteur privé, avec une forte implication des acteurs institutionnels.

SCA : http://www.sca.sn/

Premier Salon de l’innovation et des solutions IT (SISIT)

Le premier Salon de l’innovation et des solutions IT (SISIT), organisé par Orange business, s’est déroulé les 19 et 20 octobre 2010 à Dakar (Sénégal). En dehors des stands tenus par une douzaine de sociétés (Cisco, Huawei, Ironport, Tandberg, Alcatel, Quescom, GT2F, Netasq, Genesys, Polycom, Fortinet, Orange Healthcare), des ateliers ont également été animés par des experts internationaux.

Orange Business : www.orangebusiness.sn/

Lancement du projet Sankoré d’utilisation des TIC pour l’amélioration des apprentissages

La France et le Sénégal ont signé un accord de partenariat pour l’amélioration de la qualité des apprentissages par l’usage des technologies de l’information et de la communication (TIC) qui va permettre le lancement du projet « Sankoré ». Dans ce cadre, 300 classes, 11 écoles de formation des instituteurs et des classes expérimentales vont recevoir un équipement de base constitué d’ordinateurs, d’un vidéoprojecteur et d’un tableau numérique interactif qui permettront aux enseignants d’accéder aux ressources numériques disponibles sur Internet.

Progression des ventes de musique sénégalaise sur Internet

Le 1er Salon de la musique sénégalaise organisé durant le weekend des 16-17 octobre 2010 à Dakar a permis de mesurer le poids de la vente en ligne de la musique sénégalaise. Ainsi, responsable de la plate-forme Afrique-music.com, Sady Faza Ndiaye a vendu plus de mille fichiers audio en 3 ans d’existence et son site reçoit en moyenne 3 millions de visiteurs depuis sa création. Ce site vend de la musique sénégalaise en gros et en détail en proposant des téléchargements à 0,96 euros l’unité, soit environ 629 francs CFA et des CD à 9,50 euros, soit environ 6 231 francs CFA.

Assemblée constitutive de la nouvelle Fondation du Fonds de solidarité numérique

L’assemblée générale constitutive de la nouvelle fondation devant assurer la gestion du Fonds de solidarité numérique suite à la dissolution de la fondation de droit suisse, s’est déroulée le 15 octobre 2010. Cette fondation se fixe pour objectif de pourvoir les Africains d’ordinateurs et de connecter l’Afrique au reste du monde.


Politique


Réunion du Comité national de passage du secteur audiovisuel de l’analogique au numérique

Le Comité national de pilotage du passage du secteur audiovisuel de l’analogique au numérique, composé des représentants de l’État, des autorités de régulation de l’audiovisuel et des télécommunications, des entreprises du secteur de l’audiovisuel publiques et privées, des opérateurs des services de télécommunications et des TIC et des organisations professionnelles, s’est réuni pour la première fois le 25 octobre 2010 sous l’égide du ministre de la Communication, Moustapha Guirassy. A cette occasion, le Coordonnateur national du Comité de coordination, Malick Ndiaye a fait un exposé sur les avantages et les enjeux techniques et économiques du passage de l’analogique au numérique dans le secteur de l’audiovisuel. Il a été annoncé que le Comité national pour la numérisation (CNN) officialiserait très bientôt le calendrier d’extinction de la télévision analogique dans le cadre duquel les différentes régions et les différents départements basculeront tour à tour au numérique le basculement ne pouvant se faire du jour au lendemain sur l’ensemble du territoire.

Réélection de Hamadoun I. Touré au poste de Secrétaire général de l’UIT

Le 7 octobre 2010, Hamadoun I. Touré a été réélu au poste de Secrétaire général de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) par la Conférence des plénipotentiaires de qui se déroulait à Guadalajara (Mexique). Seul candidat, Hamadoun I. Touré, de nationalité malienne, a obtenu 151 voix sur un total de 157 pays participants. Son adjoint, le Chinois Houlin Zhao, également candidat au renouvellement de son mandat de quatre ans, a été réélu avec 155 voix.

UIT : http://www.itu.int/

Brahima Sanou élu Directeur du Bureau de développement des Télécommunications (BDT)

La conférence quadriennale de l’Union internationale des Télécommunications (UIT) qui s’est déroulée du 4 au 22 octobre 2010 à Guadalajara (Mexique) a élu le burkinabè Brahima Sanou au poste de Directeur du Bureau de développement des Télécommunications (BDT) de l’UIT pour un mandat de quatre ans. 

UIT : http://www.itu.int/

Le Sénégal réélu au Conseil d’administration de l’UIT

A l’occasion de la conférence quadriennale de l’Union internationale des Télécommunications (UIT), le Sénégal a été réélu comme membre du Conseil d’administration de l’Union internationale des Télécommunications (UIT) pour un mandat de 4 ans (2011-2014).

UIT : http://www.itu.int/

L’ARTP décidé à attaquer la décision de l’ARMP devant la Cour suprême

L’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a décidé d’attaquer la décision de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) annulant le contrat de Global Voice, dans le cadre du contrôle des appels internationaux entrants au Sénégal, devant la Chambre administrative et financière de la Cour suprême. L’article 89 du Code des marchés publics prévoit que les décisions du Comité de règlement des différends (CRD) ne sont attaquables que devant la Cour suprême, dans un délai de deux mois à compter de la prise de la décision.

Application du nouveau taux de la RUTEL par les opérateurs de télécommunications

Dans un communiqué commun, Sentel GSM, Expresso Sénégal et Sonatel ont informé leur clientèle que, suite à la modification de la loi n° 2008-46 du 3 septembre 2008 en son article 4, la redevance sur l’accès ou l’utilisation du réseau des télécommunications "RUTEL", dont le taux était initialement fixé à deux pour cent (2%) du montant de la valeur Hors Taxe (ou HT) de la prestation payée par le client, est passée à cinq pour cent (5%). Les trois opérateurs ont précisé qu’elle serait appliquée et collectée par eux à partir du 15 octobre 2010 pour le compte de l’État du Sénégal.


Infrastructures et services


La Sonatel envisage d’augmenter le prix de ses appels internationaux sortants

A l’occasion d’une conférence de presse organisée par l’Intersyndicale des travailleurs de la Sonatel, son coordonnateur, Mamadou Aïdara Diop, a indiqué que leur entreprise était dans l’obligation de procéder à un réajustement du prix des appels internationaux sortants dont le coût devra passer de 120 à 141 francs suite à la mise en application du décret n° 2010-632 du 28 mai 2010 instituant un système de contrôle et de tarification des communications téléphoniques internationales entrant en République du Sénégal. Cette décision devrait être prise à la fin de l’année 2010 par le Conseil d’administration de la Sonatel.

Sonatel : http://www.sonatel.com/


Projets


Projet de création d’une radio des affaires par le Trade Point Sénégal

Le 14 octobre octobre 2010 la Fondation Trade Point Sénégal (TPS), a annoncé un projet de création d’une radio des affaires spécialisée dans le traitement des informations commerciales et économiques en mettant l’accent sur les chambres de commerce. Dans le cadre de ce projet, les fréquences ont déjà été obtenues pour couvrir les régions de Dakar, Kédougou, Thiès et Ziguinchor et cette radio devrait commencer à émettre d’ici la fin de l’année. Ce projet est financé à moitié par l’Etat et l’autre partie par les bailleurs de fonds.

Fondation du Trade Point Sénégal : http://www.tpsnet.org/

Projet de création d’un fonds d’accompagnement des foyers pour le passage au numérique

Lors de la réunion Comité national pour le passage de l’audiovisuel de l’analogique au numérique, qui a tenu sa première réunion le 25 octobre 2010, les voies et moyens de la création d’un fonds d’accompagnement destiné à aider les ménages sénégalais à passer à la télévision numérique a été étudié.


Rendez-vous


Deuxième édition du concours de développement d’applications mobiles pour le Sénégal

Après une première édition réussie en 2009, Pace University, l’Ecole Supérieure Multinationale de Télécommunications (ESMT) et Mobile Sénégal organise la deuxième édition du Concours de développement d’applications mobiles pour le Sénégal qui se déroulera du 1er octobre au 6 décembre 2010. Mobile Sénégal, sponsorisé par la National Collegiate of Inventors and Innovators Agency (NCIIA), Google et Pearson Education, est un projet centré sur les étudiants, leur formation et leur réussite dans le domaine du mobile. Il a permis la création d’un réseau de plus de 40 enseignants et professionnels intéressées par la technologie mobile au service du développement au Sénégal.

Mobile Sénégal : http://mobilesenegal.com/

2ème Forum mondial des chefs d’entreprise du secteur des TIC (9 nov. 2010, Dakar, Sénégal)

Le 2ème Forum mondial des chefs d’entreprise du secteur des TIC (GILF) se tiendra le 9 novembre 2010 à Dakar (Sénégal) en prélude au 10ème colloque mondial des régulateurs. Un des objectifs du GILF est de permettre aux chefs d’entreprise et aux autres leaders du secteur de partager leur vision pour le développement du secteur et de proposer des améliorations dans la manière de réguler le secteur et dans les aspects réglementaires pouvant affecter leur business et l’industrie des TIC dans son ensemble.

10ème colloque mondial des régulateurs (9-12 novembre 2010, Dakar, Sénégal)

Le 10ème colloque mondial des régulateurs se tiendra sur le thème « Favoriser le monde numérique de demain » du 9 au 12 novembre 2010 à Dakar (Sénégal). Organisé par le Bureau du développement des télécommunications (BDT) de l’Union internationale des télécommunications (UIT) en collaboration avec l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), il sera organisé pour la première fois en Afrique subsaharienne et sera l’occasion d’aborder des thèmes tels que l’impact du haut débit sur l’économie, la régulation au XXIe siècle, le dividende numérique, la résolution des litiges dans le secteur des Tic, le rôle des Tic et des régulateurs dans le changement climatiques.

Semaine africaine des TIC (15-21 novembre 2010, Addis-Abeba, Éthiopie)

La semaine africaine des technologies de l’information et de la communication (TIC) se tiendra sur le thème « les TIC pour la paix et la sécurité en Afrique » du 15 au 21 novembre 2010 à Addis-Abeba (Éthiopie). Initiée par la Commission de l’Union africaine (CUA), cette manifestation se propose de développer et stimuler l’intérêt et l’engouement des Africains pour les technologies, de favoriser l’acquisition des concepts, des principes, des méthodes et du vocabulaire technologique, d’accroitre la sécurité et la confiance dans les secteurs se fondant sur l’utilisation des réseaux de l’information et de mettre à profit les TIC comme outil pour le passage d’une société agricole à une société de la connaissance.

Union africaine : http://www.africa-union.org/


Envoyez-nous vos informations : cliquez ici
Abonnement : cliquez ici


Contrat Creative Commons Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. (Osiris, Octobre 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)