twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Batik n° 120 Juillet 2009

vendredi 31 juillet 2009

Bulletin d’Analyse sur les Technologies de l’Information et de la Communication
Lettre d’information électronique mensuelle publiée par OSIRIS
l’Observatoire sur les Systèmes d’Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal

n° 120 juillet 2009


Sommaire


Éditorial
Batik fête son dixième anniversaire !
Actualités
L’action Sonatel à la hausse à la BRVM
Certification CISCO pour 28 étudiants de l’Institut supérieur d’informatique (ISI)
Le site du gouvernement fait peau neuve
Réunion de lancement du réseau national d’éducation et de recherche (RENER)
Mise en place des instances du CORED
Lancement officiel de l’intranet administratif
Création du Club des directeurs de systèmes d’information du Sénégal
7ème assemblée générale annuelle de l’ARTAO
Création de l’Association des professionnels de la presse en ligne du Sénégal (APPELS)
Politique
Les TIC dans la déclaration de politique générale du Premier ministre
Publication du rapport annuel 2008 du CNRA
Infrastructures et services
Mobile Cash, système de transfert d’argent via mobile
Projets
Mobile Cash prévoit d’étendre son système au paiement des factures et des abonnements
Google installe un second serveur cache pour l’Afrique à l’Ile Maurice
Rendez-vous
Distance Education and Teacher Education in Africa 2009 (3-6 août 2009, Cape Coast)


Editorial


Batik fête son dixième anniversaire !

Il y a dix ans de cela lorsque sortait le premier numéro de Batik, nous écrivions que notre ambition d’« observer de façon vigilante la manière dont une société comme la notre se comporte réellement au contact des NTIC, et surtout comment elle se les approprie au quotidien, avec ses handicaps et ses avantages, à son rythme propre et à travers ses prismes culturels ». En nous lançant dans cette aventure, nous étions loin d’imaginer qu’elle s’inscrirait dans la durée tant le contexte et les conditions dans lesquels nous évoluions étaient peu propices à une telle initiative. Cependant, forts de notre volonté de ne pas laisser à d’autres le monopole d’observer et d’analyser l’entrée progressive du Sénégal dans la société de l’information et bénéficiant de la solidarité discrète mais agissante de personnes convaincues, comme nous, que les technologies de l’information et de la communication devaient être accessibles à tous afin que le plus grand nombre puisse en tirer profit pour son épanouissement individuel et collectif, nous avons poursuivis notre objectif avec détermination jusqu’à vous offrir ce 120ème numéro de Batik. En une décennie la formule n’a pas évolué sur la forme mais sur le fond, l’expérience aidant, le produit a gagné en qualité pour ne pas dire en maturité et nous pouvons dire sans forfanterie qu’il est un outil apprécié, utile et crédible comme en témoignent les nombreux messages de félicitation et d’encouragement que nous recevons régulièrement. D’aucuns nous reprochent parfois la sobriété, voire l’austérité, de la présentation qui ne s’embarrasse ni de couleurs, ni d’illustration et se contente d’un texte mis en forme de la manière la plus simple qui soit. Loin d’être une limite à corriger, il s’agit plutôt d’un choix délibéré qui correspond à la volonté de permettre à tous ceux qui se connectent dans des conditions difficiles à travers le continent africain de lire ce bulletin sans difficulté. Par ailleurs, tous ceux qui nous lisent doivent savoir que Batik, tout comme le site Web d’Osiris, sont les fruits d’un travail entièrement bénévole, pour ne pas dire d’un engagement militant. Nous ne bénéficions de l’appui d’aucun bailleur de fonds, sponsor ou mécène national ou étranger et cela nous permet d’une part d’exercer notre regard critique sur ce secteur, qui génère des sommes faramineuses, en toute liberté et d’autre part c’est une démonstration par l’exemple qu’il est possible d’agir et d’obtenir des résultats concrets à force de détermination et d’abnégation. Conscients que nous pourrions faire mieux, nous ne sommes donc pas peu fiers d’avoir pu relever le défi de paraître tous les mois pendant dix ans que l’actualité du secteur soit riche ou pauvre. Batik, et au-delà Osiris, se veulent des outils d’observation et d’analyse au service de tous ceux qui s’intéressent au développement de la société de l’information au Sénégal, et au-delà en Afrique, quel que soit leur statut, leur âge, leur sexe, leur nationalité et leurs convictions politiques, syndicales, religieuses, philosophiques ou autres. Nous situant à équidistance du gouvernement, des organismes d’aide bilatérale et multilatérale, des entreprises et de toute forme de pouvoir, nous ne sommes pas pour autant neutres et affichons sans masque les convictions qui sont les nôtres. Engagés mais pas partisans, nos prises de position mettent toujours en avant l’intérêt général, l’intérêt national ou les intérêts de l’Afrique. Nos analyses déplaisent parfois aux uns et aux autres mais il faut savoir que nous ne cherchons pas à plaire, jaloux que nous sommes de notre droit d’exercer un regard critique sur les stratégies, les politiques, les projets, les propos et les actes de tous ceux qui évoluent dans le secteur des TIC. Si cela ne nous vaut pas que des amis, nous n’avons pas pour autant d’ennemis et sommes résolus à poursuivre notre croisade au service la justice sociale, l’équité, la démocratie, la liberté, la solidarité, la transparence, le pluralisme, etc. pour faire en sorte que la société de l’information en construction soit source d’émancipation, d’épanouissement et de progrès.

Amadou Top
Président d’OSIRIS


Actualités


L’action Sonatel à la hausse à la BRVM

Après être monté jusqu’à 117.000 Francs CFA le 17 juillet 2009, l’action Sonatel a clôturé à 110.000 Francs CFA le 31 juillet 2009 à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) d’Abidjan (Côte d’ivoire). Cette remontée du titre Sonatel s’inscrit dans un contexte où la BRVM a enregistré une hausse de 10 % à la fin du 1er semestre de 2009, après avoir connu des baisses successives depuis janvier, dues aux effets de la crise économique mondiale.

BRVM : http://www.brvm.org/

Certification CISCO pour 28 étudiants de l’Institut supérieur d’informatique (ISI)

L’Institut supérieur d’informatique (ISI) vient de boucler la première phase d’une certification Cisco de type Cisco Certified Networking Associates (Ccna) qui a permis à 28 étudiants de recevoir leurs diplômes. Réalisé en étroite collaboration avec l’Académie interrégionale de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, le projet qui polarise les académies locales, cette formation permet d’obtenir des connaissances dans le domaine des réseaux, l’installation, la configuration et la gestion des équipements Cisco.

ISI : http://www.isi.sn/

Le site du gouvernement fait peau neuve

Une nouvelle version du site Web du gouvernement sénégalais a été mise en ligne, qui comme la précédente fonctionne avec le logiciel libre de gestion de contenu SPIP. Pour mémoire, le site Web gouvernent du Sénégal a été lancé en février 1997 grâce à l’appui de l’Agence canadienne pour le développement international (ACDI) et l’Agence de coopération culturelle et technique (ACCT) dans le cadre du projet @frinet. De son côté, la Présidence de la république possède elle aussi son propre site Web qui est également géré sous SPIP.

Gouvernement du Sénégal : http://www.gouv.sn/
Présidence de la république : http://www.presidence.sn/

Réunion de lancement du réseau national d’éducation et de recherche (RENER)

Les 20 et 21 juillet 2009, s’est tenue à Dakar une réunion de dialogue politique national visant à discuter de la création du réseau national d’éducation et de recherche (RENER).Une cinquantaine de participants provenant des cinq universités publiques, d’universités privées, d’instituts de recherche, des ministères en charge de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des TIC, de l’Agence de l’Informatique de l’Etat, de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes ainsi que des partenaires au développement étaient présents. Il a été retenu de travailler en vue de la création du réseau d’éducation et de recherche d’ici avril 2010 et pour ce faire, un Comité de pilotage ainsi que trois groupes de travail portant sur la gouvernance, les aspects techniques et les contenus ont été mis en place. Par ailleurs, l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE) a annoncé qu’elle était prête à interconnecter les institutions participantes à travers son réseau en fibre optique avec des débits de l’ordre du Gbps, avec comme option future de dédier une paire au réseau national d’éducation et de recherche. Elle mettra également à leur disposition du matériel de visioconférence déjà disponible. A l’issue de cette réunion, une déclaration a été produite avec un appel aux autorités, notamment le Président de la république, aux ministres en charge de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des TIC et aux recteurs.

Mise en place des instances du CORED

Le 18 juillet 2008, au siège du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (SYMPICS), le Comité pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie (CORED) a procédé à l’installation de son Comité de direction et de son Comité exécutif. Abdou Latif Coulibaly, Directeur de publication de l’hebdomadaire “La Gazette“, a été élu président du Comité de direction tandis que le Comité exécutif sera dirigé par Souleymane Niang. Le Comité de direction est l’instance d’orientation et de supervision du CORED, tandis que le Comité exécutif en est l’instance opérationnelle.

Lancement officiel de l’intranet administratif

Le 10 juillet 2009, l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE) a lancé officiellement l’intratnet administratif dont une des composante essentiellees est le centre de ressources situées sur l’aire du Technopole. D’un coût global de 50 millions de dollars soit environ 25 milliards de FCFA, ce réseau, lancé en décembre 2007 et terminé en mars 2009, est le fruit d’un projet de coopération entre la République populaire de Chine et le Sénégal.

ADIE : http://www.adie.sn/

Création du Club des directeurs de systèmes d’information du Sénégal

Le 8 juillet 2009, en présence de M. Abdourahim Agne, Ministre des Télécommunications, des TIC, des Transports Terrestres et des Transports Ferroviaires, s’est tenue l’Assemblée générale constitutive du Club des directeurs de systèmes d’information du Sénégal regroupant les directeurs des systèmes d’information ou responsables informatiques des entreprises sénégalaises. L’Assemblée générale a élu le bureau suivant : Président : Francois Ndiaye (PAD), Vice-président : Abraham Badji (ILICO), Secrétaire Général : Daouda Diouf (SIGELEC), Secrétaire général adjoint : Moussa Bèye (Transfret sa), Trésorière générale : Anna Bibi Ndiaye (Spotone Global Solutions), Trésorier adjoint : Momar Coumba Sy (Tigo), Chargée des relations extérieures : Yaye Sabel Ngom Niang (Amsa), Chargé de la communication : Madior Sow (Eiffage), Chargé des affaires juridiques : Shérif Mactar Aidara (CNS), Chargé de Programmes : Mouhamadou Niang(SNT) et commissaires aux comptes : Fatou Beye Diouf (SAR), Ramatoulaye Seck (Ecobank), Jean Jacques Ntab (Senelec).

Club des directeurs de systèmes d’information du Sénégal : http://dsisenegal.com/

7ème assemblée générale annuelle de l’ARTAO

La 7ème assemblée générale annuelle de l’Association des régulateurs des télécommunications de l’Afrique de l’Ouest (ARTAO) s’est tenue du 7 au 9 juillet 2009 à Banjul (Gambie). Ses travaux ont porté sur le développement des télécommunications, l’harmonisation des textes de régulation et la fixation des prix dans l’ensemble des pays de la sous-région, à la lumière des traités de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Parmi les états membres représentés à la rencontre de Banjul figuraient le Bénin, le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Cote d’Ivoire, le Ghana, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Sénégal et la Sierra Leone.

ARTAO : http://www.watra.org/

Création de l’Association des professionnels de la presse en ligne du Sénégal (APPELS)

Les producteurs d’informations en ligne sénégalais ont créée le 2 juillet 2009, suite à une réunion tenue à l’Agence de presse sénégalaise (APS), une Association des professionnels de la presse en ligne du Sénégal (APPELS). Elle regroupe notamment les organes de presse que sont l’APS, Nettali.net, Ferloo.com et Pressafrik.com. Un bureau provisoire a été mis en place en attendant l’assemblée générale constitutive à la tête duquel a été porté Mamadou Koumé, Directeur général de l’APS et dont Alassane Diallo, administrateur du site Ferloo.com est le secrétaire général, le poste de porte-parole revenant à Ibrahima Lissa Faye de Pressafrik.com alors que Cheikh T. Kouyaté, représentant de l’administrateur de Nettali.net est le secrétaire à l’organisation. En accord avec le Comité des éditeurs et diffuseurs de presse (CDEPS) et le Comité pour la défense et la protection des journalistes (CDPJ), l’APPELS se chargera de la promotion et la défense des intérêts matériels et moraux des journaux en ligne et prendra contact avec les responsables de production d’informations en ligne afin de travailler sur la législation en matière de presse électronique au Sénégal, mais aussi de susciter des modules de formation pour le renforcement des capacités des journalistes et personnels de ces nouveaux médias.


Politique


Les TIC dans la déclaration de politique générale du Premier ministre

En termes de perspectives, dans sa déclaration de politique générale prononcé le 23 juillet 2009 devant l’Assemblée nationale, le Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, a indiqué que les centres multimédias communautaires (CMC) seront progressivement étendus, avec le développement de contenus numériques à vocation culturelle et éducative. Il a également évoqué, sans plus de précision, la mise en œuvre d’un Programme national de développement du service Universel et la création d’un Observatoire pour les technologies de l’information et de la communication en 2010.

Gouvernement du Sénégal : http://www.gouv.sn/

Publication du rapport annuel 2008 du CNRA

Dans son rapport annuel 2008, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) a souligné que la “régulation de nouveaux services’’ comme Internet est devenue une de ses ’’préoccupations majeures’’. Pour mémoire, le CNRA est une autorité indépendante de régulation de l’audiovisuel créée par la loi n° 2006-04 du 4 janvier 2006 dont la mision actuelle se limite à assurer le contrôle de l’application de la réglementation sur l’audiovisuel à laquelle échappe Internet.

CNRA : http://www.cnra-sn.org/


Infrastructures et services


Mobile Cash, système de transfert d’argent via mobile

Sous le label ”Mobile Cash”, la société PeopleInput a développé une solution de transfert d‘argent via le mobile qui est d’ores et déjà opérationnelle dans le réseau des agences de l’Alliance de crédit et d’épargne pour la production (ACEP). A l’heure actuelle ce système permet d’effectuer des transactions financières sans se déplacer vers une agence de l’ACEP et ce quel que soit la marque et le modèle de téléphone portable utilisé et l’opérateur GSM du client. Pour ce faire, il suffit de créer un compte dans une agence ACEP et de charger votre compte Mobile Cash. Le système est opérationnel au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, en Guinée Bissau, au Mali, au Niger, au Sénégal et au Togo.

Mobile Cash : http://www.mobilecashafrica.com/


Projets


Mobile Cash prévoit d’étendre son système au paiement des factures et des abonnements

Dans un proche avenir, la solution de transfert d’argent ”Mobile Cash” prévoit d’étendre les possibilités de son système de manière à ce qu’il autorise le paiement des factures d’eau, d’électricité et de téléphone ainsi que les abonnements.

Mobile Cash : http://www.mobilecashafrica.com/

Google installe un second serveur cache pour l’Afrique à l’Ile Maurice

Google, le moteur de recherche le plus utilisé dans le monde, installera bientôt un serveur cache au sein du Mauritius Internet Exchange Point (MIXP) à Ebène (Ile Maurice). Ce serveur cache, le deuxième en Afrique après celui installé au Kenya, aura pour tâche de servir d’intermédiaire entre l’utilisateur et l’Internet et si le résultat de la requête est déjà disponible sur le serveur cache, celui-ci renverra les résultats à l’utilisateur, sans aller les chercher sur l’Internet ce qui permettra d’accélérer l’accès à l’information recherchée et réduira le trafic sur la bande passante en économisant les transferts d’information.

Google : http://ww.google.com/
MIXP : http://www.mixp.mu/


Rendez-vous


Distance Education and Teacher Education in Africa 2009 (3-6 août 2009, Cape Coast)

L’édition 2009 de la conférence DETA se déroulera cette année sur le thème « Questions et défis de l’éducation en Afrique : le besoin d’un nouvel enseignant » du 3 au 6 août 2009 à Cape Coast (Ghana). La précédente édition s’était déroulée en Ouganda sur le thème « Prise en charge de la question du nombre et de la qualité des enseignants en Afrique ».

DETA : http://www.deta.up.ac.za/


Envoyez-nous vos informations : cliquez ici
Abonnement : cliquez ici


Contrat Creative Commons Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. (Osiris, Juillet 2009)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)