twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Batik n° 116 Mars 2009

mardi 31 mars 2009

Bulletin d’Analyse sur les Technologies de l’Information et de la Communication
Lettre d’information électronique mensuelle publiée par OSIRIS
l’Observatoire sur les Systèmes d’Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal

n° 116 mars 2009


Sommaire


Éditorial
Réguler les régulateurs
Actualités
Lancement du site web de l’hebdomadaire La Gazette
L’action Sonatel toujours à la baisse
Création de l’Alliance africaine pour le commerce électronique
Atelier régional sur les cadres juridiques et politiques de la société de l’information
Publication de l’ouvrage « Excision : les jeunes changent l’Afrique par les TIC »
Remise des prix du concours « Waxal Blogging Africa Awards »
Politique
L’ARTP menace de fermeture les radios et télévisions privées avant d’être désavouée
Le CNRA sanctionne puis absout trois radios communautaires
Infrastructures et services
Premier bilan de l’année 2008 dans le secteur des télécommunications
Lancement de Zig FM à Ziguinchor
Panne du réseau Internet de la Sonatel
Projets
Le satellite Nigcomsat -1R devrait être lancé d’ici 2011
La BAD approuve un prêt de 25 millions de dollars pour le projet « New Dawn Satellite »
La Senelec projette de se doter d’un câble de garde en fibre optique (CGFO)
Vers la création d’un club des responsables des services informatiques du Sénégal
Projet de création d’une association internationale des médias
Rendez-vous
5ème conférence East Africa Com (1- 2 avril 2009, Nairobi, Kenya)
AFTLD 2009 (13-17 avril 2009, Arusha, Tanzanie)
3ème conférence internationale sur les TIC pour le développement (17-19 avril 2009, Doha)


Editorial


Réguler les régulateurs

L’attitude adoptée tant par le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) d’une part que par l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) d’autre part, à l’occasion des élections locales de mars 2009, a mis, une fois de plus, en exergue les graves dysfonctionnements qui entachent le fonctionnement et surtout la crédibilité de ces organes censés assurer une régulation transparente, honnête, équilibrée et démocratique des secteurs dont ils ont la charge. S’agissant du contrôle des contenus véhiculés par les médias audiovisuels, la promptitude avec laquelle le CNRA a suspendu trois radios communautaires sous prétexte de violation de leur cahier des charges contraste avec sa passivité devant la flagrante inégalité du traitement réservé aux acteurs politique et sociaux par les médias d’Etat. Il suffit en effet d’écouter les stations de radio et de regarder la télévision appartenant à l’audiovisuel public pour constater que l’indépendance et la liberté de l’information et de la communication ainsi que l’objectivité et le respect de l’équilibre dans le traitement de l’information y sont très souvent bafoués. L’ARTP qui s’était déjà illustrée lors de l’attribution de la licence à Sudatel, a de son coté, hâtivement sorti un communiqué le dimanche 22 mars à 20h39 par lequel elle menaçait de suspendre pour une durée de quarante cinq jours à partir du lundi 23 mars 2009, toutes les stations de radios et chaînes de télévisions qui n’étaient pas en règle vis-à-vis de leurs obligations financières. L’annonce de cette mesure a immédiatement provoqué un tollé général, avec notamment l’intervention en direct du PDG du Groupe Wal Fadjri, ce qui amena le Ministre de l’information, s’exprimant au nom des autorités gouvernementales, à désavouer cette mesure et à en demander la suspension. Le caractère politique, pour ne pas dire politicien, de cette décision de l’ARTP n’avait en effet échappé à personne. Heureusement que certains tenants du pouvoir ont eu l’intelligence et le courage de désamorcer cette bombe qui aurait pu conduire au pire. Certes comparaison n’est pas raison mais il faut rappeler que c’est la fermeture de la télévision détenue par Andry Rajoelina qui a servi d’accélérateur à la crise politique et sociale qui couvait à Madagascar au point d’engendrer des manifestations publiques qui ont eu pour résultats de provoquer la mort de plus d’une centaine de personnes et finalement d’entraîner la chute du régime du Président Marc Ravalonama. Les apprentis sorciers qui ont pris cette décision avaient-ils réfléchis aux conséquences qu’auraient pu avoir leur décision si jamais des responsables de l’opposition avaient appelé leurs partisans à descendre dans la rue pour défendre la liberté d’expression et le droit à l’information ? Manifestement non et c’est pourquoi après être peut être passé à côté d’une crise politique certaine, les autorités sénégalaises se doivent de prendre l’initiative de lancer une large réflexion, associant les partis politiques, la société civile et le secteur privé, sur le fonctionnement des organes d’information public et les modalités de nomination, la composition, les missions et surtout le contrôle citoyen des organes de régulation intervenant dans le champ de l’information et de la communication afin de corriger les dérives constatées. Cette question est essentielle car le domaine présente la particularité de poser des enjeux qui sont à la fois d’ordre démocratique et économiques.

Amadou Top
Président d’OSIRIS


Actualités


Lancement du site web de l’hebdomadaire La Gazette

La Gazette, le nouvel hebdomadaire lancé par Abdou Latif Coulibaly le 18 mars 2009, s’est doté d’un site Web réalisé avec le logiciel libre de gestion de contenu Spip.

La Gazette : http://www.lagazette.sn/

L’action Sonatel toujours à la baisse

Après avoir terminé le mois de février à la cote de 122 000 Francs CFA à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) d’Abidjan (Côte d’ivoire), l’action Sonatel a poursuivi sa tendance à la baisse puisqu’elle a atteint le cours de 119 000 Francs le 31 mars 2009.

Sonatel : http://www.sonatel.com/

Création de l’Alliance africaine pour le commerce électronique

L’Assemblée générale constitutive de l’Alliance africaine pour le commerce électronique s’est tenue en marge d’un atelier sur la facilitation des échanges et l’aide pour le commerce le 13 mars 2009 à Addis Abeba (Ethiopie). Elle a élu un Comité exécutif comprenant comprend le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Maroc, la Libye et le Congo dont la présidence a été confiée au Sénégal en la personne de Ibrahima Nour Eddine Diagne, Administrateur général de Gaïndé 2000. L’Alliance vise principalement à renforcer et à promouvoir les guichets uniques du commerce en Afrique.

Atelier régional sur les cadres juridiques et politiques de la société de l’information

L’Institut Panos Afrique de l’Ouest (IPAO), avec le soutien de l’Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), a organisé un atelier régional sur les « Cadres juridiques et politiques de la société de l’information en Afrique de l’Ouest » qui s’est déroulé les 11, 12 et 13 mars 2009 à Saly (Sénégal). L’objectif de cet atelier était de promouvoir un dialogue multi-acteurs et de sensibiliser sur les enjeux-clés liés à la mise en œuvre des cadres juridiques et politiques de la société de l’information en Afrique de l’Ouest. Les présentations et discussions ont porté essentiellement sur les cadres légaux et réglementaires relatifs aux des de l’information et de la communication et aux télécommunications élaborés par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et par l’Union monétaire et économique ouest-africaine (UEMOA).

IPAO : http://www.panos-ao.org/

Publication de l’ouvrage « Excision : les jeunes changent l’Afrique par les TIC »

Pour célébrer le 8 mars, journée internationale des femmes, Enda Tiers-Monde (Environnement et Développement du Tiers-Monde) a annoncé la sortie d’une publication intitulée « Excision : les jeunes changent l’Afrique par les TIC ». Publié dans la collection "Environnement africain ». Cet ouvrage qui présente les principaux résultats du « Contribution des TIC à l’abandon des MGF en Afrique francophone : rôle citoyen des jeunes », réalisé entre 2006 et 2009 au Burkina Faso, au Mali et au Sénégal, avec l’appui du Centre de Recherches sur le Développement International (CRDI) est disponible en ligne sur le site d’Enda Tiers-Monde à l’adresse suivante : http://synfev.enda.sn/excisionlesje....

Projet TIC-MGF : http://www.famafrique.org/tic-mgf/a...

Remise des prix du concours « Waxal Blogging Africa Awards »

Le 9 mars 2009, l’Institut Panos Afrique de l’Ouest (IPAO), en collaboration avec Highway Africa et Global Voices Online, a organisé la remise des prix du « Waxal Blogging Africa Awards » concours destiné à promouvoir, en Afrique, le développement des blogs par les journalistes et les organisations de la société civile.

IPAO : http://www.panos-ao.org/


Politique


L’ARTP menace de fermeture les radios et télévisions privées avant d’être désavouée

Le 22 mars 2009 à 20h39, alors que les médias audiovisuels sénégalais diffusaient des émissions spéciales consacrées aux résultats des élections locales qui venaient de se dérouler, Daniel Goumalo Seck, Directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), a fait savoir, à travers un communiqué envoyé à l’Agence de presse sénégalaise (APS), que les stations de radio et de télévision qui n’étaient pas en règle avec l’ARTP vis-à-vis de leurs obligations financières verraient leurs autorisations de fréquence suspendues à partir du lundi 23 mars 2009 pour une durée de 45 jours. Suite au tollé provoqué par cette annonce, Aboul Aziz Sow, Ministre de l’Information, des Télécommunications, des TIC et porte-parole du gouvernement, a été amené à déclarer que les autorités avaient demandé à l’ARTP de surseoir à la mise en œuvre de cette mesure qu’elles estimaient inappropriée.

ARTP : http://www.artp-senegal.org/

Le CNRA sanctionne puis absout trois radios communautaires

La campagne électorale pour les élections locales du 22 mars 2009 a été marquée par la décision du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) de suspendre pour une durée de deux mois, à compter du 14 mars 2009, les émissions des radios communautaires Oxy-jeunes, Djoloff FM et Afia FM au motif d’avoir traiter sur leurs antennes d’informations à caractère politique contrairement aux termes de l’article du cahier des charges qui les régit. Suite à une entrevue entre le bureau de l’Union des radios associatives et communautaires (URAC) élargi aux responsables des radios sanctionnées et le CNRA, au cours de laquelle les radios suspendues se sont engagées à respecter intégralement l’actuel cadre juridique et règlementaire régissant le secteur dans l’attente de l’adoption d’un nouveau cadre juridique, la mesure de suspension a cependant été levée. Il faut noter que cette mesure avait provoqué un tollé dans la presse et chez nombre de responsables de partis politiques compte tenu notamment de son caractère profondément injuste au regard du traitement profondément déséquilibré de l’information pratiqué par les médias publics.

CNRA : http://www.cnra-sn.org/


Infrastructures et services


Premier bilan de l’année 2008 dans le secteur des télécommunications

La publication par l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) des chiffres du dernier trimestre de l’année 2008 permet d’ores et déjà de faire un premier bilan des grandes évolutions qui se sont produites dans le secteur des télécommunications au Sénégal au cours des douze derniers mois. S’agissant de la téléphonie fixe, fortement concurrencée par la téléphonie mobile, la baisse du nombre de lignes s’est poursuivie avec un total de 240 358 abonnés et un taux de pénétration de 2,27% au 31 décembre 2008 soit une diminution de 10,68% par rapport à l’année 2007. Cette baisse s’explique essentiellement par la chute du nombre de lignes résidentielles qui était de 166 637 au 31 décembre 2008 contre au 31 décembre 2007 soit une diminution de 10,55% et par la forte contraction du marché de la téléphonie publique, due à la fermeture d’un grand nombre de télécentres, dont le nombre de lignes était de 6 436 au 31 décembre 2008 soit une baisse de 73,36% par rapport à l’année 2007. Avec 5 389 133 abonnés au 31 décembre 2008 et un taux de pénétration de 50,94%, le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile affiche quand à lui une progression de 30,71% par rapport à l’année 2007. Le marché, où le prépayé est toujours aussi prédominant puisqu’il représente 99,28% des abonnements, est toujours largement dominé par Orange qui en détient 66% des parts contre seulement 34% pour Tigo. Il faut cependant noter que durant l’année 2008, la part de marché de Tigo a progressé de 26% tandis que celle d’Orange a diminué d’environ 10%. Enfin, le marché de l’Internet avec 48 110 abonnés au 31 décembre 2008 a progressé de 23% par rapport à l’année 2007. Cependant derrière cette progression relativement importante se cache un taux de pénétration particulièrement faible puisqu’il n’est que de 0,45%.

ARTP : http://www.artp-senegal.org/

Lancement de Zig FM à Ziguinchor

Le 23 mars 2009, le paysage radiophonique sénégalais s’est enrichi d’une nouvelle station avec le lancement de Zig FM émettant sur la fréquence 100.8 à Ziguinchor. Dirigée par Ibrahima Gassama, ancien de Sud FM, cette radio a été lancée à l’initiative d’Abdoulaye Baldé, Secrétaire général de la présidence de la République dont la liste pour la conquête de la Mairie de Ziguinchor est arrivée en tête à l’issue des élections locales du 22 mars 2009.

Panne du réseau Internet de la Sonatel

Dans la soirée du 7 mars 2009, la Sonatel a connu une importante panne de son réseau Internet qui a rendu impossible toute connexion à Internet au Sénégal jusqu’au vendredi matin. L’origine du problème découle d’un dysfonctionnement survenu au niveau d’un des Broadband Acces Server (BAS) qui assure le routage des adresses IP dans le cœur de réseau de la Sonatel. Dès lors le transport des données en provenance et en direction des lignes ADSL s’en est trouvé gravement affecté pénalisant ainsi de nombreux utilisateurs. Malgré l’importance de la panne la Sonatel n’a pas jugé utile de publier un communiqué pour expliquer ce qui s’était passé et présenter ses excuses à ses abonnés.

Sonatel : http://www.sonatel.com/


Projets


Le satellite Nigcomsat -1R devrait être lancé d’ici 2011

Suite au contrat signé le 24 mars 2009 à Pékin (Chine) entre la société chinoise Great Wall et Nigcomsat, la Compagnie nationale de télécommunications du Nigeria, le satellite Nigcomsat -1R devrait être lancé d’ici 2011. Il remplacera, sans coût additionnel pour le Nigeria, le satellite Nigcomsat -1, lancé le 14 mai 2007, qui est tombé en panne le 10 novembre 2008 en raison d’un problème d’alimentation électrique dû à une défaillance d’un de ses panneaux solaires.

La BAD approuve un prêt de 25 millions de dollars pour le projet « New Dawn Satellite »

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé un prêt privilégié de 25 millions de dollars pour le financement du projet de satellite « New Dawn » initié par Intelsat, des investisseurs sud-africains et Convergence Partners. Le projet comprend la conception, la construction, le lancement et l’exploitation d’un système panafricain de communications par satellite placé en orbite à 33 degrés Est de manière à desservir l’ensemble du continent africain. Le satellite comprendra 30 transpondeurs, opérant dans les fréquences C et K et fournira des services pour des liaisons terrestres cellulaires, des réseaux de base et des réseaux d’entreprise, des relais TV et la télédiffusion. Le lancement et le début des opérations commerciales sont prévus au début de l’année 2011.

Banque africaine de développement : http://www.afdb.org/

La Senelec projette de se doter d’un câble de garde en fibre optique (CGFO)

Dans les mois à venir, la Senelec devrait disposer d’un câble de garde en fibre optique (CGFO) réalisé par un consortium regroupant Areva T&D SA et Viscas Corporation pour un coût d’investissement de 1 712 152 094 Francs CFA. Cette infrastructure devrait relier les installations de la Senelec situées à Dakar, Bel Air, Hann, Mbao, Cap des Biches, Rufisque, Thiona, Tobène et être connectée, à partir de Sakal, au câble de garde en fibre optique (CGFO) de la Société de gestion de Manantali (SOGEM). Destiné à satisfaire des besoins internes, le CGFO devrait permettre à la Senelec d’améliorer son efficacité globale grâce à une meilleure communication entre ses différents services et de réaliser des économies en matière de télécommunications.

Senelec : http://www.senelec.sn/

Vers la création d’un club des responsables des services informatiques du Sénégal

Le 2 décembre 2008 à Dakar (Sénégal), une réunion, organisée à l’initiative du magazine CIO Mag, avait rassemblé les directeurs des systèmes informatiques (DSI) d’un certain nombre de grandes entreprises et organismes publics et l’idée y avait germé de créer un regroupement à l’image de ce qu’est le Club informatique des grandes entreprises françaises (CIGREF). Depuis cette date, le projet a muri et à l’initiative du directeur informatique de la Senelec, une cinquantaine de responsables informatique ont été contacté et une première réunion devrait se tenir dans le courant du mois d’avril 2009 afin de jeter les bases de ce qui pourrait s’appeler le Club DSI Sénégal.

CIO Mag : http://www.cio-mag.com/

Projet de création d’une association internationale des médias

Gamal Niang, un des pionniers de la presse sénégalaise sur Internet puisqu’il fut celui qui mit Sud Quotidien en ligne, projette de créer une association internationale des médias visant à promouvoir l’utilisation des TIC pour le développement, l’émergence d’une presse africaine solidement enracinée dans les réalités du continent ainsi que la défense des droits de l’Homme. Tous ceux qui sont intéressés par cette initiative peuvent en prendre connaissance à l’adresse suivante : http://www.linkedin.com/in/gamalniang.


Rendez-vous


5ème conférence East Africa Com (1- 2 avril 2009, Nairobi, Kenya)

La 5ème conférence East Africa Com se déroulera les 1er et 2 avril 2009 à Nairobi (Kenya). Elle débattra des enjeux et des opportunités clés auxquels est confrontée l’Afrique orientale et l’un des principaux points de discussion portera sur les opportunités créées par les services large bande dans cette région.

East Africa Com 2009 : http://eaafrica.comworldseries.com/

AFTLD 2009 (13-17 avril 2009, Arusha, Tanzanie)

L’association africaine des Top Level Domains (AFTLP) tiendra sa conférence annuelle du 13 au 17 avril 2009 à Arusha (Tanzanie) sur le thème « Sécuriser l’infrastructure Internet africaine ». Elle comportera un atelier de formation de trois jours intitulé « Plan de secours et de continuité d’activité en cas d’attaque ou de désastre ».

AFTLD : http://www.aftld.org/tz2009/

3ème conférence internationale sur les TIC pour le développement (17-19 avril 2009, Doha)

La 3ème conférence internationale sur les technologies de l’information de la communication pour le développement (ICTD 2009) se déroulera du 17 au 19 avril 2009à Doha (Qatar). L’objectif de la conférence est de fournir un forum pour tous ceux qui s’intéressent aux TIC appliquées au développement. Elle réunira des chercheurs issus de différentes disciplines (anthropologie, sociologie, économie, sciences politiques, informatique, etc.), des praticiens œuvrant dans les domaines social et technique ainsi que des spécialistes provenant de divers domaines du développement tels que la santé, l’agriculture, l’éducation, la gouvernance, etc.

ICTD 2009 : http://www.ictd2009.org/


Envoyez-nous vos informations : cliquez ici
Abonnement : cliquez ici


Contrat Creative Commons Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. (Osiris, Mars 2009)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)