twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Batik N° 89 Décembre 2006

dimanche 31 décembre 2006

Bulletin d’Analyse sur les Technologies de l’Information et de la Communication
Lettre d’information électronique mensuelle publiée par OSIRIS
l’Observatoire sur les Systèmes d’Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal

n° 89 décembre 2006


Sommaire


Éditorial
2006 : Un bilan mitigé
Actualités
Delta Net-TV propose un nouveau bouquet numérique
Lancement de la phase test de Walf TV
Le CNRA déplore son manque de budget et de moyens logistiques
Atelier de présentation du projet pilote de service universel de la région de Matam
Le « Trophée IT Prestige » de Sup’Info décerné à M° Abdoulaye Wade
Séminaire sur la régulation des télécommunications à l’attention des journalistes
Politique
L’ARTP rappelle les opérateurs de téléphonie mobile à l’ordre
Infrastructures et services
Mise en place de services informant sur la disponibilité des cartes d’identité et d’électeur
Projets
Le plan de numérotation téléphonique devrait passer à huit chiffres en juillet 2007
Le groupe Amitelo Afrique intéressé par une licence de service universel
Bientôt un Fonds de développement du service universel des télécommunications
Le groupe Amitelo Afrique envisage de lancer un outil destiné au monde rural
Rendez-vous
Journée de réflexion sur le plan national de numérotation téléphonique


Editorial


2006 : Un bilan mitigé

Dans notre premier éditorial de l’année 2006, nous avions mis en avant la nécessité de prendre des mesures fortes afin de donner une puissante impulsion au développement des technologies de l’information et de la communication (TIC) au Sénégal. En effet, depuis maintenant plus d’une décennie, ce secteur possédant de réel atouts et apparaissant comme uns des vecteurs potentiels du développement culturel, économique et social, n’est pas en mesure de réaliser pleinement les promesses de ses fleurs faute d’un environnement approprié. Au moment où l’année 2006 vient de s’achever, quel bilan peut-on tirer de l’évolution de ce secteur qui occupe une place importante dans l’économie du pays avec une contribution de 6% à la formation du PIB et qui s’est vu attribuer un rôle essentiel dans la Stratégie de croissance accélérée (SCA) en cours de finalisation ? Des avancées notoires ont été enregistrées dans différents domaines avec notamment une forte progression de la téléphonie mobile stimulée par l’existence de deux opérateurs, le lancement de la télévision sur ADSL, même si ce type de service ne s’adresse qu’à une infime minorité de Sénégalais, la mise en place de cartes d’identité et d’électeurs numérisées contenant des informations biométriques, la création d’un site Web sur les démarches administratives constituant un embryon pour l’e-administration, la poursuite du développement du secteur des centres d’appel avec l’installation du groupe TRG, le passage de la bande passante Internet internationale de 775 Mbps à 1,24 Gbps ou encore la mise en œuvre de mesures concrètes visant à développer le service universel dans les zones rurales. A côté de cela, il y a eu des choses nettement moins positives. Ainsi, les textes visant à adapter notre législation au nouvel environnement induit par la société de l’information se sont ensablés dans les méandres de l’administration, le dixième anniversaire de la connexion du Sénégal à Internet est passé totalement inaperçu alors que ce moment aurait pu servir de prétexte pour réunir les acteurs afin de dresser un bilan des réussites et des échecs et dessiner de nouvelles perspectives, la troisième licence de téléphonie n’a toujours pas été attribuée prolongeant de facto le monopole dont continue à jouir la Sonatel près de dix ans après sa privatisation, les mesures hardies attendues dans le cadre de la SCA pour dynamiser le secteur se font toujours attendre alors qu’en la matière la célérité est un gage de succès et last but not least l’année a été marquée par le décès de Michel Mavros qui a joué un rôle de premier plan dans la diffusion d’Internet au près du grand public avec le cybercafé Métissacana dans la seconde moitié des années 90. En matière de régulation, deux changement importants sont survenus avec d’une part l’extension des compétences de l’Agence de régulation des télécommunications (ART) au secteur des postes et sa transformation en Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) et d’autre part le remplacement du Haut Conseil de l’audiovisuel (HCA) par le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) alors que la convergence de plus en plus grande des télécommunications et de l’audiovisuel aurait voulu que l’on privilégie une approche globale et intégrée de la régulation de ces deux secteurs dont les frontières tendent à s’estomper. Enfin, les mesures législatives visant à rendre applicable le Principe de Genève en matière de solidarité numérique sont toujours attendues alors que le Sénégal a été à la pointe du combat pour son adoption à l’échelle internationale ! Au total, le bilan de l’année 2006 est pour le moins timide et si des progrès ont été enregistrés ça et là, aucun changement décisif n’a été opéré de manière à transformer fondamentalement les conditions de développement du secteur. En espérant que la nouvelle 2007 nous donnera de plus grandes satisfactions, je vous présente, au nom d’OSIRIS, mes meilleurs vœux pour 2007.

Amadou Top

Président d’OSIRIS


Actualités


Delta Net-TV propose un nouveau bouquet numérique

La société Delta Net-TV a mis sur le marché un nouveau bouquet numérique donnant accès à une soixantaine de chaînes de télévision et de radio. Trois formules sont actuellement proposées : un abonnement mensuel d’un coût de 5.900 FCFA pour 25 chaînes, un abonnement mensuel d’un coût de 12.000 FCFA pour 46 chaînes et un abonnement d’un montant de 17.700 FCFA pour 58 chaînes. Le décodeur de cette société est mis à disposition des clients en échange du versement d’une caution de 70.800 FCFA. Ce bouquet numérique vient s’ajouter à ceux déjà commercialisés au Sénégal par Canal horizons, Excaf, et DSTV.

Lancement de la phase test de Walf TV

Le 22 décembre 2006 Sidy Lamine Niasse, Président-directeur général du groupe Wal Fadjri, a procédé au lancement de la phase test de « Walf Tv ». Le lancement définitif de la chaîne qui émet depuis la France et proposera des programmes de proximité portant sur des sujets divers concernant la société, l’économie, la politique, le sport, la culture, etc devrait avoir lieu d’ici le 31 janvier 2007. Diffusée via les satellites « Nss7 » vers l’Afrique et l’Amérique et « Hotbird » vers l’Europe, l’Afrique, l’Asie et le Moyen-Orient, Walf Tv nécessitera un abonnement annuel de 72 .000 Fcfa, une parabole et d’un décodeur.

Wal Fadjri : http://www.walf.sn/

Le CNRA déplore son manque de budget et de moyens logistiques

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA), dont la mission est de réguler l’ensemble du paysage audiovisuel public comme privé, a déploré dans un communiqué le fait que depuis sa mise en place, il est dépourvu de budget et de moyens logistiques et se trouve livré à lui-même et sans interlocuteur. Le CNRA a notamment pour mission de fixer les règles relatives aux conditions de production, de programmation et de diffusion des émissions réglementées qui seront diffusées pendant les campagnes électorales de février 2007 pour les élections législatives et présidentielle.

Atelier de présentation du projet pilote de service universel de la région de Matam

Dans la perspective de la mise en place du Fonds de développement du service universel des télécommunications (FDSUT), l’Agence de régulation des postes et télécommunication (ARTP) a organisé, le 11 décembre 2006, un atelier de présentation du projet pilote de service universel des télécommunications devant être déployé dans la région de Matam. Ce projet a pour objectif d’inciter des opérateurs économiques à construire un réseau de télécommunications dans cette région pauvre et très enclavée comportant une population de 425.000 habitants à 86% ruraux disséminés à travers 7 communes, 14 communautés rurales et 451 village, disposant seulement de 3000 lignes fixes de téléphone et dans laquelle la téléphonie mobile constitue un luxe bien qu’offrant une qualité des plus médiocres.

ARTP : http://www.artp-senegal.org/

Le « Trophée IT Prestige » de Sup’Info décerné à M° Abdoulaye Wade

Sup’Info, a décerné à M° Abdoulaye Wade, Président de la République le « Trophée IT Prestige » à l’occasion de la remise de diplôme aux étudiants de sa dernière promotion. Ce trophée qui célèbre et honore les personnes qui se sont illustré dans l’informatique et des technologies de l’information et de la communication (TIC), a été décerné au Président de la république en reconnaissance de son rôle dans la lutte contre la fracture numérique.

Sup’Info : http://www.supinfo.sn/

Séminaire sur la régulation des télécommunications à l’attention des journalistes

Le Réseau des journalistes spécialisés en télécommunications (Rejost) a organisé, en partenariat avec l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp), un séminaire d’imprégnation portant sur la régulation du secteur des télécommunications au Sénégal qui s’est déroulé les 8 et 9 décembre 2006.

ARTP : http://www.artp-senegal.org/


Politique


L’ARTP rappelle les opérateurs de téléphonie mobile à l’ordre

Dans un communiqué en date 5 décembre 2006, le Directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a demandé aux opérateurs de téléphonie mobile de veiller au respect strict des obligations leur incombant en matière de sécurité en prenant notamment toutes les dispositions utiles permettant de connaitre l’identité et l’adresse de leurs clients. Il s’agit en fait de mettre fin à la pratique permettant aux abonnés de la téléphonie prépayée, qui représentent 98% des abonnés de la téléphonie mobile, de souscrire un abonnement dans l’anonymat le plus total.

ARTP : http://www.artp-senegal.org/


Infrastructures et services


Mise en place de services informant sur la disponibilité des cartes d’identité et d’électeur

Dans le cadre de la refonte totale du fichier électoral et de l’instauration d’une carte nationale d’identité et d’une carte d’électeur numérisées, le Ministère de l’Intérieur et des collectivités locales a déployé une série de moyens afin permettre aux citoyens de s’assurer de la disponibilité de leurs cartes d’identité et d’électeur et vérifier leur présence sur les listes électorales. Il est ainsi possible d’utiliser le téléphone fixe en appelant le 628.00.10 et le numéro vert 800 2007, le téléphone portable en envoyant des SMS ou en utilisant le WAP et enfin un ordinateur en se connectant sur le site web « Elections 2007 ».

Ministère de l’Intérieur et des collectivités locales : http://www.interieur.gouv.sn/
Elections 2007 : http://www.elections.sn/


Projets


Le plan de numérotation téléphonique devrait passer à huit chiffres en juillet 2007

Selon un communiqué publié par l’Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP), l’actuel plan national de numérotation téléphonique à sept chiffres, mis en service depuis le 10 octobre 1997, devrait passer à huit chiffres à compter du 1er juillet 2007. L’objectif est d’obtenir un nouveau plan pouvant couvrir les besoins en ressources du secteur sur une période allant jusqu’à la fin de l’année 2025.

ARTP : http://www.artp-senegal.org/

Le groupe Amitelo Afrique intéressé par une licence de service universel

La filiale sénégalaise du groupe Amitelo a indiqué par la voix de Directeur général, Gora Diaw, qu’elle comptait répondre à l’appel d’offres qui sera prochainement lancé par l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) pour l’attribution d’une licence de service universel permettant de faire de la téléphonie rurale.

Amitelo Afrique : http://www.amitelo-afrique.com/

Bientôt un Fonds de développement du service universel des télécommunications

L’ARTP a annoncé que les textes régissant le Fonds de développement du service universel des télécommunications (FDSUT) était dans la phase finale du circuit d’adoption. Ce fonds vise à promouvoir l’accès des zones rurales les plus démunies aux services de télécommunications. Pour ce faire, il mettra en place des mécanismes ayant pour objectif d’encourager le secteur privé à proposer la prestation des services de télécommunications dans les zones rurales.

ARTP : http://www.artp-senegal.org/

Le groupe Amitelo Afrique envisage de lancer un outil destiné au monde rural

Le Directeur général de la société Amitelo Afrique a annoncé qu’il avait en projet le lancement d’un espace internet, exclusivement conçu pour le monde rural. Sa particularité résidera dans le fait que les contenus adaptés aux besoins des cultivateurs, agriculteurs et éleveurs du monde rural seront basés sur le son et l’image afin de franchir l’obstacle de l’analphabétisme. En cliquant sur l’image d’un produit agricole donné les futurs utilisateurs de ce système devraient pouvoir obtenir des informations dans la langue locale de la région. Des contacts ont déjà été pris avec des structures comme l’Institut sénégalais pour la recherche agricole (Isra) ainsi que des services du ministère de l’Agriculture et d’autres structures afin de définir les contenus à mettre en ligne.

Amitelo Afrique : http://www.amitelo-afrique.com/


Rendez-vous


Journée de réflexion sur le plan national de numérotation téléphonique

L’Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) initiera journée de réflexion sur le plan de numérotation téléphonique à huit chiffres avec les opérateurs de télécommunications et les principaux acteurs du secteur le 4 janvier 2007.

ARTP : http://www.artp-senegal.org/


Envoyez-nous vos informations : cliquez ici
Abonnement : cliquez ici


Contrat Creative Commons Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. (Osiris, décembre 2006)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)