twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Batik N° 87 Octobre 2006

mardi 31 octobre 2006

Bulletin d’Analyse sur les Technologies de l’Information et de la Communication
Lettre d’information électronique mensuelle publiée par OSIRIS
l’Observatoire sur les Systèmes d’Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal

n° 87 octobre 2006


Sommaire


Éditorial
L’Internet sénégalais en deuil : Michel Mavros nous a quitté
Actualités
Sommet IPv6 de l’Afrique de l’ouest
Le président Abdoulaye Wade une nouvelle fois primé
Atelier sur la gestion et l’optimisation de la bande passante dans les universités
Mise en ligne du site Défis Horizons 2007
Décès de Michel Mavros, fondateur du Métissacana
Le site web de l’APS une nouvelle fois piraté
Atelier sur les communications par les courants porteurs en ligne
Politique
Amitelo attributaire d’une licence pour la fourniture de services VoIP
L’ART devient officiellement l’ARTP
Infrastructures et services
La bande passante Internet internationale passe à 1,2 Gigabits
Projets
Le fichier électoral devrait être mis en ligne
Le groupe ISEG projette de créer 500 centres informatiques dans les communautés rurales
Rendez-vous
Med IT@Dakar (28-29 novembre 2006)


Editorial


L’Internet sénégalais en deuil : Michel Mavros nous a quitté

Comme souvent en de telles circonstances, la nouvelle est tombé brutale, incroyable, douloureuse, injuste : Le 9 octobre 2006, Michel Mavros, tout juste âgé de 53 ans, s’est éteint à Paris des suites d’une courte maladie. Peu connu du grand public, Michel Mavros était par contre bien connu de tous ceux qui évoluent au Sénégal dans le monde d’Internet depuis une dizaine d’années. En effet, lorsque le Sénégal a été pleinement connecté à Internet en mars 1996, il créa en juillet de la même année, avec ses associés Alex Sirkosky et Oumou Sy, le célèbre Métissacana, le premier cybercafé d’Afrique de l’ouest et le troisième du continent africain après ceux ouverts à Johannesburg (Afrique du Sud) et au Caire (Egypte). L’année suivante Le Métissacana deviendra fournisseur de services Internet (FSI) à une époque où seul Télécomplus, filiale de la Sonatel, était présent sur le marché. Pionniers parmi les pionniers, il n’aura de cesse de mener le combat pour la démocratisation d’Internet au Sénégal et alors que Télécomplus proposait l’abonnement mensuel à Internet 30.000 FCFA, il le proposera à 8.000 FCFA. Réclamant l’augmentation de la bande passante internationale, dénonçant la mauvaise qualité des liaisons fournies par la Sonatel, militant pour la baisse des tarifs exorbitants des liaisons spécialisées, demandant la création d’un statut pour les FSI, il verra en 2001 sa liaison coupée sans autre forme de procès par la Sonatel ce qui lui fera perdre 60% de ses abonnés sur une période de quinze jours. Membre fondateur du chapitre sénégalais d’Internet Society (Isoc-Sénégal), Michel Mavros était un des piliers de l’organisation de la Fête de l’Internet pour laquelle il ne manquait jamais de mettre le Métissacana à contribution. Jamais à court d’idées, il sera le premier au Sénégal à mettre des radios en ligne sur Internet (Sud Fm et Radio Nostalgie), à organiser des débats en ligne à l’occasion de l’élection présidentielle de 2000, à initier des activités de commerce électronique avec la boutique en ligne d’Oumou Sy, à retransmettre en direct des concerts ou encore à lancer une pétition électronique. Souhaitant ardemment le développement d’Internet en dehors de Dakar, il s’associera avec la société Alcatel pour améliorer la connectivité rurale en proposant une solution technique reposant sur la combinaison du satellite, de relais Wireless et de la boucle locale radio afin de pouvoir amener Internet jusque dans les villages les plus reculés et surtout de proposer, dès cette époque, d’amener le téléphone via Internet alors qu’Internet était amené par le téléphone. Après de longues tractations, l’Etat en défenseur aveugle des intérêts de la Sonatel au détriment de l’intérêt général, refusera l’octroi d’une licence et le projet avortera. L’issue de ce combat entre le pot de terre et le pot de terre ne pouvait que se terminer à l’avantage de la Sonatel et en mai 2002, le Métissacana cessa son activité de cybercafé et de FSI. Juste avant de nous quitter, Michel Mavros travaillait à la réalisation d’un opéra intitulé « L’Opéra du Sahel » dont le livret a été rédigé par Koulsy Lamko (Tchad) et Wasis Diop (Sénégal), la musique composée par Zé Manel (Guinée Bissau) et dont l’équipe artistique comprenait Wasis Diop (Musique), Jean Pierre Leurs (mise en scène), Germaine Acogny (chorégraphie) et sa compagne Oumou Sy (Costumes et décors), excusez du peu ! A Oumou Sy ta compagne et complice ainsi qu’à ta famille nous présentons nos sincères condoléances. Michel tu nous as quitté prématurément mais sache que tu as laissé ta marque dans le paysage de l’Internet sénégalais et pour cela nous ne t’oublierons pas. Que la terre d’Afrique, et en particulier celle du Sénégal, dont tu avais fait ton pays d’adoption, te soit légère.

Amadou Top

Président d’OSIRIS


Actualités


Sommet IPv6 de l’Afrique de l’ouest

A l’initiative du Chapitre sénégalais d’(Internet Society (Isoc-Sénégal) et du groupe de travail IPv6 du Sénégal (Forum IPv6), un sommet IPv6 de l’Afrique de l’ouest s’est déroulé du 23 au 26 octobre 2006 à Dakar (Sénégal). Le sommet IPv6, dont l’objectif était de développer des compétences et des réseaux IPv6 dans la sous région, s’est déroulé en deux phases avec une journée destinée aux décideurs politiques avec des présentations et des discussions sur les derniers développements dans le monde IPv6 afin de leur permettre de comprendre les enjeux de cette technologie dans l’optique du développement de l’accès et de la réduction de la fracture numérique et trois jours de formation pratique organisés au Campus numérique francophone de Dakar (CNFD) de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) au sortir desquels les opérateurs de réseaux, au-delà de la compréhension des opportunités techniques offertes (mobilité, sécurité, adresses, etc.) ont acquis les compétences nécessaires pour configurer des réseaux IPv6 (routeurs et terminaux divers). IPv6 présente des avantages techniques comme la mobilité, l’adressage hiérarchique pour optimiser le routage, l’auto-configuration, la sécurité, la convergence, le multicast, etc. mais surtout reste l’espace d’adressage le plus large et permet de développer de nouvelles applications toujours prêtes à être utilisées et dites « always on ».

Forum IPv6 du Sénégal : http://www.ipv6forum.sn/

Le président Abdoulaye Wade une nouvelle fois primé

Le président Abdoulaye Wade a été primé le Forum mondial de la démocratie et de l’administration électronique qui s’est déroulé du 18 au 20 octobre à Issy les Moulineaux (France). C’est l’ambassadeur du Sénégal en France, Doudou Salla Diop, qui a reçu le prix au nom du chef de l’Etat.

Atelier sur la gestion et l’optimisation de la bande passante dans les universités

Avec l’appui du Conseil Interuniversitaire des Flandres et du Centre de recherches pour le Développement international (CRDI), l’INASP (International Network for the Availability of Scientific Publications) a organisé, en collaboration avec l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), un atelier régional sur la gestion et l’optimisation de la bande passante dans les université africaines du 17 au 21 octobre 2006. Les ateliers ont notamment porté sur le développement d’une méthode pour la gestion et l’optimisation de la bande passante, le trafic et analyse du réseau ainsi que la planification et la mise en place d’un projet d’optimisation et de gestion de la bande passante.

INASP : http://www.inasp.info/

Atelier sur la formulation et la mise en oeuvre des politiques TIC en Afrique

La Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA) a organisé un atelier consacré à la formulation et la mise en oeuvre des politiques TIC en Afrique en vue de renforcer la capacité des différents acteurs. Cet atelier, qui s’est déroulé à l’Institut africain de développement économique et de planification (IDEP) du 16 au 19 octobre 2006, a réuni des participants provenant de pays africains francophones.

CEA : http://www.uneca.org/
IDEP : http://www.unidep.org/

Mise en ligne du site Défis Horizons 2007

Dans le cadre de l’élection présidentielle de février 2007, un site web intitulé « Défis horizons 2007 » faisant campagne en faveur du Président Abdoulaye Wade a été mis en ligne.

Défis horizons 2007 : http://www.defishorizon2007.com/

Décès de Michel Mavros, fondateur du Métissacana

Michel Mavros, fondateur du Métissacana, premier cybercafé d’Afrique de l’ouest et fournisseur de services Internet au Sénégal est décédé à le 9 octobre 2006 à Paris (France) des suites d’une courtes maladies.

Le site web de l’APS une nouvelle fois piraté

Le 6 octobre 2006 au soir, le site web de l’Agence de presse sénégalaise (Aps) a été une nouvelle fois piraté. La page d’accueil officielle a été remplacée par une autre page sur laquelle on pouvait lire : « You are owned ! ». Le défaçage de la page a été opéré par le groupe Spykids, d’origine brésilienne, en représailles semble-t-il, à des représailles faites contre ce groupe par les informaticiens de Sentoo.

APS : http://www.aps.sn/

Atelier sur les communications par les courants porteurs en ligne

L’Union africaine des télécommunications (UAT) a organisé un atelier sur les communications par les courants porteurs en ligne (CPL) les 3 et 4 octobre 2006 à Dakar (Sénégal). A cette occasion, M. Jospeh Ndong, Ministre de la Postes, des télécommunications et des nouvelles technologies de l’information et de la communication a annoncé que la SENELEC expérimentait depuis quelque temps cette nouvelle technologie.

UAT : http://www.atu-uat.org/


Politique


Amitelo attributaire d’une licence pour la fourniture de services VoIP

A l’occasion de l’ouverture du bureau africain de la société suisse Amitelo à Dakar (Sénégal), un projet de convention entre cette dernière et le ministère de la Postes, des télécommunications et des nouvelles technologies de l’information et de la communication a été élaboré. Selon un communiqué de presse publié sur le site de PR Newswire, la société Amitelo devrait même être attributaire d’une licence de troisième fournisseur de télécommunications au Sénégal et proposer, à brève échéance, des services de Voice over IP et large bande sur l’ensemble du territoire.

Amitelo : http://www.amitelo.ag/

L’ART devient officiellement l’ARTP

Depuis la promulgation du décret n° 2006-822 du 14 septembre 2006, l’Agence de régulation des télécommunications (ART) est devenue officiellement l’Agence de régulation des télécommunications et des Postes (ARTP). Pour marquer ce changement dans le périmètre de ses compétences, elle a lancé une vaste campagne de communication sous le slogan « Vigilance et équité » et a entreprise de refondre son site Web qui a changé par la même occasion d’adresse. La mission de l’ARTP consiste désormais officiellement en la régulation, le maintien et le rétablissement des équilibres généraux entre les acteurs des télécommunications et des postes et cela dans le cadre d’une concurrence saine et loyale.

ARTP : http://www.artp.sn/


Infrastructures et services


La bande passante Internet internationale passe à 1,2 Gigabits

Dans un communiqué publié le 5 octobre 2006, la Sonatel a annoncé que le débit de la bande passante Internet internationale était passé à 1,2 Gibabits par seconde. Suite à cette augmentation de capacité, le Sénégal se classe en seconde position derrière l’Afrique du Sud en terme de débit.

Sonatel : http://www.sonatel.com/


Projets


Le fichier électoral devrait être mis en ligne

Le 17 octobre 2006, M° Ousmane Ngom, ministre de l’intérieur a déclaré que le nouveau fichier électoral devrait être mis en ligne sur Internet et accessible sur le site Web du ministère de l’Intérieur. Par ailleurs, les électeurs devraient avoir la possibilité d’appeler un numéro vert (numéro gratuit) pour obtenir des informations concernant le fichier et les informations relatives à l’inscription de chaque électeur sur les listes électorales devraient pouvoir lui être communiquées sur son téléphone portable.

Ministère de l’Intérieur : http://www.interieur.gouv.sn/

Le groupe ISEG projette de créer 500 centres informatiques dans les communautés rurales

Dans une interview donnée au journal Le Soleil du 26 octobre 2006, Le Directeur du Groupe ISEG, Mamadou Diop, a déclaré qu’il avait le projet de créer 500 centres informatiques dans toutes les communautés rurales du Sénégal.


Rendez-vous


Med IT@Dakar (28-29 novembre 2006)

La 2ème Edition des Rencontres d’affaires sur les technologies de l’information, MED IT@Dakar, se dérouleront sous l’égide du Ministère des Postes et des Télécommunications et des NTIC les 28 et 29 novembre 2006 à l’Hôtel Méridien Président à Dakar (Sénégal).

Med IT@Dakar : http://www.medit.eu.org/SENEGAL/pre...


Envoyez-nous vos informations : cliquez ici
Abonnement : cliquez ici


Contrat Creative Commons Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. (Osiris, octobre 2006)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)