twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Batik N° 84 Juillet 2006

lundi 31 juillet 2006

Bulletin d’Analyse sur les Technologies de l’Information et de la Communication
Lettre d’information électronique mensuelle publiée par OSIRIS
l’Observatoire sur les Systèmes d’Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal

n° 84 juillet 2006


Sommaire


Éditorial
Libéralisation tronquée : Après les télécommunications, l’audiovisuel ?
Actualités
Démarrage des activités de la société Cdx au Sénégal
Lancement de « Setsima » site de rencontre sénégalais
Le groupe « Sud informatique » se lance dans l’impression numérique
Publication de deux numéros spéciaux du journal « Echos Informatique et Communication »
Organisation d’une formation à l’Internet sans fil à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar
Atelier sur la gouvernance des TIC en Afrique de l’Ouest et du centre
Politique
La Chine apporte un appui de 55 milliards de Francs CFA aux projets TIC du gouvernement
Infrastructures et services
Mise en demeure de l’ARTP à la Sonatel au sujet de la qualité de service du réseau Alizé
Une solution de sauvegarde et récupération de répertoire téléphonique et d’agenda
Projets
Création d’une société de développement de logiciels libres à Louga
Adoption du projet de câble sous-marin en fibre optique IWTGC par la CEDEAO
Bientôt de nouvelles chaînes de télévision au Sénégal
Rendez-vous
3ème forum africain sur la téléphonie sur Internet (21-23 août 2006, Lagos)


Editorial


Libéralisation tronquée : Après les télécommunications, l’audiovisuel ?

Il y a quelques mois, la presse sénégalaise s’est fait l’écho de l’attribution d’un grand nombre de fréquences pour des stations FM. Certaines de ces radios, en violation des dispositions de leurs cahiers des charges, empiètent sur les fréquences des radios existantes contribuant ainsi à brouiller leurs émissions et donc à réduire leur audience sans qu’elles se voient infliger la moindre sanctions par l’Agence de régulation des télécommunication et des postes (ARTP) qui se contente de faire de la « sensibilisation ». A peine le bruit provoqué par cette affaire est il retombé que l’on apprend que de nouvelles chaînes de télévision devraient bientôt voire le jour au Sénégal, et ceci en l’absence de procédures publiques lancées pour l’attribution de fréquences. En janvier 2001, des les premiers pas de l’Alternance, le ministère de la communication et des technologies de l’information avait lancé un appel d’offre pour la création de chaînes de télévisions privées. Le processus à peine lancé fut brusquement interrompu sans explication. Trois ans plus tard, une nouvelle chaîne de télévision intitulée « Canal Info » a commencé à émettre sur la fréquence jadis réservée à Canal Horizons et annonce le démarrage officiel de ses émissions pour octobre 2006. Selon ses promoteurs, la création de cette nouvelle station de télévision découle tout simplement du rachat du matériel de la chaîne Canal Horizons et de la fréquence que cette dernière a abandonné depuis qu’elle émet par satellite, acte qui est en violation avec le principe qui veut que les assignations de fréquences soient personnelles et incessibles. Dès lors il semble bien que dans le secteur de l’audiovisuel comme dans celui des télécommunications, la transparence n’est pas vraiment de mise. Dans ce secteur ultra sensible des médias, ce genre de pratiques est lourd de quiproquo et peut conduire à de sérieuses contestations, car il porte atteinte aux principes du pluralisme de l’information. Au total, dans le secteur des télécommunications comme dans celui de l’audiovisuel, il est grand temps de mettre en œuvre les mécanismes transparents qui seuls permettront de garantir le développement du secteur à l’échelle nationale tout en lui donnant la crédibilité nécessaire pour se déployer à l’échelle régionale.

Amadou Top Président d’OSIRIS


Actualités


Lancement du mensuel Seninfonet

Le paysage de la presse sénégalaise spécialisée s’est enrichi d’un nouveau titre avec le lancement du mensuel d’informations sur les nouvelles technologies, l’actualité numérique et la culture de l’Internet : Seninfonet créé par El Hadji Ndane Diagne. Le premier numéro comporte notamment un dossier sur la sécurité informatique.

Seninfonet : http://www.seninfonet.net/

Démarrage des activités de la société Cdx au Sénégal

Mise en place par le groupe Ati Sénégal et ses partenaires canadiens, la société anonyme de média et de télécommunications Cdx, a été officiellement lancée au Sénégal le 21 juillet 2006. Une de ses premières activités a été la création d’un centre d’appels dont le coût d’investissement avoisine les 500.000 dollars soit environ 258 millions de Francs Cfa.

Lancement de « Setsima » site de rencontre sénégalais

Amadou Thiam, un promoteur sénégalais qui vit une bonne partie de l’année à Los Angeles (Etats-Unis), a lancé depuis le 2 juin 2006 le premier site sénégalais de rencontre baptisé « Setsima ». Ce site, sur lequel il est obligatoire de s’inscrire de manière à pouvoir accéder à la salle de discussion, compte déjà 4.000 membres inscrits et se fixe un objectif de 50.000 membres d’ici la fin de l’année 2006 avec l’ambition d’atteindre 200.000 membres dans le courant de l’année 2007.

Setsima : http://www.setsima.com/

Le groupe « Sud informatique » se lance dans l’impression numérique

A l’occasion de son 16ème anniversaire, le groupe « Sud informatique », installé à Ziguinchor et déjà présent dans le domaine de la formation et de l’accès à Internet, a franchi une nouvelle étape dans la diversification de ses activités en procédant au lancement d’une unité d’impression numérique d’un coût d’une cinquantaine de millions de FCFA. Grâce à ce nouveau matériel, il est désormais possible de réaliser, à Ziguinchor, l’impression de cartes numérisées, l’impression sur textile (tee-shirts, casquettes, serviettes, nappes, etc.), de procéder à de la plastification grand format et de faire de la gravure laser sur divers supports tels que le bois, le plastique, l’acrylique, le verre, le textile et le cuir.

Sud informatique : http://www.sudinfo.sn/

Publication de deux numéros spéciaux du journal « Echos Informatique et Communication »

Dans le cadre des activités menées par la composante 1C du programme CATIA au Sénégal, le journal « Echos Informatique et Communication » a publié deux numéros spéciaux traitant de la question des TIC et des médias. Le premier numéro spécial fait le compte rendu du séminaire-atelier organisé sur le thème « Implications des médias dans les politiques TIC au Sénégal » le 14 décembre 2005 à Dakar (Sénégal) tandis que le second présente le compte rendu de l’atelier de formation technique et pratique organisé sur le thème « Médias et TIC » du 22 au 26 mai 2006 à Dakar (Sénégal). Ces deux numéros peuvent être consultés sur le site d’Osiris.

CATIA : http://www.catia.ws/

Inauguration d’un centre informatique municipal à Tambacounda

La mairie de Tambacounda a procédé à l’inauguration du centre informatique municipal Sara Oualy qui dispose d’une vingtaine d’ordinateurs. D’un coût global de 50 millions de francs, il est le résultat d’une action de coopération décentralisée entre la ville de Roche sur Yon (France) et la commune de Tambacounda (Sénégal).

Organisation d’une formation à l’Internet sans fil à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar

Un atelier de formation à l’Internet sans fil a été organisé à la Faculté des sciences techniques (FST) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) par le Réseau africain d’éducation pour la santé (Raes), en partenariat avec les Ong « Connexion sans frontières » et Réseau Citoyens du 30 juin au 4 juillet 2006. Dispensée par un informaticien venu de Belgique, cette formation destinée à une quarantaine d’étudiants du département Informatique s’est déroulée en quatre ateliers à l’occasion desquels les participants ont notamment appris comment établir une connexion WiFi à l’aide d’une boîte de conserve, de quelques accordages et d’une carte Wi-fi connecté sur un ordinateur portable.

RAES : http://www.raes.sn/

Atelier sur la gouvernance des TIC en Afrique de l’Ouest et du centre

Le projet Cipaco, mis en œuvre par l’Institut Panos de l’Afrique de l’Ouest (IPAO), a organisé un atelier sur le thème « Gouvernance des Tic et stratégies post-Smsi en Afrique de l’Ouest et du Centre » du 13 au 15 juillet 2006 à Saly. La rencontre avait notamment pour objectif d’harmoniser les points de vue et les politiques dans le domaine des TIC en vue du prochain forum sur la gouvernance de l’Internet qui doit se tenir du 30 novembre au 2 octobre 2006 à Athènes (Grèce). A la fin de l’atelier, les participants ont lancé un appel en 18 points dont le texte peut être consulté sur le site d’Osiris.

CIPACO : http://www.cipaco.org/


Politique


La Chine apporte un appui de 55 milliards de Francs CFA aux projets TIC du gouvernement

A l’occasion de la visite officielle effectuée par le Président Abdoulaye Wade en Chine du 23 au 26 juin 2006, le Sénégal a obtenu un appui d’un montant de 55 milliards de francs Cfa pour la réalisation du projet d’e-gouvernement et la construction d’un réseau de télé-médecine et de télé-enseignement.

Gouvernement du Sénégal : http://www.gouv.sn/


Infrastructures et services


Mise en demeure de l’ARTP à la Sonatel au sujet de la qualité de service du réseau Alizé

Suite à une interruption prolongée du service pour les abonnés du réseau mobile de Sonatel disposant d’abonnements au service « Diamono » survenu dans la nuit du vendredi 30 juin au 1er juillet 2006, l’Agence de régulation des télécommunications et de postes (ARTP) a adressé une lettre de mise en demeure à la Sonatel lui demandant de prendre toutes mesures pour que des interruptions du service ne se reproduisent plus à l’avenir. Pour mémoire, cet incident fait suite à des événements de même nature qui ont été relevés dans un passé récent sur le réseau mobile de Sonatel notamment lors du Magal de Touba 2005. Dans le cas où, malgré cette mise en demeure, le réseau de Sonatel connaîtrait à nouveau des interruptions du service, l’ARTP prévoit de prendre les sanctions prévues par l’article 4 de la convention de concession signée entre l’Etat du Sénégal et Sonatel.

ARTP : http://www.art-telecom-senegal.org/

Une solution de sauvegarde et récupération de répertoire téléphonique et d’agenda

La société sénégalaise soTech (Solutions technologiques) en partenariat avec la société suisse neoPIM offre désormais une solution de sauvegarde et de récupération de répertoire téléphoniques et d’agenda reposant sur le réseau GPRS. Grâce à un système de synchronisation de données que l’on installe sur son téléphone portable ou sur son assistant personnel numérique (PDA), il est possible de sauvegarder sur un serveur et donc de récupérer ses données en cas de perte ou de vol de l’appareil. De plus ce nouveau service propose un système de gestion des contenus de l’utilisateur dénommé Personnal Information manager (PIM).

neoPIM : http://www.neopim.sn/


Projets


Création d’une société de développement de logiciels libres à Louga

L’association socio-éducative d’entraide « Taxawu » dirigée par Aly Habeyssa Tall a le projet de délocaliser sa société dénommée « eKoxy », jusqu’ici installée en France, pour la transférer à Louga sous le nom de « Silicon Louga ». Spécialisée dans la production de logiciels, elle envisage de créer 5000 emplois et a pour ambition, selon son créateur d’être « l’entreprise la plus innovante en matière de transfert de technologie en Afrique et qui emploiera plus de personnes que les ICS et la CSS ». La société eKOXY a notamment créé le site web de la commune d’arrondissement de Grand-Dakar.

eKOXY : http://www.ekoxy.com/

Adoption du projet de câble sous-marin en fibre optique IWTGC par la CEDEAO

Le 11 mai 2006, à l’occasion de la sixième réunion des ministres chargés des télécommunications des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le projet Infinity Worldwide Telecommunications Group of Companies (IWTGC) consistant à poser un câble sous-marin entre l’Afrique de l’Ouest et l’Europe méridionale a été adopté. Le coût initial de ce projet, entièrement financé sur fonds privés, est estimé à un peu plus de 750 millions de dollars (390 milliards de francs CFA).

IWTGC : http://www.iwtgc.com/
CEDEAO : http://www.ecowas.int/

Bientôt de nouvelles chaînes de télévision au Sénégal

Selon certaines informations, six chaînes nouvelles de télévision devraient bientôt voir le jour au Sénégal, bien q’aucune procédure publique d’attribution de licences et de fréquences n’ait été annoncée. L’une d’elles, dénommé Canal Info, a d’ailleurs commencé à émettre après avoir racheté le matériel et par la même occasion le canal hertzien précédemment utilisés Canal Horizon. De son côté, Excaf Télécom qui diffuse déjà un bouquet MMDS se préparerait également à lancer une chaîne de télévision. Pour mémoire, il faut rappeler que le processus d’attribution de licences pour des chaînes de télévisions privées officiellement lancé en janvier 2001 par le ministère de la communication et des technologies de l’information avait été brusquement interrompu quelques mois plus tard suite à une intervention de la Présidence de la république


Rendez-vous


3ème forum africain sur la téléphonie sur Internet (21-23 août 2006, Lagos)

Le 3ème forum africain sur la téléphonie sur Internet organisé par AITEC Africa se déroulera du 21 au 23 août 2006 à Lagos (Nigeria).

AITEC Africa : http://new.aitecafrica.com/


Envoyez-nous vos informations : cliquez ici
Abonnement : cliquez ici


Contrat Creative Commons Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. (Osiris, juillet 2006)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

153 153 153 144 144 144 238 238 238 168 168 168 145 145 145 170 170 170 171 171 171 160 160 160 172 172 172 173 173 173 154 154 154 174 174 174 226 226 226 155 155 155 176 176 176 177 177 177 237 237 237 250 250 250 241 241 241 157 157 157 178 178 178 180 180 180 259 259 259 181 181 181 159 159 159 248 248 248 183 183 183 239 239 239 256 256 256 185 185 185 162 162 162 186 186 186 187 187 187 191 191 191 192 192 192 234 234 234 194 194 194 195 195 195 196 196 196 197 197 197 198 198 198 199 199 199 229 229 229 233 233 233 202 202 202 228 228 228 204 204 204 232 232 232 206 206 206 253 253 253 208 208 208 209 209 209 210 210 210 211 211 211 212 212 212 213 213 213 214 214 214 254 254 254 217 217 217 218 218 218 249 249 249 219 219 219 220 220 220 230 230 230 222 222 222 252 252 252 255 255 255 242 242 242 243 243 243 244 244 244 245 245 245 246 246 246 258 258 258 260 260 260 261 261 261 263 263 263 48 48 48 61 61 61 59 59 59 12 12 12 11 11 11 70 70 70 53 53 53 127 127 127 132 132 132 75 75 75 123 123 123 15 15 15 52 52 52 110 110 110 49 49 49 14 14 14 28 28 28 13 13 13 73 73 73 164 164 164 77 77 77 112 112 112 113 113 113 18 18 18 102 102 102 105 105 105 78 78 78 119 119 119 65 65 65 47 47 47 16 16 16 120 120 120 90 90 90 133 133 133 81 81 81 116 116 116 20 20 20 135 135 135 136 136 136 137 137 137 21 21 21 129 129 129 35 35 35 22 22 22 67 67 67 7 7 7 79 79 79 69 69 69 108 108 108 84 84 84 87 87 87 96 96 96 23 23 23 25 25 25 106 106 106 82 82 82 32 32 32 76 76 76 72 72 72 115 115 115 26 26 26 104 104 104 29 29 29 58 58 58 30 30 30 46 46 46 31 31 31 62 62 62 88 88 88 55 55 55 101 101 101 86 86 86 10 10 10 80 80 80 114 114 114 92 92 92 100 100 100 85 85 85 36 36 36 125 125 125 37 37 37 38 38 38 109 109 109 74 74 74 51 51 51 50 50 50 39 39 39 83 83 83 40 40 40 66 66 66 68 68 68 93 93 93 99 99 99 60 60 60 57 57 57 24 24 24 41 41 41 42 42 42 134 134 134 19 19 19 43 43 43 111 111 111 17 17 17 117 117 117 97 97 97 94 94 94 54 54 54 71 71 71 122 122 122 33 33 33 56 56 56 131 131 131 98 98 98 34 34 34 89 89 89 91 91 91 45 45 45 107 107 107

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)