twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Batik N° 64 Novembre 2004

mardi 30 novembre 2004

Bulletin d’Analyse sur les Technologies de l’Information et de la Communication
Lettre d’information électronique mensuelle publiée par OSIRIS
l’Observatoire sur les Systèmes d’Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal
n° 64 novembre 2004


Sommaire


Éditorial
Au-delà du développement de l’infrastructure
Actualités
La commission cellulaire se dote d’un site Web
Prise en compte du genre dans les politiques de TIC
Manobi-Sénégal remporte deux prix à l’occasion de l’African ICT Achievers 2004
Joseph Sarr membre du Groupe de travail sur la gouvernance de l’Internet
Wal Fm désormais présente sur les réseaux de télévisons câblés
La Jeanne d’Arc se dote d’un site Web
Le Président Abdoulaye Wade s’entretient avec des internautes
Politique
Joseph Ndong nommé Ministre des Postes, des Télécommunications et des NTIC
Signature d’une convention entre le ministère de la recherche scientifique et Oracle
Infrastructures et services
La bande passante Internet internationale passe à 465 Mbps
Mise sur pied d’un comité de pilotage sur l’Internet nouvelle génération
La Sonatel lance une campagne de promotion des lignes fixes prépayées
Projets
La Sonatel projette de renforcer son infrastructure de télécommunications
Un projet-pilote dans le domaine des TIC devrait être financé par Taiwan au Sénégal
Rendez-vous
Rencontre ACP/UE pour le développement des TIC en Afrique de l’Ouest
Lancement prévu de la chaîne par satellite Mtv Base Afrique en février 2005
Septième conférence annuelle GSM Africa (30 novembre-1er décembre 2004, Cape Town)


Editorial


Au-delà du développement de l’infrastructure

Au-delà du développement de l’infrastructure

Ces dernières semaines, les internautes et les professionnels ont pu se réjouir à l’annonce de deux bonnes nouvelles à savoir d’une part la mise sur pied d’un comité de pilotage pour le déploiement de l’Internet nouvelle génération à très haut débit dit « Internet 2 » et le passage de la bande passante Internet internationale de 310 Mbps à 465 Mbps. Ces deux informations, qui vont dans le sens de l’amélioration sans cesse nécessaire de l’infrastructure de télécommunications, sont bien entendu à saluer en ce qu’elles permettent de coller à l’évolution technologique et de satisfaire voire d’anticiper les besoins en bande passante. Cela étant, force est de constater que si l’infrastructure nationale de télécommunications reste une des toutes premières du continent africain, il est loin d’en être de même en matière de développement du secteur des TIC et de niveau d’utilisation de ces dernières dans les différentes sphères de la société. Depuis plusieurs années, le nombre d’abonnés à Internet stagne entre 15 et 20.000 et le nombre d’internautes se situe toujours entre 100.000 et 150.000 ce qui est bien peu ramené aux dix millions de Sénégalais et de Sénégalaises que compte le pays (soit à peine plus de 1% de pénétration selon les critères de l’IUT). Ces indicateurs mesurent les faibles résultats des politiques menées dans le domaine des TIC depuis maintenant près de 10 ans. A titre de comparaison, grâce à une politique hardie, la Corée du sud a fait passer, en 5 ans, le nombre d’utilisateurs d’Internet de 2% de sa population à 65%. Or il faut bien se rendre compte que sans utilisation intensive des TIC dans tous les domaines d’activités, le secteur des TIC lui même ne pourra guère se développer et l’économie sénégalaise sera de moins en moins compétitive dans le monde globalisé dans lequel nous vivons aujourd’hui. Il est donc grand temps qu’une véritable stratégie nationale, déclinée en autant de stratégies sectorielles que nécessaire, soit élaborée, validée, dotée des moyens requis par sa mise en œuvre et effectivement matérialisée sur la base d’un échéancier précis tout en faisant l’objet d’un suivi et d’une évaluation rigoureux et réguliers. Si les TIC doivent être un des principaux leviers du développement économique et social du pays comme l’a déclaré le Premier ministre dans son discours de politique générale, alors il devient urgent de s’atteler à cette tâche et éviter de se limiter à des initiatives parcellaires et donc forcément non structurantes. En la matière, il n’y a en effet pas de miracles. Lorsqu’en 1997 la France a constaté qu’elle était en retard sur les autres pays occidentaux en termes de niveau d’utilisation des TIC, le Premier ministre de l’époque, Lionnel Jospin, a pris une décision politique volontariste en lançant le Programme d’action gouvernemental pour la société de l’information (PAGSI) visant à « Préparer l’entrée de la France dans la Société de l’information » et les résultats n’ont pas tardé à se faire sentir. Dans notre pays où le secteur privé national est à la fois peu éveloppé et fragile, comme l’a récemment montré la crise provoquée par le projet d’arrêté Sarkozy sur les centres d’appels, il est grand temps que l’Etat mette en œuvre de grands chantiers numériques structurants, seuls capables de donner une impulsion significative au secteur et permettre au Sénégal de tirer pleinement profit des opportunités offertes par les technologies de l’information et de la communication sur le plan économique culturel et social. A trop continuer de tergiverser, notre infrastructure de télécommunications, dont nous sommes si fiers à juste titre, risque de connaître le même sort que les barrages sur le Fleuve Sénégal à savoir représenter un formidable investissement largement sous-utilisé faute d’avoir pris les mesures d’accompagnement nécessaires. Alors il est grand temps d’aller au-delà du développement de l’infrastructure et de se pencher résolument sur la mise en œuvre d’applications et de services capables de la rentabiliser.

Amadou Top

Président d’OSIRIS


Actualités


La commission cellulaire se dote d’un site Web

La commission cellulaire installée officiellement le 18 novembre 2004 avec pour mission de faire des propositions en vue de la création de la Commission électorale nationale autonome (CENA) qui devrait remplacer l’Office national des élections (ONEL) s’est dotée d’un site. L’objectif qui lui est assigné est de donner l’information la plus large possible concernant les travaux de cette commission.

CENA : http://www.cocena.org/

Prise en compte du genre dans les politiques de TIC

Le Réseau Genre et TIC, initié conjointement par Environnement et développement du Tiers-Monde (ENDA), l’Observatoire des Systèmes d’Information, Réseaux et Inforoutes du Sénégal (OSIRIS) et l’Agence de Régulation des Télécommunications (ART), a organisé un atelier de formation sur le « Politiques de genre dans la société de l’information, rôle des communicateurs » du 17 au 19 novembre 2004 à l’Ecopole Ouest Africaine Jacques Bugnicourt, à l’intention des jeunes professionnel(le)s des médias. Cet atelier, organisé dans le cadre du projet "Prise en compte du genre dans les politiques de TIC" avec le soutien de l’Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), avait pour objectif de diffuser le plaidoyer sur la prise en compte du genre dans les politiques nationales de la société de l’information, en perspective de la Seconde Phase du Sommet Mondial sur la Société de l’Information.

Regentic : http://www.enda.sn/regentic.html

Le MALAO désormais présente sur le Web

Le Mouvement contre les Armes Légères en Afrique de l’Ouest (MALAO), organisation de lutte contre la prolifération des armes légères dirigée par Christiane Agboton, a lancé le 23 novembre 2004 son site Web. Destiné à sensibiliser à la lutte contre la prolifération des armes légères, il a été réalisé grâce à l’appui de partenaires comme le centre canadien Pearson.

Malao : http://www.malao.org/

Manobi-Sénégal remporte deux prix à l’occasion de l’African ICT Achievers 2004

A l’occasion de l’African ICT Achievers 2004, également connu sous l’appellation d’Oscars des TIC, organisé le 6 novembre 2004 à Johannesburg (Afrique du Sud), Manobi-Sénégal a remporté le Prix de l’entreprise la plus innovante (Award of the most-innovative African company ) ainsi que l’Oscar des oscars (Top ICT Company 2004). Le Sénégal a ainsi été largement à l’honneur lors de cette cérémonie aux cotés de l’Ile Maurice dont le Ministre de la communication a fait jeu égal avec Manobi en remportant deux des Oscars dédiés aux personnalités Africaines dans le domaine des TIC.

Manobi Sénégal : http://www.manobi.sn/

Joseph Sarr membre du Groupe de travail sur la gouvernance de l’Internet

Le 11 novembre 2004, le Secrétaire général des Nations Unies, M. Kofi Annan, a annoncé l’établissement du Groupe de travail sur la gouvernance de l’Internet. La formation du Groupe de travail sur la gouvernance de l’Internet, était une des recommandations fortes du plan d’actions et de la déclaration de principes adoptés dans la phase de Genève du SMSI en décembre 2003. Parmi les 40 membres de ce Groupe de Travail, sélectionnés au niveau du secteur privé, des représentants des gouvernements et de la société civile des cinq continents, figure M. Joseph Sarr, enseignant chercheur au département de physique de la faculté des sciences et techniques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar qui est par ailleurs Président des commissions NTIC du Conseil Régional de Dakar et de la Commune d’arrondissement de Hann Bel Air et point focal des Villes et Autorités Locales dans le bureau international de la société civile du Sommet Mondial de la Société de l’Information.

Wal Fm désormais présente sur les réseaux de télévisons câblés

Emettant à Dakar sur 99.0, à Thiès sur 91.3, à Louga sur 98.3, à Ziguinchor sur 102.4 et à Tambacounda sur 99.3, et présente sur Internet Wal Fm, la station de radio du Groupe de presse Wal Fadjri peut désormais être captée sur des réseaux de télévisions câblés en Europe, en Asie et en Afrique du Nord via les satellites Eutelsat et Hotbird6. Par le passé, Wal Fm était également diffusée par satellite via Worldspace mais la diffusion est actuellement suspendue compte tenu du contentieux juridique pendant devant les tribunaux entre le Groupe Wal Fadjri et Worldsapce.

Wal Fadjri : http://www.walf.sn/

La Jeanne d’Arc se dote d’un site Web

Le club de football dakarois la Jeanne d’Arc, surnommé « La Vieille Dame », possède désormais son site Web. Les internautes férus de football peuvent notamment y prendre connaissance de la structure directoriale, du palmarès et de l’histoire du club.

Jeanne d’Arc : http://www.ascjeannedarc.sn/

Le Président Abdoulaye Wade s’entretient avec des internautes

Le 2 novembre 2004, Me Abdoulaye Wade, Président de la République, a répondu à une série de 800 questions regroupées en 18 grands thèmes et posées par des internautes sur le site Seneweb.com. Le président de la République s’est notamment prononcé sur les grands travaux, la corruption, la mobilité urbaine, la promotion de jeunes, l’emploi des jeunes, ses relations avec l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, les Sénégalais de l’extérieur, l’élection présidentielle de 2007, etc.


Politique


Joseph Ndong nommé Ministre des Postes, des Télécommunications et des NTIC

Suite au réaménagement technique du gouvernement en date du 2 novembre 20004 (Décret n° 2004-1380 du 2 novembre 2004), M. Joseph Ndong, anciennement Ministre des Postes et télécommunications devient ministre des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication et Bacar Dia, jusqu’ici ministre chargé des Relations avec les Institutions a été nommé Ministre de l’Information et porte-parole du gouvernement.

Gouvernement du Sénégal : http://www.gouv.sn/

Signature d’une convention entre le ministère de la recherche scientifique et Oracle

Le 17 novembre 2004, une convention a été signée le ministère de la recherche scientifique et l’entreprise Oracle en vue de la formation gratuite de jeunes sénégalais à l’assemblage et à la maintenance d’ordinateurs. Dans le cadre de cette convention, Oracle fournira le logiciel, le matériel et la documentation pour la formation qui se déroulera dans des Centres de Recherche et d’Essai situés dans les quartiers.


Infrastructures et services


La bande passante Internet internationale passe à 465 Mbps

Depuis le 22 octobre 2004, la bande passante Internet internationale de la Sonatel qui était auparavant de 310 Mbps est passée à 465 Mbps.

Sonatel : http://www.sonatel.com/

Mise sur pied d’un comité de pilotage sur l’Internet nouvelle génération

Le 29 octobre 2004, Mamadou Diop Decroix, Ministre de l’Information, de l’Intégration économique africaine et de la Promotion des NTIC, a présidé une réunion sur l’Internet nouvelle génération à très haut débit appelé « Internet 2 » à laquelle participait des opérateurs privés de télécommunications, les universités et centres de recherche, l’Agence de régulation des télécommunications (ART) et les administrations publiques impliquées dans la gestion du secteur des TIC. A l’issue de la rencontre un comité de pilotage a été mis en place avec la mission de définir le cadre de travail entre tous les acteurs concernés afin de délimiter les contours de la plate forme de collaboration destinée à promouvoir le développement d’Internet 2 au Sénégal.

La Sonatel lance une campagne de promotion des lignes fixes prépayées

Depuis le début du mois de novembre la Sonatel a lancé une campagne de promotion des lignes téléphoniques fixes prépayées. Dénommé « Keurgui Kheweul », ce service reposant sur une ligne téléphonique fixe dont les frais d’installation s’élèvent à 16.000 Francs CFA et l’abonnement mensuel à 5 900 Francs CFA permet de recevoir des communications et d‘appeler dans toutes les directions en utilisant des cartes de recharge de 2500 ou 5000 Francs CFA sur la base d’unités facturées à 75 francs CFA.

Sonatel : http://www.sonatel.com/


Projets


La Sonatel projette de renforcer son infrastructure de télécommunications

La Sonatel a récemment lancé deux appels d’offres internationaux visant d’une part à développer la téléphonie rurale et d’autre part à augmenter les capacités de son réseau international. S’agissant de la téléphonie rurale, l’appel d’offres porte sur la fourniture de huit cents terminaux fixes sur GSM possédant une alimentation solaire et électrique et pouvant être raccordé au réseau radio cellulaire Alizé. Pour ce qui est du réseau international, il s’agit d’acquérir des brasseurs IT et d’équipements de multiplication de circuits (DCME) destinés à interconnecter les centres de transmissions internationaux (CTI) et les infrastructures de câbles sous-marins et de satellites de télécommunications.

Sonatel : http://www.sonatel.com/

Un projet-pilote dans le domaine des TIC devrait être financé par Taiwan au Sénégal

A l’occasion de la rencontre sur l’apprentissage interactif et mutuel sur les politiques en matière de TIC organisée par le Fonds de Développement et de Coopération Internationale (ICDF) de la République de Chine-Taïwan à Dakar et réunissant des participants du Sénégal, du Burkina Faso, de Gambie, du Tchad et de Sao Tomé et Principe, il a été annoncé que le Sénégal avait été choisi pour abriter un projet-pilote. Ce projet d’une durée de deux à trois devrait comporter trois voltes à savoir : la création d’une liaison électronique entre l’ensemble des missions techniques taïwanaises (MTT) au Sénégal et dans certains pays de la sous-région (e-MTT ), l’introduction des TIC dans les zones rurales, à travers des actions de formation afin de doter les populations ciblées de connaissances informatiques pour mieux faire face à la pauvreté à partir des opportunités qu’offrent les TIC (e-Education) et le développement du « e-Gouvernment ».

ICDF : http://www.icdf.org.tw/


Rendez-vous


Rencontre ACP/UE pour le développement des TIC en Afrique de l’Ouest

En collaboration avec le Centre de développement de l’entreprise (CDE), l’Organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication (OPTIC) organisera du 8 au 11 décembre 2004 à Dakar, une rencontre ACP/UE pour la promotion des partenariats et des investissements pour le développement des technologies de l’information et de la communication en Afrique de l’ouest. Dans le cadre de cette manifestation qui comprendra un espace Salon/Expositions et un espace « Bourse de partenariat » seront présentées un certain nombre de communications portant sur le niveau de développement du secteur des TIC en Afrique de l’ouest, le cadre institutionnel, réglementaire, juridique et fiscal, les solutions innovantes et la qualité des ressources humaines et les compétences professionnelles requises pour le développement du secteur des TIC en Afrique de l’ouest et le financement de la création, de la restructuration ainsi que sur la croissance des entreprises du secteur des TIC. La réunion se terminer par l’adoption d’une déclaration de Dakar pour le développement des TIC.

OPTIC : http://www.optic.sn/

Lancement prévu de la chaîne par satellite Mtv Base Afrique en février 2005

Dans le cadre d’un partenariat entre Mtv Networks Europe et Multichoice DSTV, la chaîne Mtv Base Afrique, filiale de Mtv Networks Europe, qui couvrira par satellite plus de 49 pays d’Afrique sub-saharienne, devrait être lancée en février 2005. Mtv Networks Europe est le plus grand réseau européen de télévision musicale, couvrant 119 millions de foyers dans 48 pays par câble ou satellite alors Multichoice DSTV, société enregistrée juridiquement à l’île Maurice, fournit un bouquet digital payant basé sur des chaînes africaines, américaines, asiatiques et européennes.

Mtv Networks Europe : http://www.mtveurope.com/
Multichoice DSTV : http://www.dstv.com/

Septième conférence annuelle GSM Africa (30 novembre-1er décembre 2004, Cape Town)

La septième conférence annuelle GSM Africa se tiendra du 30 novembre au 1er décembre 2004 à Cape Town (Afrique du sud).

GSM Africa 2004 : http://www.gsmconferences.com/gsmafrica


Envoyez-nous vos informations : cliquez ici
Abonnement : cliquez ici
Copyright © Osiris, novembre 2004


Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)