twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Batik N° 28 Novembre 2001

vendredi 30 novembre 2001

Bulletin d’Analyse sur les Technologies de l’Information et de la Communication
Lettre d’information électronique mensuelle publiée par OSIRIS
l’Observatoire sur les Systèmes d’Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal
n° 28 novembre 2001


Sommaire


Éditorial
E-Africa : un nouvel espoir pour l’Afrique
Actualités
Encore des problèmes avec la liaison internationale
La Douane teste une nouvelle version du système Gaïndé
Initiatives citoyennes se dote d’un site Web
Politique
Le Fonds National de Promotion de la Jeunesse appuie la création de cyber centres d’affaires
Infrastructures et services
SOS Juridique est né
Projets
Bientôt un nouveau site de commerce électronique
Rendez-vous
Communication Africa du 3 au 5 décembre 2001 à Addis Abeba


Editorial


E-Africa : un nouvel espoir pour l’Afrique

L’espoir de voir l’Afrique sortir de son isolement de la sphère d’évolution des TIC, que seuls quelques optimistes militants nourrissent encore, a vu souffler un vent nouveau à Johannesburg en Octobre 2001 à l’occasion de l’organisation réussie de ITU TELECOM AFRICA 2001. L’Afrique du Sud, qui a relevé et gagné le défi posé par l’organisation de cette manifestation d’envergure mondiale, a ainsi donné toute la mesure d’une renaissance africaine que les plans "Mbeki-Wade" fusionnés dans le Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) veulent impulser. Désormais, l’objectif à court terme est de replacer le continent africain sur la mappemonde des TIC d’où les "intégristes du marché » l’avaient gommé sans état d’âme. Déjà, grâce à un esprit d’innovation et à l’utilisation d’applications nouvelles de haute facture technologique adaptées aux besoins locaux, des pays comme l’Afrique du Sud, l’Egypte, la Tunisie, le Sénégal, le Maroc et le Ghana démontrent qu’ils sont entrain d’imprimer un cours nouveau à la dynamique africaine en cessant de se lamenter pour se poser en acteurs conscients. Le travail de ces pionniers devrait être conforté par la décision de lancer cette importante initiative qu’est E-Africa. Conçue dans la perspective de matérialiser le Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) dans le secteur des TIC, elle sera dirigée par le Président Alpha Oumar Konaré, dont l’engagement pour la construction de nouvelles passerelles du développement ne s’est jamais démenti depuis la rencontre mémorable de Bamako 2000. Espérons que cette nouvelle initiative permettra à l’Afrique de faire des avancées significatives en direction de sa participation pleine et entière à la Société de l’information.

Amadou Top
Président d’OSIRIS


Actualités


Encore des problèmes avec la liaison internationale

La liaison internationale à 34 Mbps de la Sonatel vers l’Internet est encore tombée en panne les 2, 3, 4, 5 novembre 2001. Les internautes sénégalais ont de nouveau été gênés dans leurs activités puisque la bande passante a été réduite à 2 Mbps en émission et à 8 Mbps en réception, via la liaison Téléglobe, pendant toute cette période.

Sonatel : http://www.sonatel.sn/

La Douane teste une nouvelle version du système Gaïndé

Le 15 novembre 2001, la Direction Générale des Douanes a organisé une journée de validation de la nouvelle version de son système de dédouanement appelée « Gaïndé 2000 ». Organisé à l’attention des principaux responsables du Bureau des Douanes de l’aéroport Dakar-Yoff, du Bureau Croisé, des transitaires, des créditaires, des consignataires et des agents du Trésor (perception Dakar-Port, Dakar-Yoff), ce séminaire avait pour objectif de présenter la nouvelle application et de recueillir les remarques des utilisateurs en vue d’apporter des corrections éventuelles et d’envisager les améliorations pour les versions ultérieures. Cette nouvelle version du système « Gaïndé » qui est dotée d’une interface Web et est utilisable avec un navigateur, a introduit un ensemble d’innovations parmi lesquelles la gestion des déclarations d’exploitation par voie aérienne, la collecte électronique des documents justificatifs, la gestion des magasins et aires de dédouanement, la gestion des titres et d’exonération, la gestion des bagages accompagnés, la gestion de la valeur transactionnelle et la gestion du calcul du risque. Introduit en 1990, le système « Gaïndé » ayant connu de nombreuses pannes par le passé, l’objectif de la Direction générale des douanes est désormais d’atteindre une disponibilité de l’application à 100% dans un travail continu et avec un coût d’exploitation réduit. Le nouveau système Gaïndé 2000, appelé aussi Système Automatisé de Dédouanement du Sénégal (SADS), est l’œuvre du Comité de gestion de la Prestation Informatique Douanière (PID).

Initiatives citoyennes se dote d’un site Web

Le collectif « Initiatives citoyennes se dote d’un site Web » qui s’est signalé depuis un certain temps en publiant dans les journaux et sur Internet des contributions sur divers sujets, dont celui de la régulation du secteur des télécommunications, s’est doté d’un site Web sur lequel on trouve divers informations sur le fonctionnement de cette structure, un forum de discussion et la possibilité de s’abonner à un mailing list pour recevoir toutes les publications du collectif.

Initiatives citoyennes : http://www.initiativescitoyennes.com/


Politique


Le Fonds National de Promotion de la Jeunesse appuie la création de cyber centres d’affaires

A travers un communiqué publié dans la presse sénégalaise, le Fonds National de Promotion de la Jeunesse (FNPJ) a lancé un programme visant à favoriser la création de cyber centres d’affaires (CCA). L’objectif du programme est de former des groupes de 5 jeunes âgés de 21 à 35 ans et ayant au moins du baccalauréat et de les assister dans la création de micro-entreprises spécialisées dans la prestation de services liés à Internet, la domiciliation d’affaires et la sous-traitance de certaines activités concessionnaires. Chaque groupe sélectionné bénéficiera d’un programme d’initiation de trois semaines à l’informatique et à l’entrepreunariat et se verra accorder un crédit bail d’un montant de 5 millions remboursable en trois ans avec un taux d’intérêt de 7%. Au cours de la phase test le but est de créer 20 cyber centres d’affaires dans les 10 régions administratives du pays.


Infrastructures et services


SOS Juridique est né

La société Africatel AVS, spécialisée dans le serveurs vocaux et qui possède par ailleurs un centre d’appel, vient de lancer un nouveau service intitulé SOS Juridique. Animé par une équipe de juristes, SOS Juridique se propose de venir en aide à tous les Sénégalais qui font face à un problème juridique et qui n’ont pas les moyens de s’offrir les services d’un avocat. Pour les clients de ce service disponible 24h/24 et 7J/7, le coût de la consultation juridique se limite au coup de l’appel. Pour plus de précisions appelez le 628.19.40 et demandez le service SOS Juridique.


Projets


Bientôt un nouveau site de commerce électronique

Le site web Sénéga-absolu.com qui se présente comme un site offrant une multitude de services pratiques (petites annonces, hébergement de sites, forum de discussion, chat, lettre d’information, moteur de recherche, etc.) envisage de se lancer à terme dans le commerce électronique où les internautes pourront notamment acheter des produits d’artisanats (djembés, batik, etc.).

Sénégal-absolu.com : http://www.senegal-absolu.com/


Rendez-vous


Communication Africa du 3 au 5 décembre 2001 à Addis Abeba

Organisée par Global Trade Networks (GTN), Communications Africa se déroulera du 3 au 5 décembre 2001 à Addis Ababa (Éthiopie). L’édition 2001 de Communication Africa portera sur le thème « Le rôle du secteur privé en Afrique en faveur de l’inclusion numérique ».

Communication Africa : http://www.globaltradenetworks.org/


Envoyez-nous vos informations : cliquez ici
Abonnement : cliquez ici
Copyright © Osiris, novembre 2001


BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)