twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Batik N° 20 Mars 2001

samedi 31 mars 2001

Bulletin d’Analyse sur les Technologies de l’Information et de la Communication
Lettre d’information électronique mensuelle publiée par OSIRIS
l’Observatoire sur les Systèmes d’Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal
n° 20 mars 2001


Sommaire


Editorial
Que la Fête fut belle !
Actualités
Nouvelle version du site de l’Institut Panos
Encombrements sur le réseau cellulaire
Sentel compte plus de 85.000 abonnés
Lancement d’un site consacré à l’immobilier
Le Métissacana lance une pétition électronique
Le Soleil met en ligne un site dédié aux élections législatives
Wal Fadjri consultable en ligne sur Internet
Changement de programme à la RTS
Encore des jeunes sénégalais primé dans un concours international
Abdoul Aziz Dieng nommé Président du Conseil d’Administration du BSDA
Politique
Démenti des rumeurs de remise en cause de la privatisation de la Sonatel
Les cadres de la Sonatel s’oppose à la libéralisation anticipée du marché du téléphone
Brouillage sur les projets de télévision privée
Infrastructures et services
Lancement du groupe Afrique Maintenance
Le téléphone est disponible dans toutes les communautés rurales de la région de Bakel
La Sonatel fête son 200.000ème abonné Alizé
Projets
Projet de création d’un centre de communication audiovisuelle à Kolda
Un satellite au service de la télémédecine
Rendez-vous
Réunion du groupe d’experts africains membres de la Commission d’études de l’UIT-D


Editorial


Que la Fête fut belle !

Dakar, Pikine, Thiès, Saint-Louis, Kolda, Ziguinchor, cette année la Fête de l’Internet ne s’est pas résumée à une manifestation dakaro-dakaroise mais elle a véritablement pris une dimension nationale conformément aux souhaits de ses organisateurs. Partout, affluence et intérêt ont été notés chez les jeunes comme chez les moins jeunes, faisant de cette fête une grande manifestation populaire et non un simple rendez vous d’experts et de passionnés. Mieux, cette troisième édition de la Fête de l’Internet au Sénégal a vu cette année la participation, pour la première fois, du Président de la République en personne, qui a profité de l’occasion pour annoncer la création à partir de l’année prochaine d’un grand prix du chef de l’État pour les Nouvelles technologies de l’information et de la communication. Maître Abdoulaye Wade, tout en rappelant sa volonté de faire du Sénégal un pays phare dans le domaine des TIC en Afrique, a été particulièrement frappé par les logiciels libres alors qu’a-t-il dit le Gouvernement achète ceux qui lui sont nécessaires à prix fort. La réussite de cet événement à Dakar comme dans les régions montre une fois de plus que les technologies de l’information et de la communication en général et Internet en particulier ne sont pas un luxe qui doit être réservé à une élite mais bien un outil qui doit être mis à la disposition du plus grand nombre, dans les villes comme dans les zones rurales, pour contribuer à la résolution des problèmes de développement auxquels fait face le Sénégal. Par ailleurs, il serait important que l’intérêt porté par le Chef de l’Etat aux logiciels libres débouche sur une véritable prise de conscience et que le Gouvernement et l’Administration deviennent des utilisateurs modèles et des promoteurs zélés de ces instruments comme c’est déjà le cas dans d’autres pays. Enfin, ici et là les acteurs ont une fois de plus dénoncé, la cherté du matériel et des logiciels et le coût des communications téléphoniques soulignant par la même que si l’on veut réduire la fracture numérique il faut d’abord et avant tout commencer par réduire la facture numérique.

Amadou Top
Président d’OSIRIS


Actualités


Nouvelle version du site de l’Institut Panos

L’Institut Panos Afrique de l’Ouest a récemment mis en ligne une nouvelle version de son site web qui se veut plus convivial et plus simple que la précédente.

Institut Panos Afrique de l’Ouest : http://www.panos.sn/

Encombrements sur le réseau cellulaire

Suite à une panne de l’horloge atomique qui synchronise l’ensemble des centraux du Sénégal, le réseau mobile Alizés a été brusquement engorgés le 4 mars 2001 rendant quasi impossible les communications téléphoniques comme l’envoi de messages SMS. A cette occasion, la direction de Sonatel Mobiles a tenu à préciser que cet incident n’était pas lié à l’insuffisante capacité d’absorption de son réseau et a informé le public qu’un programme d’installation d’une vingtaine de nouveaux sites était en cours pour assurer une meilleure fluidité des communications. Parmi ceux-ci, quatre seront installés Dakar et deux autres à Kolda et à Thiès et de nouvelles installations seront déployées à Tambacounda, Diourbel et Touba pour assurer un meilleur taux de couverture. De plus, au-delà de l’extension du réseau, Sonatel Mobiles compte élargir la messagerie écrite à l’ensemble des abonnés « Diamono » d’ici à fin de l’été alors que jusqu’à présent seuls les abonnés de la formule « Diamono Jeunes » peuvent en bénéficier.

Sonatel : http://www.sonatel.sn/

Sentel compte plus de 85.000 abonnés

Sentel Gsm qui est toujours en négociations avec les autorités pour trouver une solution définitive au contentieux qui l’oppose à l’Etat du Sénégal compte aujourd’hui plus de 85.000 abonnés.

Sentel : http://www.everyday.sn/

Lancement d’un site consacré à l’immobilier

Le 29 février 2001, le ministre de la Communication et des Nouvelles Technologies, M. Mamadou Diop Decroix, a présidé la cérémonie de lancement du site web de la société Stratégies dédiée à l’immobilier. Le site a l’ambition de servir d’intermédiaire entre les personnes qui cherchent un logement et les sociétés immobilières en apportant les informations utiles aussi bien pour ceux qui sont au Sénégal] qu’à ceux qui sont à l’étranger. Le site possède diverses rubriques telles la rubrique « Annuaire » qui répertorie les acteurs de l’immobilier (sociétés de bâtiments et TP, menuiseries, vendeurs d’électroménagers, avocats, huissiers, notaires, etc.) ou les rubriques « Informations juridiques », « Financements » ou encore celles concernant les villas, immeubles, bureaux et terrains à vendre ou à louer.

Keursénégal.sn : http://www.keursenegal.sn/

Le Métissacana lance une pétition électronique

Après avoir publié un communiqué de presse informant sa clientèle du rétablissement de sa liaison spécialisée et réclamant l’application de certaines dispositions particulières, le Métissacana est passé à la vitesse supérieure en envoyant à ses abonnés et à ses usagers une pétition électronique dans laquelle il demande la mise en oeuvre des mesures suivantes :

1°) Tarification nationale de la consommation téléphonique lorsqu’un usager appelle un serveur de fournisseur d’accès Internet a 1000 F TTC/H modulée en unité de 2 mn maximum.

2°) Tarif préférentiel de la bande passante pour les fournisseurs d’accès alignée sur les tarifs européens et notamment de France Télécom, à savoir 331.500 FCFA pour une 128 kbs, 536.000 FCFA pour une 256 kbs et 760.00 FCFA pour une 2048 kbs

3°) Fournir un accès gratuit à l’Internet dans les domaines de l’éducation et la santé

4°) Les fournisseurs d’accès prospectent et connectent les usagers de l’Internet et génèrent un important trafic téléphonique lorsque les internautes appellent leur serveur pour se connecter.

Instaurer un système de ristourne du chiffre d’affaire de consommation téléphonique généré par les fournisseurs d’accès quand les abonnés appellent leur serveur pour se connecter

50% pour la Sonatel
25% pour un fond de soutien au développement des NTIC au Sénégal
25% pour les fournisseurs d’accès Internet

5°) Mettre en place une instance juridique afin de protéger les usagers et les fournisseurs d’accès des abus de monopole et de la concurrence déloyale.

A la date du 31 mars 2001, plus de 2650 personnes avaient signé cette pétition électronique qui est une première du genre au Sénégal.

Signer la pétition : http://www.metissacana.sn/petition
Lire la pétition : cliquez ici

Le Soleil met en ligne un site dédié aux élections législatives

Le 17 mars dernier, le ministre de la Communication et des Technologies de l’Information, Mamadou Diop "Decroix", a lancé le site du "Soleil" dédié exclusivement aux prochaines élections législatives. On y trouve notamment les textes essentiels relatifs à l’organisation des élections législatives, la liste des partis politiques en lice, des liens vers les sites des partis et de certaines institutions comme l’Assemblée nationale ou encore le Gouvernement.

Le Soleil : http://www.lesoleil.sn/legislatives2001/index.htm

Wal Fadjri consultable en ligne sur Internet

Depuis la mi-mars, le quotidien Walf Fadjri est de nouveau consultable en ligne, après une première expérience malheureuse sur Internet. Espérons que ce second départ sera le bon afin que les internautes puissent désormais le lire en ligne dès l’aurore...

Walf Fadjri : http://www.walf.sn/

Changement de programme à la RTS

Ibrahima Ndiaye qui avait été nommé Directeur de la télévision par Guila Thiam dans le sillage de l’Alternance et qui avait été confirmé à ce poste par Mactar Silla le 23 mars dernier a été finalement remplacé à ce poste par Daouda Ndiaye le 30 mars 2001. Désormais Ibrahima Ndiaye occupe les fonctions de conseiller chargé des projets auprès du Directeur général de la RTS.

Encore des jeunes sénégalais primé dans un concours international

Le 04 mars 2001à la Cité des sciences de la Villette à Paris, un groupe de jeune sénégalais a été primé à l’issue du concours de création de sites Web organisé par l’Institut National de la Jeunesse et de l’Education Populaire( INJEP) en collaboration avec l’association VECAM. Intitulé Fragments du monde, ce concours visait à la création de sites web par une centaine de jeunes de 16 à 25 ans provenant de 15 pays différents et répartis en 31 groupes. Chacun des groupes devait présenter sous forme de site web une place publique de son pays ou de sa ville et il leur était également demandé d’imaginer une histoire extra ordinaire qui se serait déroulée en ce lieu. Le Sénégal était représenté par trois équipes à savoir le groupe Seuty Ndiaré de Yoff encadré par Mamadou Gaye, Codirecteur de l’ONG Centre de Ressources pour l’Emergence Sociale Participative CRESP, le groupe Cyber-Pënc de Yoff encadré par Mamadou Samb du comité de développement local de Yoff et le groupe Centre Culturel Français de Dakar animé par Moustapha Mbengue, Documentaliste-Webmaster du CCF. C’est ce dernier groupe qui a travaillé sur le thème du Ndeup, méthode de guérison traditionnelle utilisée par les Lébous qui a remporté le trophée du meilleur site dans la catégorie technique et a pris la seconde place dans la catégorie contenu. A cette occasion l’INJEP a notamment accordé une bourse de 1.000.000 FCFA à ce groupe pour le financement d’un projet en relation avec les NTIC.

Fragments du monde : http://www.fragmentsdumonde.org/
Vécam : http://www.vecam.org/

Abdoul Aziz Dieng nommé Président du Conseil d’Administration du BSDA

A l’issue du Conseil des ministres du 29 mars 2001, Abdoul Aziz Dieng, musicien compositeur, propriétaire du studio Midi Music, Président de l’Association des Métiers de la Musique et membre d’Osiris a été nommé Président du Conseil d’Administration du Bureau Sénégalais du Droit d’Auteur en remplacement de Cheikh Aliou Ndao. Abdoul Aziz Dieng est connu dans le milieu de la musique sénégalaise pour avoir été l’un des premiers à se lancer, dès la fin des années 80, dans l’aventure de la musique informatisée.


Politique


Démenti des rumeurs de remise en cause de la privatisation de la Sonatel

Dans un communiqué en date du 1er mars 2001, le Gouvernement, par la voix du ministère de la Communication et des Technologies de l’Information, a déclaré que « la remise en cause de la privatisation de la Sonatel, dont une partie du capital a fait l’objet d’une offre publique de vente et d’une cession à un partenaire stratégique, n’a jamais été envisagée ». Il est également précisé dans ce communiqué de presse que « le gouvernement n’envisage aucune action qui puisse affecter les intérêts des actionnaires de la Sonatel ».

Les cadres de la Sonatel s’oppose à la libéralisation anticipée du marché du téléphone

A l’occasion du congrès du Syndicat des cadres et du personnel d’encadrement de la Sonatel (Synes) tenu le 17 mars 2001, les cadres de la Sonatel ont dénoncé l’intention de l’Etat de libéraliser le marché du téléphone fixe d’ici 2002 en lieu et place de l’année 2004 pour disent-ils « tenir compte de la fragilité du secteur ». Par ailleurs, ils se sont dits opposés à la mise en place d’une agence de régulation multi-sectorielle, qui serait chargée de gérer l’eau, l’électricité et le téléphone en arguant de la spécificité du secteur des télécommunications.

Instauration d’un Grand Prix du chef de l’Etat pour les NTIC

A l’occasion de la Fête de l’Internet organisé au Sénégal les 17 au 18 mars dernier, le chef de l’Etat a annoncé qu’il allait instituer dès l’année prochaine un grand prix du chef de l’Etat pour les nouvelles technologies de l’information et de la communication destiné à récompenser les meilleures initiatives dans ce domaine au Sénégal. Il a également appelé les Sénégalais et les Africains à adopter les nouvelles technologies qui constituent selon lui « le point culminant de la Démocratie » car partout à travers le monde les gens utilisent les mêmes types d’équipements.

Brouillage sur les projets de télévision privée

Dans une conférence de presse organisée le 29 mars 2001, Sidy Lamine Niasse, Président du Groupe Wal Fadjri, a dénoncé le report à une date ultérieure du dépôt d’appel d’offres à autorisation pour l’exploitation de télévision privée par les autorités. Pour lui, ce report s’explique par le fait que le ministère de la Communication et des Technologies aurait été dessaisi du dossier au profit de « certaines hautes sphères de la République » qui envisageraient de donner une fréquence sans appel d’offres au Groupe Sud Communication qui a le projet de rapatrier La Chaîne Africaine (LCA) actuellement basée en France. Si le ministère de la Communication et des Technologies n’a pas réagi aux affirmations de Sidy Lamine Niasse, par contre le Groupe Sud a formellement démenti l’information.


Infrastructures et services


Lancement du groupe Afrique Maintenance

Le 1er mars 2001, Mamadou Diop Decroix, Ministre de la Communication et des Nouvelles Technologies et Cheikh Sadibou Fall, Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat ont assité à la cérémonie de lancement du groupe Afrique Maintenance. Ce consortium composé de trois structures qui interviennent dans les domaines de la maintenance, de la formation et des nouvelles technologies, a pour administrateur général, Mme Aminata Sall Samb, ancienne responsable du Trade Point Sénégal. L’ambition du groupe est d’implanter au Sénégal un centre d’excellence en matière de maintenance et de former 1500 élèves pour l’année 2001 avec l’objectif d’en former 10.000 à l’horizon 2010.

Le téléphone est disponible dans toutes les communautés rurales de la région de Bakel

Le téléphone est désormais disponibles dans toutes les communautés rurales de la région de Bakel à l’exception des localités de Kossanto et de Médina Baffé dans lesquelles les travaux de raccordements sont en cours. Par contre, depuis plus de douze mois, les habitants de Bakel sont incapables de capter la chaîne régionale de la RTS. Enfin, toujours dans cette région généralement synonyme d’éloignement et d’enclavement, il faut souligner que depuis le début de l’année, la téléphonie mobile couvre désormais la ville de Kédougou.

La Sonatel fête son 200.000ème abonné Alizé

Le 27 mars dernier, la Sonatel a fêté son 200.000ème abonné au réseau cellulaire Alizé à la salle de conférence de la Chambre de Commerce de Thiès.

Sonatel : http://www.sonatel.sn/


Projets


Projet de création d’un centre de communication audiovisuelle à Kolda

Le Forum pour le Développement Durable et Endogène (FODDE), dont le siège est à Hann (Dakar), envisage la création d’un centre de communication audiovisuelle à Kolda, région dans laquelle il mène depuis 1997 diverses activités pour la promotion des nouvelles technologies en milieu rural. L’objectif principal est de créer une proximité des actions de transmission, de production et de communication rurales pour mieux favoriser les échanges entre les acteurs au sein de leur propre communauté. Cette entité devrait être une structure audio de recherche et d’expérimentation du langage sonore. Son objectif sera de consulter, de renseigner, d’informer et de diffuser toute communication audio concernant le développement mais ce sera également un centre d’archives et de conservation de la mémoire.

Un satellite au service de la télémédecine

A l’occasion du colloque sur la télémédecine qui a ouvert ses portes le 23 mars 2001, l’organisation Force d’Intervention Sanitaire et Satellitaire Autportée (FISSA) a annoncé que le Centre National d’Etudes Spatial (CNES) allait assurer gratuitement pendant dix la couverture du continent africain et permettre des échanges sur une large bande grâce au satellite Stentor. Il a également été question de la mise au point de valises spéciales qui permettront l’envoi et la réception de données via satellites qui permettront notamment l’organisation de séances de téléconsultations.


Rendez-vous


Réunion du groupe d’experts africains membres de la Commission d’études de l’UIT-D

Le groupe d’experts africains membres de la Commission d’études de l’UIT-D se réunira à Maputo (Mozambique) du 16-18 mai 2001. Parmi les questions à l’ordre du jour on note, les problèmes d’interconnexion, l’accès et le service universel, l’établissement d’autorités de régulation indépendantes, l’impact de l’introduction et de l’utilisation des nouvelles technologies sur l’environnement réglementaire des télécommunications, les facteurs propices à la création d’un climat favorable à l’investissement, les Politiques tarifaires, modèles tarifaires et méthodes de détermination des coûts des service de télécommunications nationaux, la promotion des infrastructures et l’utilisation d’Internet dans les pays en développement, l’amélioration des conditions économiques et sociales des populations indigènes par le biais des télécommunications, etc.

UIT : http://www.itu.org/


Envoyez-nous vos informations : cliquez ici
Abonnement : cliquez ici
Copyright © Osiris, mars 2001


BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)