twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Batik N° 12 Juillet 2000

lundi 31 juillet 2000

Bulletin d’Analyse sur les Technologies de l’Information et de la Communication
Lettre d’information électronique mensuelle publiée par OSIRIS
l’Observatoire sur les Systèmes d’Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal
n° 12 juillet 2000


Sommaire


Editorial
Et de douze !
Actualités
La réponse du berger à la bergère...
L’Association des Chercheurs du Sénégal se penche sur l’apport des TIC
Cours international sur la conception de pages web
Atelier sous régional de formation au système d’exploitation Linux
Plainte contre la Sonatel pour entrave à la liberté du travail
Politique
La place des TIC dans la nouvelle politique gouvernementale
Libéralisation annoncée du paysage audiovisuel
Visioconférence sur les téléservices au Sénégal
Infrastructures et services
La Sonatel inaugure Atlantis 2
Le père du réseau IP de la Sonatel quitte ses fonctions
Projets
Résultats du concours "Challenge web 2000"
Lancement officiel de HomeView Sénégal
Extension du projet SIUP dans la région de Dakar
WAIT envisage de s’implanter à Saint-Louis, Thiès et Touba
Les archives de "Sud TIC" disponibles en ligne sur le site d’OSIRIS
Internet au service du Dialogue régional sur la décentralisation
Rendez-vous
Interf@ce vous donne rendez-vous tous les mois


Editorial


Et de douze !

Il y a tout juste un an, OSIRIS publiait le premier numéro de Batik. A l’époque, nombreux étaient ceux qui s’interrogeaient sur l’opportunité, la régularité et la pérennité de ce bulletin d’information électronique sur l’actualité des technologies de l’information et de la communication au Sénégal. Aujourd’hui avec ce douzième numéro nous pouvons dire que le pari de la régularité et de la pérennité a été tenu et bien tenu. Pour ce qui est de l’intérêt d’une telle publication, nous pouvons dire, en toute modestie, qu’il n’est plus à démontrer compte tenu à la fois de nos 650 abonnés répartis à travers le monde entier, des nombreux témoignages de satisfaction que nous recevons d’un peu partout et des demandes d’accord pour la reproduction totale ou partielle de son contenu. A chaque parution nous nous efforçons d’être les plus complets possibles mais il est évident que notre « vigilance » à des limites tant en raison de la faiblesse de nos moyens qu’en raison de la multiplicité et de la diversité des initiatives prises dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. C’est pour nous l’occasion de rappeler à tous les acteurs du secteur que nous sommes preneurs des informations relatives à leurs activités, qu’il s’agisse de comptes rendus, d’annonces, de projets, de formation, etc. Avec votre aide, nous comptons donc améliorer le contenu de Batik afin qu’il reflète mieux le développement des technologies de l’information et de la communication au Sénégal. Mieux dans les mois qui suivent, nous allons remanier le site web d’OSIRIS afin de le rendre plus attractif et surtout plus informatif. En vous remerciant de l’intérêt que vous nous portez, nous vous demandons de faire vivre Batik, en l’alimentant, en le lisant et en le faisant connaître autour de vous.

Amadou Top
Président d’OSIRIS


Actualités


La réponse du berger à la bergère...

Suite à la baisse opérée sur les communications mobiles par la Sonatel sur son réseau Alizé, Sentel a annoncé, le 7 juillet 2000, une baisse de 20% aux heures pleines et de 30% aux heures creuses pour les appels entre abonnés Sentel. Par ailleurs, à l’exception de Dakar, toutes les communications passées à partir d’une région en direction d’une autre région sont désormais facturées au tarif unique de 100 FCFA la minute. Enfin, Sentel propose une nouvelle formule dite « post-paid sans abonnement » qui consiste en un package comprenant un numéro d’appel et une tarification spécifique (90 à 150 FCFA la minute) contre le dépôt d’une caution de 500 000 FCFA.

Sentel : http://www.sentelnet.com/

L’Association des Chercheurs du Sénégal se penche sur l’apport des TIC

Le 7 juillet 2000, à l’occasion de la journée de la renaissance scientifique de l’Afrique, l’Association des Chercheurs du Sénégal (ACS) a organisé une rencontre sur le thème : Apports des technologies de l’information et de la communication à l’enseignement et à la recherche scientifique et technique au Sénégal. Ouverte par le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, Madior Diouf, cette manifestation a enregistré de nombreuses communications parmi lesquelles celles de Chérif Salif Sy (Les TIC et la nouvelle économie), Momar Aly Ndiaye (Les orientations politiques au Sénégal en matière de TIC), Amadou Top (Les fournisseurs d’équipements et de services fac aux enjeux des TIC) et Mohamed Fadhel Diagne (Les expériences de vulgarisation et de développement des sciences et techniques au Sénégal). Dans un second temps, des contributions plus spécifiques ont été présentées sur l’Université Virtuelle Francophone (Modou Diouf), l’Université Virtuelle Africaine (Amadou Camara), les classes virtuelles (Claude Lishou), le projet CERENAD (Alioune Moustapha Diouf), la télémédecine (Mamadou Guèye) et la contribution des TIC à l’enseignement et la recherche (Amadou Wagué).

Cours international sur la conception de pages web

Du 3 juin au 11 juillet 2000, un cours international sur la conception de pages web et l’utilisation des réseaux électroniques organisé par le Centre de Coopération Technique Agricole et Rurale (CTA) s’est déroulé à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Réunissant une vingtaine de participants issus de 11 pays francophones d’Afrique occidentale et centrale, cette formation a notamment porté sur l’interfaçage Web/bases de données.

Atelier sous régional de formation au système d’exploitation Linux

Le campus numérique de Dakar et l’Université Cheikh Anta Diop ont organisé, du 24 au 28 juillet 2000, un atelier sous régional de formation au système d’exploitation Linux (installation et maintenance d’un système informatique basé sur les logiciels libres).

Plainte contre la Sonatel pour entrave à la liberté du travail

Suite à la modification unilatérale, sans préavis, ni notification de ses circuits, la société Millenium Telecorp Group a porté plainte contre la Sonatel et lui réclame 500 millions de FCFA à titre de dommage et intérêts. Cette affaire illustre une fois de plus les problèmes découlant du monopole de la Sonatel qui interdit à la fois l’utilisation de technologies alternatives telles que la téléphonie sur Internet (Voice over IP) et l’émergence de nouveaux prestataires de services dans le secteurs des télécommunications. Le tribunal qui a mis le jugement en délibéré devrait rendre son jugement le 27 juillet 2000.


Politique


La place des TIC dans la nouvelle politique gouvernementale

Dans la Déclaration de politique générale que le Premier Ministre, Moustapha Niasse, a faite devant l’Assemblée Nationale le 20 juillet 2000, il a notamment déclaré que le gouvernement s’évertue à employer les Nouvelles technologies pour rapprocher davantage l’Etat des usagers-citoyens. Il a par ailleurs annoncé que le gouvernement est en train d’accélérer la mise en place un système national d’information et de communication administrative, comprenant la création de sites Web dans les ministères et les agences publiques, ainsi que le développement du téléchargement des formulaires administratifs. Pour accompagner cette politique, il est prévu un vaste programme de connexion et d’accès aux réseaux numériques dans les divers lieux publics que sont les bibliothèques, les écoles, les centres de jeunes et les télécentres polyvalents. Il a également fait part de la volonté du gouvernement de définir une stratégie claire d’exploitation du potentiel offert par les TIC par l’identification des créneaux sur lesquels le Sénégal peut se positionner et la mise en œuvre de mesures incitatrices pour les promoteurs. Concrètement, une loi d’orientation sur les téléservices et les industries liées aux télécommunications sera soumise au Parlement d’ici la fin de l’année 2000. Enfin, il a informé les députés que le Gouvernement avait retenu de créer au technopôle de Dakar un incubateur intelligent tourné vers le développement de services à haute valeur ajoutée qui sera mis à la disposition des jeunes promoteurs désireux de se lancer dans le génie logiciel ou dans l’intégration de systèmes matériels.

Texte intégral de la déclaration : http://www.afp-senegal.org/Declarations/declaration_de_pol_gen_le_20_07_2000.htm

Libéralisation annoncée du paysage audiovisuel

Lors de la visite qu’il a effectuée dans les locaux du groupe de communication Wal Fadjri, le 17 juillet 2000, le Ministre de la Culture et de la Communication a annoncé qu’à l’avenir tous les promoteurs de télévision qui présenteront un dossier fiable pourront obtenir une fréquence. Cette position tranche radicalement avec celle de l’ancien régime qui, pour entraver la libéralisation du paysage audiovisuel sénégalais, voulait obliger l’ensemble des promoteurs à se regrouper dans un consortium de manière à n’autoriser qu’une seule chaîne de télévision privée. A l’heure actuelle, on estime qu’il estime au moins huit projets crédibles de télévision privée au Sénégal.

Visioconférence sur les téléservices au Sénégal

Le Centre Culturel Américain a organisé le 31 juillet 2000 une visioconférence dans la salle de la Sonatel sise à l’immeuble Fahd sur le thème « Les téléservices : quelles opportunités pour le Sénégal ». Introduite par Derek Leebaert, PDG de Intellicue Inc et professeur à l’Université de Georgetown, elle a étésuivie de débats modérés par Abdoulaye Seck, Directeur général de Téléservices-SA.

Intellicue : http://www.intellicue.com/
Téléservices-SA : http://www.teleservices.sn/


Infrastructures et services


La Sonatel inaugure Atlantis 2

Le 4 juillet 2000, la Sonatel a officiellement inauguré le câble sous-marin Atlantis 2. Reliant le Brésil, l’Argentine, le Sénégal, le Cap Vert, l’Espagne et le Portugal, ce câble en fibre optique d’une longueur de 14 000 km dont la réalisation a coûté 180 milliards de FCFA peut acheminer jusqu’à 480 000 appels simultanés. Cette nouvelle liaison devrait notamment s’accompagner de la mise en service d’un lien à 2 Mbps en direction de la France qui viendra s’ajouter à la liaison à 64 Kbps vers les Etats-Unis et à celle à 2 Mbps vers le Canada.

Sonatel : http://www.sonatel.sn/

Le père du réseau IP de la Sonatel quitte ses fonctions

Mouhamet Diop, qui a joué un rôle déterminant dans le développement d’Internet au Sénégal depuis de nombreuses années et qui a notamment conçu le réseau IP de la Sonatel, a démissioné de ses fonctions de chef du Département Services et Réseaux de données pour des raisons non encore connues. Au-delà de ses compétences techniques, Mouhamet Diop qui est actuellement Secrétaire général d’Isoc-Sénégal et qui participe régulièrement aux activités initiées par Osiris, est également connu pour son engagement associatif.


Projets


Résultats du concours "Challenge web 2000"

Le 26 juillet 2000, le jury du concours « Challenge Web 2000 » a proclamé ses résultats définitifs. L’équipe Millenium Webmasters qui avait présenté un projet de site visant à aider les jeunes Sénégalais à choisir leur orientation pour les études supérieures à remporter la première place, suivie en seconde position par l’équipe Softweb qui avait mis au point un portail touristique et en troisième position par de l’équipe S-Tank qui avait réalisé un site offrant les programmes de deux cinémas dakarois. Au total ce sont 45 équipes regroupant 185 étudiants provenant d’une vingtaine d’établissements qui se sont inscrits à ce concours. 13 équipes ont rendu leur projet définitif et 5 ont été retenues pour la finale. De nombreux prix ont été distribué aux cinq équipes finalistes par les différents sponsors et les trois premiers sites web seront hébergés gratuitement par Télécomplus. Les maquettes arrivées en finale étaient de très bonne facture et ont démontré que les jeunes étaient loin de manquer de talent et de créativité.

Challenge Web 2000 : http://www1.telecomplus.sn/challengeweb

Lancement officiel de HomeView Sénégal

Le 18 juillet 2000, DIRECO la société dirigée par El Hadj Momar Diop, a procédé au lancement officiel de HomeView Sénégal, un site web bilingue qui met en ligne les images de la télévision sénégalaise (RTS) et de La Chaîne Africaine (LCA), les émissions de radios de la chaîne inter et de la chaîne nationale de la RTS, de Nostalgie Fm et de Sud Fm ainsi que des articles des journaux Dakar Soir, Le Soleil, Sud Quotidien, etc. Résultant du partenariat entre DIRECO et la société américaine HomeView Média, HomeView Sénégal emploie actuellement 25 personnes et a nécessite un investissement de 100 millions de FCFA. Situées à la Médina, les locaux de HomeView Sénégal abritent également un cybercafé qui compte une demi-douzaine d’ordinateurs. A partir du site portail HomeView Media, on peut également accéder à HomeView Jamaica, HomeView Bangladesh, HomeView Trinidad et Tobago et HomeView Egypte. Un projet similaire avec des médias maliens est en cours de développement qui donnera bientôt naissance à HomeView Mali.

HomeView Sénégal : http://www.homeviewsenegal.com/
HomevView Média : http://www.homeviewmedia.com/

Extension du projet SIUP dans la région de Dakar

Dans le cadre de l’extension du projet Système d’Information Urbain Populaire (SIUP) à trois communes d’arrondissement de la Région de Dakar, le Centre de Ressources pour l’Emergence Sociale Participative (CRESP) a débuté le 17 juillet 2000, dans les locaux de la mairie de Yoff, une formation de formateurs en techniques d’enquêtes et en techniques de création de pages web. Organisée en partenariat avec un groupe d’étudiants du DESS Système d’Information et Aide à la Décision (SIAD) de l’Université de Lille 1 (France), cette formation vise à la mise en place de systèmes d’information urbains populaires dans les communes d’arrondissement de Grand-Yoff, Cambérène et Médina.

SIUP : http://www.siup.sn/

WAIT envisage de s’implanter à Saint-Louis, Thiès et Touba

Dernier né des fournisseurs de services Internet, West African Information Technology (WAIT) qui était déjà installé rue du Docteur Thèze, vient d’ouvrir un cybercafé sur la Corniche Ouest à la hauteur de Soumbédioune et un autre sur l’avenue Cheikh Anta Diop, en face de la Cité universitaire. Prochainement, WAIT envisage de s’implanter également à Saint-Louis, Thiès et Touba.

WAIT : http://www.wait.sn/

Les archives de "Sud TIC" disponible en ligne sur le site d’OSIRIS

Les archives de « Sud TIC », le supplément mensuel sur les technologies de l’information et de la communication publié par Sud Quotidien en collaboration avec l’Institut de Recherche des Nations Unies pour le Développement Social (UNRISD), sont désormais disponible en ligne sur le site web d’OSIRIS.

OSIRIS : cliquez ici
Sud Quotidien : http://www.sudonline.sn/
UNRISD : http://www.unrisd.org/

Internet au service du Dialogue régional sur la décentralisation

Le 28 juillet 2000, a vu la création du réseau sénégalais qui doit prendre part au Dialogue régional sur la décentralisation, un projet financé par l’USAID dans le cadre de l’Initiative Leland. Son objectif est d’instaurer, via Internet, un débat entre les différents acteurs impliqués dans les processus de décentralisation en Afrique de l’Ouest. Aujourd’hui les pays concernés par ce projet sont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali et le Sénégal.

Dialogue régional sur la décentralisation : http://www.rti.org/leland/region


Rendez-vous


Interf@ce vous donne rendez-vous tous les mois

Interf@ce, Bulletin d’information sur l’appropriation sociale des TIC produit par le Réseau ANAIS, vient de publier son numéro 00 daté de juillet-août 2000 et vous donne désormais rendez-vous tous les mois. Ce bulletin se fixe comme objectifs à la fois la mise en pratique du Plan d’Action de Bamako 2000 et d’informer sur les initiatives et les expériences d’appropriation des TIC. Plus généralement, il vise le partage des différentes réflexions pour favoriser l’émergence d’une dynamique mondiale de la société de l’information ainsi que la préparation d’un calendrier et d’orientations opérationnelles communes à la société civile. Si vous souhaitez le recevoir, il vous suffit d’envoyer un message à l’adresse mdaemon@fdd.org avec dans le corps du message le texte suivant : SUBSCRIBE INTERFACE


Envoyez-nous vos informations : cliquez ici
Abonnement : cliquez ici
Copyright © Osiris, juillet 2000


Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)