twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Batik N° 09 Avril 2000

dimanche 30 avril 2000

BATIK
Bulletin d’Analyse sur les Technologies de l’Information et de la Communication
Lettre d’information électronique mensuelle publiée par OSIRIS
l’Observatoire sur les Systèmes d’Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal
n° 09 avril 2000


Sommaire


Editorial
Répondre aux véritables enjeux
Actualités
Télécom Plus lance une nouvelle formule
Le Goethe Institut se penche sur l’avenir des médias
Sentel atteint les 25 000 abonnés
Atelier de perfectionnement pour les webmestres de la presse francophone
Lancement d’un centre d’enseignement à distance à Dakar
Politique
La Délégation à l’Informatique retourne à la Présidence de la République
Les chantiers du nouveau ministre de la Culture et de la Communication
Infrastructures et services
Alizé étend son réseau à Bignona et Taïf
La RTS lance une station régionale à Kolda
Projets
Bientôt une Cisco Academy à Dakar
Rendez-vous
Réunions de l’UIT à Bamako du 22 au 24 mai 2000
SINEC 2000


Editorial


Répondre aux véritables enjeux

Le Forum mondial pour l’éducation qui s’est tenu à Dakar du 23 au 28 Avril 2000 a donné la mesure des interrogations que suscitent les systèmes d’éducation à forger pour le 21ème siècle. Alors que M. James Wolfensohn, Président de la Banque Mondiale, inaugurait en grande pompe le centre d’enseignement à distance de Dakar qui, pour certains,préfigure d’une certaine manière l’école à venir, le Secrétaire général de l’UNESCO, M. Ushiro Utsumi, lui visitait des "école coins de rue" et des bidonvilles, symboles touristiques d’une éducation pour exclus. La distance qui sépare ces deux aires de transmission du savoir ne doit pourtant pas masquer les questions posées et à résoudre par la nouvelle vision que nos sociétés doivent bâtir pour se hisser à la hauteur des impératifs de la société de l’information. Vers quelle école allons nous, quels contenus pour les futurs programmes, quelle pédagogie mettre en œuvre pour s’adapter au nouveau contexte, quels instruments utiliser pour la transmission du savoir et des savoirs-faire, telles sont quelques unes des questions fondamentales auxquelles nous devons absolument apporter des réponses.Le document en quatorze point dit "cadre de Dakar" rend-il vraiment compte de l’immensité de la tache à laquelle doivent faire face nos systèmes éducatifs qui, déjà incapables de s’adapter aux exigences d’aujourd’hui, sont de surcroît dans l’obligation de satisfaire aux nécessités de la société du savoir de demain ? Rien n’est moins sur mais à n’en pas douter c’est ici que se situe le véritable enjeu.

Amadou Top
Président d’OSIRIS


Actualités


Télécom Plus lance une nouvelle formule

Profitant de la Fête de l’Internet, Télécom Plus a lancé une nouvelle formule qui donne un accès prioritaire dans ses trois télécentres aux acheteurs de cartes permettant de se connecter pendant cinq ou dix heures pour une somme de 4000 ou 7500 FCFA. La première formule met l’heure de connexion à 800 FCFA et la seconde à 750 FCFA alors que les particuliers se connectant à partir de chez eux sont obligés de payer 1800 FCFA de l’heure compte tenu des tarifs téléphoniques pratiqués par la Sonatel (60 FCFA TTC/2 minutes). Manifestement, il y a un problème quelque part…

Le Goethe Institut se penche sur l’avenir des médias

Le Goethe Institut a organisé dans la semaine du 10 au 15 avril 2000, un séminaire sur l’avenir des médias dans le contexte du développement des technologies de l’information et de la communication. Parmi les thèmes traités, il y eut notamment, « Internet pour le Tiers-monde : chance ou crainte ? »introduit par Uwe Afemann, « Les nouvelles technologies de l’information et la formation des journalistes » présenté par Oumar Diagne, « Les nouvelles technologies de l’information et la presse écrite » abordé par Pathé Fall Dièye alors qu’Alymana Bathily de l’Institut Panos s’est appesanti sur les contraintes techniques majeures qui freinent l’usage des TIC par les médias (prix pratiqués par les fournisseurs d’accès, prix des équipements, déficit dans l’assistance technique, monopole de la Sonatel sur les infrastructures, etc.).

Sentel atteint les 25 000 abonnés

Sentel, le second opérateur de téléphonie mobile autorisé par les autorités sénégalaises, a fêté le 16 avril 2000 sa première année d’activité et annoncé à cette occasion avoir atteint le seuil des 25 000 abonnés. Présent à Dakar, Thiès, Tivaounae, Touba et sur la Petite Côte, Sentel compte s’installer prochainement dans les régions de Diourbel, Kaolack, Saint-Louis et Ziguinchor. L’arrivée de Sentel sur le marché, jusqu’alors monopole de la Sonatel, a entraîné une baisse des tarifs de l’ordre de 50% et provoqué un développement spectaculaire de la téléphonie mobile qui compte aujourd’hui près de 125 000 abonnés alors que les projections faites par l’Union Internationale des Télécommunications en 1998 prévoyaient 30 000 abonnés en l’an 2000.

Atelier de perfectionnement pour les webmestres de la presse francophone

La Société des éditeurs de presse (SEP) et l’Association mondiale des journaux (AMJ) ont coorganisé, du 17 au 28 avril 2000, à Dakar, un atelier de perfectionnement des webmestres de journaux d’Afrique francophone. Financé par la coopération suisse, ce séminaire a été organisé en partenariat avec le cabinet suisse de consultants Intermédia, et avec la participation de l’Agence Intergouvernementale de la Francophonie (AIF). L’atelier de Dakar a réuni une dizaine de participants, originaires d’Afrique de l’Ouest, chargés de la mise en ligne de journaux ou responsables de la gestion de sites web via des maisons de la presse. Parmi les organes de presse représentés, on notait, les Échos du jour (Bénin), l’Observateur Paalga (Burkina), le Messager (Cameroun), Sud Quotidien (Sénégal) et la maison de la presse du Mali. Au sortir de cet atelier a eu lieu le lancement officiel du site web et lettre électronique de la SEP.

Institut Panos : http://www.panos.sn/

Lancement d’un centre d’enseignement à distance à Dakar

Venu participer au Forum mondial pour l’éducation, M. James Wolfensohn, Président de la Banque Mondiale, a inauguré le Centre d’enseignement à distance installé à l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM). Destiné à renforcer les capacités des responsables du secteur public comme du secteur privé, ce centre relaiera des cours dispensés par des spécialistes et assurera des séances de vidéoconférences interactives entre divers acteurs distants de plusieurs milliers de kilomètres.


Politique


La Délégation à l’Informatique retourne à la Présidence de la République

D’après le décret portant répartition des services de l’Etat en date du 5 avril 2000, la Délégation à l’Informatique est de nouveau rattachée à la Présidence de la République dont elle dépendait lors de sa création en 1987. La politique en matière de technologie de l’information et de la communication continuera donc malheureusement à être du ressort de plusieurs structures avec tous les risques de cacophonie institutionnelle que nous avons connus par le passé avec pour résultat l’impossibilité de mettre en œuvre une politique nationale cohérente.

Les chantiers du nouveau ministre de la Culture et de la Communication

A l’occasion de la Fête de l’Internet, le nouveau ministre de la Culture et de la Communication a fait état de sa volonté d’être au sein du Gouvernement « l’avocat d’une politique visant à multiplier les points d’accès communautaires afin que le plus grand nombre de Sénégalais et de Sénégalaises puisse avoir accéder à Internet dans les meilleurs délais » a annoncé son intention de :

- convoquer de larges assises devant contribuer à la définition d’une stratégie nationale et de politiques sectorielles pour le développement de l’utilisation des technologies de l’information et de la communication,

- relancer le processus devant déboucher sur l’élaboration d’une politique de développement des téléservices en demandant à un groupe d’experts nationaux de compléter et de finaliser l’étude sur les téléservices en tenant compte des remarques faites par les acteurs du secteur lors de sa présentation à la fin de l’année 1999,

- créer, dans le cadre d’une large concertation, une Agence de Régulation des Télécommunications pour organiser une saine concurrence entre les acteurs économiques intervenant dans le secteur et protéger les droits des usagers,

- se pencher sur le projet d’une émission de télévision dont la périodicité et les modalités restent à définir et dont l’objectif sera de vulgariser les TIC auprès du public sénégalais.


Infrastructures et services


Alizé étend son réseau à Bignona et Taïf

Poursuivant le développement de son réseau, Alizé a installé de nouveaux équipements à Taïf (Région de Diourbel) et Bignona (région de Ziguinchor) tout en renforçant ceux existant à Kaolack et Thiès.

La RTS lance une station régionale à Kolda

La Radiodiffusion Télévision Sénégalaise (RTS) vient de lancer une station FM à Kolda qui émet sur la fréquence 92.2. Cette nouvelle station régionale vient compléter le paysage radiophonique koldois qui compte déjà quatre chaînes de radios.


Projets


Bientôt une Cisco Academy à Dakar

Dans un futur proche, le Campus Numérique Régional de Dakar de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUPELF-UREF) abritera une « Cisco Academy ». Cette structure offrira une formation payante permettant la formation de spécialistes de haut niveau, certifiés Cisco, capables de concevoir, construire et assurer la maintenance de réseaux.

Cisco Academy : http://www.cisco.com/warp/public/779/edu/academy/overview.html


Rendez-vous


Réunions de l’UIT à Bamako du 22 au 24 mai 2000

Du 22 au 24 mai 2000, deux importantes réunions de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) se tiendront à Bamako (Mali). La première intitulée « Réunion régionale africaine sur la participation des pays africains aux travaux des Commissions d’études de l’UIT-D » se déroulera du 22 au 23 mai 2000 alors que la seconde aura lieu le 24 mai 2000 et consistera en une « Réunion préparatoire des pays africains à l’Assemblée mondiale de la normalisation des télécommunications » prévue à Montréal (Canada) du 27 septembre au 6 octobre 2000. Pour plus d’information sur ces deux événements vous pouvez écrire à Hamadoun I. Touré à l’adresse suivante : devsg2@itu.int.

SINEC 2000

La 5ème édition du Salon International des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, SINEC 2000, se tiendra à Dakar du 25 mai au 31 mai 2000. A cette occasion se tiendra également un colloque régional franco-sénégalais sur les Nouvelles Technologies Françaises de Télécommunications. Le SINEC est organisé par La Sénégalaise de Consultance de Management et d’Entreprise (SENCOMANE). La 5ème édition du Salon International des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, SINEC 2000, se tiendra à Dakar du 25 mai au 31 mai 2000. A cette occasion se tiendra également un colloque régional franco-sénégalais sur les Nouvelles Technologies Françaises de Télécommunications. Le SINEC est organisé par La Sénégalaise de Consultance de Management et d’Entreprise (SENCOMANE).

SINEC 2000 : http://www.tpsnet.org/sinec99/default.htm


Envoyez-nous vos informations : cliquez ici
Abonnement : cliquez ici
Copyright © Osiris, avril 2000


Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)