twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Batik N° 04 Novembre 1999

mardi 30 novembre 1999

Bulletin d’Analyse sur les Technologies de l’Information et de la Communication
Lettre d’information électronique mensuelle publiée par OSIRIS
l’Observatoire sur les Systèmes d’Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal
n° 04 novembre 1999


Sommaire


Editorial
Au delà des discours
Actualités
Les journalistes africains s’initient aux TIC
Enda Cyberpop lance son site web
Les journalistes et la bogue de l’An 2000
Le fichier électoral sur Internet
Le Trade Point-Sénégal lance Orbus 2000
ANAIS et l’utilisation des TIC dans le domaine de l’environnement
Ateliers francophones de formation aux technologies réseaux
Politique
Les grandes lignes de la politique gouvernementale en matière de TIC
Infrastructures et services
Sentel atteint le cap des 10 000 abonnés
Projets
Les TIC dans l’administration sénégalaise
10 millions de dollars contre le bogue de l’An 2000
Projet de création d’une chaîne d’ordinateurs sur le site du Technopole
Rendez-vous
Le comité national d’organisation « Célébration 2000 » lance son site web


Editorial


Au delà des discours

Malgré son masque, le siècle qui s’annonce laisse deviner toute la place qu’il fera aux réseaux communicants. Il n’y a pas de manifestation au monde qui ne soit directement ou indirectement visitée par le spectre de ces Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication que certains prédisent radicales. A Seattle comme ailleurs, toute négociation, tout "sommet" tente de prendre en considération les effets - hélas imprévisibles pour le moment - des NTIC sur les nouvelles figures des relations entre les hommes et les femmes de la société du futur. Tous, décideurs politiques, chefs d’entreprises, leaders d’opinion semblent n’avoir d’yeux et d’oreilles que pour les TIC. Au Sénégal, les parlementaires jusqu’ici très distants à l’égard de ces questions techniques, ont émaillé leur session budgétaire de déclarations graves sur les risques de marginalisation face aux mutations en cours. Ministres et hauts fonctionnaires, universitaires et entrepreneurs, aucun officiel ne se sent suffisamment convaincant s’il n’assaisonne son discours à la sauce Internet. Cette soudaine poussée de "netique" est un moment appréciable de la nécessaire sensibilisation qui doit accompagner l’édification de passerelles souples et résistantes aptes à faciliter notre entrée dans la société de l’information. Il reste maintenant à transformer l’essai en examinant lucidement toutes les entraves qu’il faut lever sans tarder en nous dotant en particulier de la volonté politique indispensable en pareille circonstance.

Amadou Top
Président d’OSIRIS


Actualités


Les journalistes africains s’initient aux TIC

Durant quinze jours, une vingtaine de journalistes africains de la presse écrite originaires du Bénin, du Cameroun, de Côte d’Ivoire, de Guinée, du Mali, du Niger et du Sénégal ont suivi, à Dakar, un séminaire sur les technologies de l’information et de la communication, organisé en collaboration entre la Coopération française et l’Institut Supérieur des Sciences de l’Information et de la Communication (ISSIC). Une formation du même type sera ultérieurement organisée pour une vingtaine de journalistes de radio.

Enda Cyberpop lance son site web

Enda Cyberpop dont nous avions présenté le projet Bombolong dans Batik n°1 vient de lancer son site web. Il ya quelques temps Enda/Graf, une autre équipe d’Enda avait fait de même. Pour en savoir plus, allez visiter ces deux sites aux adresses suivantes :

Enda/Cyberpop : http://www.enda.sn/cyberpop
Enda/Graf : http://www.enda.sn/graf

Les journalistes et la bogue de l’An 2000

Les 6 et 7 novembre 1999 à Saly Portudal, les journalistes sénégalais ont été sensibilisés sur les enjeux du bogue de l’An 2000 par la coordination nationale An 2000. L’objectif de ce séminaire était de faire en sorte que la presse informe juste sur cette question sensible en évitant les deux écueils que sont la banalisation de cette problématique d’une part et la diffusion d’informations alarmistes autre part.

Le fichier électoral sur Internet

Depuis le 5 novembre 1999, le fichier électoral qui sera utilisé pour la prochaine élection présidentielle de l’an 2000 est consultable sur le site du Ministère de l’Intérieur. A l’heure actuelle, il est possible de consulter le fichier électoral sur la base de différents critères (date d’inscription, lieu de vote, état civil, date de modification, âge et sexe et numéro national d’identification ou numéro d’électeur) ainsi que la carte électorale. Pour plus d’informations aller à http://www.mint.sn/

Le Trade Point-Sénégal lance Orbus 2000

Le 17 novembre 1999, le Trade Point-Sénégal a procédé au lancement officiel de son système de facilitation électronique « Orbus 2000 ». Désormais, via Orbus 2000, le Trade Point Sénégal pourra directement introduire les dossiers des transitaires auprès des services compétents et ainsi faciliter et accélérer les procédures de dédouanement. La réalisation de cet outil a nécessité un investissement de 2,9 milliards de Fcfa. Pour visiter le site du Trade Point Sénégal aller à http://www.tpsnet.org/

ANAIS et l’utilisation des TIC dans le domaine de l’environnement

Sur l’initiative du réseau ANAIS, du chapitre guinéen de l’ISOC et avec l’appui de la Fondation du Devenir, 48 représentants d’ONG venant du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Mali, du Sénégal et du Togo se sont réunis à Conakry du 1 au 4 novembre 1999 pour réfléchir sur l’application des NTIC à la gestion de l’environnement et au développement durable. Cet atelier a été une occasion pour les participants de procéder à l’état des lieux du développement d’Internet en Afrique de l’ouest francophone et d’évaluer l’accès des ONG à l’information sur le développement et aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. L’atelier a également permis des échanges de points de vue et d’expériences sur la problématique de l’appropriation par les ONG des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Les participants ont notamment discuté de l’approche à mettre en œuvre pour amener les ONG à s’impliquer dans la création de contenus en développant, par exemple, des supports multimédias utiles à la protection de l’environnement et au développement durable de l’Afrique de l’ouest. La mise en œuvre des conclusions de l’atelier a aussitôt démarré par la définition d’un programme de travail et la structuration d’un support à réaliser sous forme d’un CD-ROM. Ce support devra contribuer à améliorer la communication entre les membres de la communauté des ONG tant au niveau national que régional tout en renforçant leurs capacités à suivre et à évaluer l’état de l’environnement, à anticiper les impacts négatifs pouvant se produire et à agir pour les prévenir.

Isoc-Guinée : http://www.anais.org/isoc-gn
Guinée Ecologie : http://www.mirinet.com/guineco

Ateliers francophones de formation aux technologies réseaux

Les ateliers de formation aux technologies réseaux organisés par le chapitre sénégalais d’Internet Society, ISOC-Sénégal, se sont déroulés du 08 au 13 novembre 1999 à Dakar. Grâce au soutien de plusieurs partenaires étrangers et nationaux, une cinquantaine de participants venus de la sous-région ouest africaine ont pu bénéficier d’une formation orientée vers l’administration de réseaux Internet et la gestion de site web. Cette initiative traduit la nouvelle politique de l’ISOC, qui tend à décentraliser les formations en confiant l’organisation d’ateliers régionaux à des chapitres locaux. La fin de la formation a été marquée par la présentation d’une expérience de transmission en mode "wireless" qui a permis de relier la ville de Dakar à l’ile de Gorée avec des radio modem de marque Breezecom fonctionnant sur la fréquece des 2.4 Ghz. Cette expérience a montré aux participants qu’il était possible d’offrir un accès permanent à Internet sans disposer obligatoirement d’une infrastructure complexe.

Isoc-Sénégal : http://www.isoc.sn/
Isoc : http://www.isoc.org/


Politique


Les grandes lignes de la politique gouvernementale en matière de TIC

Madame Aissata Tall, Ministre de la Communication a annoncé lors du vote du budget de son ministère à l’assemblée nationale, que le gouvernement allait faire pression sur les opérateurs de télécommunications afin qu’ils étendent la couverture du téléphone cellulaire à toutes les capitales régionales et à tous les chefs lieu de département du Sénégal. La couverture radio et télévision de l’ensemble du territoire national a également été annoncée pour la fin de l’année 1999. Par ailleurs, le Ministre de la Communication a confirmé que le monopole sur le téléphone fixe accordé à la Sonatel serait maintenu jusqu’en 2003. Enfin, en coopération avec les ministères l’Education Nationale et de la Recherche Scientifique et de la Technologique, il sera procédé à l’ouverture d’une salle spécialement aménagée, pour familiariser les élèves avec les nouvelles technologies.


Infrastructures et services


Sentel atteint le cap des 10 000 abonnés

Sentel qui refusait jusqu’à présent de préciser le nombre de ses clients a lancé depuis le 12 novembre 1999 une campagne de publicité pour annoncer qu’elle comptait désormais 10 000 abonnés. L’objectif de la société est d’atteindre le seuil des 35 000 abonnés en l’an 2000.


Projets


Les TIC dans l’administration sénégalaise

Le 4 novembre 1999 s’est tenu à l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) un atelier de restitution de l’Etude sur les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication dans l’administration sénégalaise réalisée par l’Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications (ESMT), Globenet et la Fondation du Devenir. L’objectif de cette étude était de faire l’état des lieux de la connectivité et du parc informatique de l’administration, de dresser les perspectives de développement pour la période 1999-2002, de recenser les contenus informationnels existant et à créer, de décrire les nouvelles modalités de travail induites par les TIC et de recenser les programmes envisagés ou en cours de réalisation.

10 millions de dollars contre le bogue de l’An 2000

La Banque Mondiale a octroyé au Sénégal un crédit de 10,15 millions de dollars pour mettre en œuvre le « Projet d’appui au plan national de protection contre le bogue de l’An 2000 ».

Projet de création d’une chaîne d’ordinateurs sur le site du Technopole

Par la voie de John Muckzo, la firme Samson International, a annoncé son intention d’installer une chaîne de montage d’ordinateurs à Dakar sur le site du Technopole. Cette usine pourrait assembler jusqu’à 100.000 ordinateurs par an dont le prix de vente avoisinerait les 360.000 Fcfa. Nécessitant un investissement de 18 milliards de Fcfa, ce projet devant entraîner la création d’environ un millier d’emplois devrait voir le jour en décembre 2000.


Rendez-vous


Le comité national d’organisation « Célébration 2000 » lance son site web

Le comité national d’organisation « Célébration 2000 » dont les manifestations seront pilotées par le Ministère de la Culture dispose désormais de son site web. Pour en savoir plus aller à http://www.metissacana.sn/senegal2000/


Envoyez-nous vos informations : cliquez ici
Abonnement : cliquez ici
Copyright © Osiris, novembre 1999


Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

153 153 153 144 144 144 238 238 238 168 168 168 145 145 145 170 170 170 171 171 171 160 160 160 172 172 172 173 173 173 154 154 154 174 174 174 226 226 226 155 155 155 176 176 176 177 177 177 237 237 237 250 250 250 241 241 241 157 157 157 178 178 178 180 180 180 259 259 259 181 181 181 159 159 159 248 248 248 183 183 183 239 239 239 256 256 256 185 185 185 162 162 162 186 186 186 187 187 187 191 191 191 192 192 192 234 234 234 194 194 194 195 195 195 196 196 196 197 197 197 198 198 198 199 199 199 229 229 229 233 233 233 202 202 202 228 228 228 204 204 204 232 232 232 206 206 206 253 253 253 208 208 208 209 209 209 210 210 210 211 211 211 212 212 212 213 213 213 214 214 214 254 254 254 217 217 217 218 218 218 249 249 249 219 219 219 220 220 220 230 230 230 222 222 222 252 252 252 255 255 255 242 242 242 243 243 243 244 244 244 245 245 245 246 246 246 258 258 258 260 260 260 261 261 261 48 48 48 61 61 61 59 59 59 12 12 12 11 11 11 70 70 70 53 53 53 127 127 127 132 132 132 75 75 75 123 123 123 15 15 15 52 52 52 110 110 110 49 49 49 14 14 14 28 28 28 13 13 13 73 73 73 164 164 164 77 77 77 112 112 112 113 113 113 18 18 18 102 102 102 105 105 105 78 78 78 119 119 119 65 65 65 47 47 47 16 16 16 120 120 120 90 90 90 133 133 133 81 81 81 116 116 116 20 20 20 135 135 135 136 136 136 137 137 137 21 21 21 129 129 129 35 35 35 22 22 22 67 67 67 7 7 7 79 79 79 69 69 69 108 108 108 84 84 84 87 87 87 96 96 96 23 23 23 25 25 25 106 106 106 82 82 82 32 32 32 76 76 76 72 72 72 115 115 115 26 26 26 104 104 104 29 29 29 58 58 58 30 30 30 46 46 46 31 31 31 62 62 62 88 88 88 55 55 55 101 101 101 86 86 86 10 10 10 80 80 80 114 114 114 92 92 92 100 100 100 85 85 85 36 36 36 125 125 125 37 37 37 38 38 38 109 109 109 74 74 74 51 51 51 50 50 50 39 39 39 83 83 83 40 40 40 66 66 66 68 68 68 93 93 93 99 99 99 60 60 60 57 57 57 24 24 24 41 41 41 42 42 42 134 134 134 19 19 19 43 43 43 111 111 111 17 17 17 117 117 117 97 97 97 94 94 94 54 54 54 71 71 71 122 122 122 33 33 33 56 56 56 131 131 131 98 98 98 34 34 34 89 89 89 91 91 91 45 45 45 107 107 107

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)