twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Bambey, enseignement par téléphone portable : Les enseignants à l’école

mercredi 30 janvier 2013

Un atelier de formation qui a pour objectif l’amélioration de l’enseignement/apprentissage des mathématiques et des sciences à travers l’utilisation des téléphones mobiles au cycle primaire s’est bouclé hier mardi 29 janvier à l’école 1 de Bambey.

Réunissant les enseignants de 13 écoles du département cette nouvelle approche lancée au Sénégal selon Sounkarou Diarra le point focal du projet au niveau de l’inspection de l’éducation et de la formation est de voir comment l’expérimenter dans le système éducatif.

Une trentaine d’enseignants du département de Bambey ont été formés durant deux jours sur le projet pilote dénommé projet d’amélioration des enseignements et apprentissages par l’utilisation des téléphones mobiles. Une nouvelle approche pédagogique qui va permettre d’abord à l’enseignant de pouvoir innover sa façon d’enseigner sans pour autant utiliser beaucoup de documents. Un outil qui a beaucoup de ressources dont le maitre a besoin pour délivrer des cours et améliorer l’apprentissage selon Soukarou Diarra point focal du projet au niveau de l’inspection de l’éducation et de la formation. Qui renseigne en outre que ce projet va permettre aussi à l’apprenant de s’exercer et de mieux comprendre ses leçons. Mieux encore, l’élève pourra s’entrainer et s’auto évaluer sur ses devoirs et performances dans l’enseignement.

Le projet a mis à la disposition à la disposition de chaque école cinq téléphones mobiles pour les élèves. Pour son lancement, les milieux défavorisés comme la banlieue de Dakar, Bambey, Diourbel et Mbacké ont été choisis pour le démarrage de la phase pilote. Selon toujours les participants à cet atelier la généralisation de cette approche est envisageable au niveau du territoire national si toutefois les pouvoirs publics jugeront nécessaires sa pérennisation. Le projet faudrait-il le rappeler a été expérimenté en Afrique du Sud touchant largement le cycle moyen de ce pays.

Adama Ndiaye

(Source : Sud Quotidien, 30 janvier 2013)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)