twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Babacar Kane General Manager IBM :« Apporter notre contribution au PSE »

mercredi 9 décembre 2015

Un gain en temps, en méthodologie et en efficacité pour la satisfaction des Sénégalais, c’est ce que propose IBM au Sénégal en cas d’accord sur l’adoption de ses solutions. Pour Babacar Kane le Directeur Général en charge du Sénégal et d’autres pays de la sous-région cela peut être un accélérateur pour l’atteinte des objectifs du PSE. Entretien !

Réussirbusiness : Présentez-vous à nos lecteurs s’il vous plait ?

Babacar Kane : Je suis le Directeur Général de IBM Sénégal. Je suis en charge du Sénégal et de la sous-région composé ; le Mali, les deux Guinées, la Mauritanie et la Gambie. Je suis revenu au Sénégal après un séjour en France il y a, à peu près, 9 ans maintenant. J’ai été responsable de l’Intégration et des Services et Directeur des Opérations techniques d’Orange Business. Ensuite j’ai rejoint HP comme Directeur général pour l’Afrique de l’Ouest Francophone. Avant de rejoindre Oracle puis IBM comme Directeur Général de la région.

Réussirbusiness : Que peut-on attendre des deux jours de conclaves entre les représentants de l‘Etat du Sénégal et vos équipes ?

Babacar Kane : Concrètement ces deux jours là, nous ont permis de brosser pas mal de sujets. Avant d’aller plus dans les détails, je dirai quand même de mon côté que c’est un bilan positif. C’était pour nous en tant que sénégalais et représentants de IBM au Sénégal d’apporter notre pierre à l’édifice, la réalisation des objectifs du Plan Sénégal Emergent. Ce plan, pour nous, qui est très bien bâti pour le pays et qui pour nous, IBM Sénégal rejoint notre volonté de participer au développer de ce pays à travers tout ce que nous faisons. Nous nous sentions attirés par ce plan là et discuter avec le ministère en charge de notre secteur à savoir les Télé services. De pouvoir leur apporter notre soutien, notre accompagnement dans le cadre d’une réflexion pour permettre d’atteindre les objectifs du PSE.

Reussirbusiness : Mais concrètement qu’est-ce qu’IBM gagne dans un accord avec l’Etat ?

Babacar Kane : C’est sûr que le gain n’est pas autre chose que de pouvoir utiliser des outils qui permettent d’atteindre les objectifs déjà définis par le pouvoir de l’Etat. Parce que ce n’est pas un gain en chiffre mais c’est juste une approche, une méthodologie pour dire le Plan est là, la stratégie définie est claire. Nous avons des outils que nous utilisons par ailleurs dans d’autres pays et qui fonctionnent. Et qui permettent d’accélérer là où par exemple vous avez un processus qui doit durer deux mois, vous pouvez la réduire en moins. Donc on saisit un outil informatique qui comme son nom l’indique est un outil qui permet d’atteindre des objectifs métiers qui sont liés typiquement au sectoriel ici au Sénégal. Donc, ce que gagne le Sénégal à travers son Ministère en charge du secteur, c’est d’avoir une méthodologie qui permet d’optimiser et d’accélérer l’attente des objectifs.

Réussirbusiness : Pouvez-vous nous donner un exemple précis d’un pays d’une région ou d’une collectivité qui a adopté vos solutions ?

Babacar Kane : On peut avoir plusieurs exemples. Je parlais ce matin d’une expérience que nous avons en France sur la Côte d’Azur. La ville a voulu accélérer l’attraction pour les visiteurs et ils ne savaient pas exactement quels sont les points de blocage. Qu’est-ce qu’ils ont fait ? Ils ont mis en place des solutions IBM liées à l’analyse prédictive et contextuelle des données basée sur l’environnement, les routes et le trafic. Et concrètement cela leur a permis de réduire de 20% les congestions sur les routes, permettre les gens en temps réel les informations sur le trafic. On a fait la même chose sur des villes africaines comme Nairobi sauf les problèmes ont plus complexes là bas. Mais la technologie est la même.

Réssurbusiness : Revenons-en à vous en tant que Manager Général, quels sont vos objectifs au Sénégal ?

Babacar Kane : Comme tout Directeur c’est d’abord de gérer. Maintenant l’objectif d’IBM c’est de pouvoir accélérer l’implantation, le déploiement d’IBM à travers l’Afrique. Car l’Afrique fait partie de notre stratégie et aujourd’ hui nous sommes au Sénégal et notre objectif c’est de grandir et pouvoir investir ici et profiter des compétences locales. Et former ces gens à avoir le meilleur de toutes les technologies que nous apportons.

Je me réjouis de cette rencontre et j’espère que les prochaines étapes vont nous permettre d’analyser plus en profondeur certains sujets qui vont permettre aux Gouvernements d’atteindre leurs objectifs. Ce qui sera un bien pour nous comme tout le peuple Sénégalais. Parce que l’objectif c’est d’améliorer la satisfaction du citoyen.

(Source : Réussir, 9 décembre 2015)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)