twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Babacar Justin Ndiaye :"Je signale effectivement que Sudatel finance les Janjawid"

dimanche 23 septembre 2007

Le journaliste et politologue enfonce le clou après les révélations faites par le Parti socialiste (Ps) sur la société soudanaise Soudatel, accusée de financer le terrorisme international. Le nouvel opérateur privé des télécommunications au Sénégal, qui doit exploiter la troisième licence de téléphonie après Sonatel et Sentel, finance selon Babacar Justin Ndiaye, les "Janjawid". Des combattants d’origine arabes particulièrement hostiles aux populations noires du Soudan. "Je signale effectivement que Sudatel figure sur une liste de sociétés qui financent les Janjawid" a t-il soutenu ce dimanche sur les ondes de la radio Rfm.

L’attribution de la troisième licence de téléphonie mobile à Sudatel, une société soudanaise évoluant dans les télécommunications n’a pas encore révélé tous ses secrets. Et chaque jour qui passe avec son lot de révélations. Après le Parti socialiste qui a accusé Sudatel de financer les rebelles Janjawid au Darfour, au Soudan et de figurer sur une "liste noire" des entreprises terroristes de l’administration américaine, Babacar Justin Ndiaye, connaisseur de ses questions confirme les déclarations du Ps. " Je signale effectivement que Sudatel finance les Janjawid, les rebelles soudanais qui écument et sèment la désolation au Darfour" ; a t-il affirmé ce dimanche. Il ajoute que Sudatel figure pour cela sur une "black list" du Pentagone, ministère de la défense américaine et des démembrements de l’administration Bush.

Selon Babacar Justin Ndiaye, c’est un secret de Polichinelle que Wade est l’ami du Président soudanais El Bachir. C’est pourquoi, dit-il, "l’image du Sénégal peut être terni parce qu’on voit mal le sénégal envoyer des troupes au Darfour et soutenir une coopération financière avec l’ennemi".

Bacar Dia, ministre de l’Information et porte-parole du gouvernement n’a pas tardé à réagir sur le même canal. Il demande Ps socialiste d’aller jusqu’au bout. "C’est trés grave de ne pas prendre en compte l’intérêt du pays. C’est très grave d’accuser cette société. Et ils doivent apporter la preuve de ce qu’ils disent", dit-il. Bacar Dia ajoute que "le plus important, c’est qu’ils ont bradé la deuxième licence. Ousmane Tanor Dieng et ses camarades feraient mieux de se taire à cause de leur gestion du pays".

(Source : Nettali, 23 septembre 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 606 817 abonnés Internet

  • 9 340 927 abonnés 2G+3G (97,20%)
  • 135 690 clés Internet (1,40%)
  • 111 795 abonnés ADSL (1,20%)
  • 18 405 abonnés bas débit (0,20%)
    - Liaisons louées : 21 114

- Taux de pénétration des services Internet : 62,97%

(ARTP, 31 décembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290 636 abonnés
- 224 105 lignes résidentielles (77,11%)
- 66 463 lignes professionnelles (22,87%)
- 1 148 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,91%

(ARTP, 31 décembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 758 366 abonnés
- Taux de pénétration : 103,29%

(ARTP, 31 décembre 2017)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)