twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Awa Ndiaye, CDP : « Les caméras de surveillance ne doivent pas être installées n’importe où »

vendredi 25 novembre 2016

Dans le cadre de la sensibilisation et de l’information sur la loi relative à la protection des données personnelles, Awa Ndiaye, présidente de la Commission de protection des données personnelles (Cdp) a déploré l’utilisation de caméras dans certains lieux de travail. « Nous avons remarqué que les caméras de surveillance prolifèrent dans le pays. Partout dans chaque cantine de Sandaga, de Médina et Tilléne, il y a des caméras de surveillance. Surtout dans les domiciles privés, tout le monde se met à l’ère des caméras. Ce n’est pas interdit. Par ce que tout le monde a le droit de s’occuper de sa sécurité. Mais nous disons, qu’il y a une loi (...) pour la protection des données personnelles qui régule toutes les vidéos de surveillance et les réseaux sociaux », dit-elle.

Selon la présidente de la Cdp toujours, il faut que les Sénégalais déclarent les caméras avant de les installer. « Nous souhaitons aborder particulièrement ce problème avec certains corps de métiers. Il faut encadrer les caméras de surveillance et être en règle avec la loi. Les ouvriers se sont souvent indignés d’être sous caméras de surveillance 24h/24 heures. Or, la loi ne dit pas ça. Donc, non seulement les caméras doivent être déclarées avant d’être installées, mais, les elles ne doivent pas être installées n’importe où. Elles ne doivent pas filmer le travailleur toute la journée. Parce qu’il a le droit à sa vie privée », rappelle la présidente de Cdp.

Awa Ndiaye qui présidait le Forum national sur la Protection des données personnelles, ce 24 novembre 2016 à Dakar, déclare avoirreçu 200 plaintes depuis que la commission de protection des données personnelles est créée.

Mamadou Salif Dieng

(Source : Seneweb, 25 novembre 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)