twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Avancement des services financiers digitaux en Afrique francophone : Microsave et la Fondation Mastercard unissent leurs efforts

samedi 4 février 2017

Pour faire avancer les services financiers digitaux en Afrique francophone, Microsave et Mastercard se sont associés. L’annonce est faite à travers un communiqué parvenu hier, vendredi 3 février. Le réseau Helix de MicroSave formera le personnel des institutions financières, les opérateurs de téléphonie mobile, les tiers-parties et les autres fournisseurs de services financiers digitaux. L’objectif est de leur faire comprendre davantage les choix et options qui s’offrent à eux pour planifier leurs déploiements de services financiers digitaux, en particulier à destination des populations non-bancarisées.

Microsave.com, en partenariat avec la fondation MasterCard, a lancé avant-hier, jeudi 2 février, un nouveau programme visant à développer des formations en finance digitale adaptées aux marchés africains francophones. Selon un communiqué qui nous est parvenu, ce programme devrait bénéficier à plus de 250 fournisseurs de services financiers digitaux dans la région de l’Uemoa, la République Démocratique du Congo, et Madagascar. De plus, un portail de connaissances sur la finance digitale en français sera lancé et positionné comme la « référence » pour s’informer sur les services financiers digitaux.

« La transition de transactions en espèces aux services financiers formels procure des avantages économiques et une stabilité qui profite non seulement aux personnes à faible revenu, mais aussi à leurs familles et à l’économie. L’accélération de l’inclusion financière, à travers les services financiers digitaux, ne peut se réaliser que si les acteurs de l’écosystème comprennent les besoins des clients et commencent à y répondre par une offre attrayante fournie à travers des canaux accessibles et fiables », rapporte la source.

Toujours selon le document, ce programme annoncé permettra aux marchés francophones d’accéder à une offre de formation adaptée au contexte local. Il fournira également des données comparatives à l’échelle régionale et un canal d’accès à l’expertise francophone pour les prestataires de services financiers locaux et les institutions gouvernementaux concernées.

« Les services financiers digitaux sont en pleine expansion dans les marchés ciblés, mais ils sont entravés par des taux élevés d’inactivité des clients et une offre limitée de produits et de services. La formation et l’assistance technique conduiront au développement d’une offre de services adaptés et durables qui répond véritablement à la demande et optimiseront le potentiel de la finance digitale », explique-t-on dans ledit communiqué.

Ndèye Aminata Cissé

(Source : Sud Quotidien, 4 février 2017

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)