twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Autorité de régulation des marchés publics : Saër Niang remplace Youssouf Sakho à la Direction générale

samedi 29 janvier 2011

L’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) a un nouveau directeur. En effet, Saër Niang, le ci-devant Directeur de la formation et des appuis techniques de l’Armp a remplacé Youssouf Sakho à la tête de l’institution de régulation de la commande publique. Il a été nommé Directeur général par décret n°2011-143 du 27 janvier 2011 et prendra fonction le mardi 1e février, au cours d’une cérémonie de passation de services avec Youssouf Sakho.

Saër Niang, 52 ans, marié et père de 4 enfants est diplômé du Master professionnel du droit de la régulation de l’Ucad, d’un Mba en marketing-management de l’université de George Washington aux Usa, d’un Dess en Ressources humaines obtenu à l’Enea et d’un Dess en Science de gestion (université de Dijon en France). Avant l’Armp où il a été d’abord Directeur de la formation et des appuis techniques, M. Niang a travaillé à la Lonase comme Chef du département Pmu Sénégal, puis à Sentel-Tigo comme Directeur marketing et de l’action commerciale, Directeur marketing et Directeur de la régulation et des ressources humaines.

Comme défis, Saër Niang aura à faire plus et mieux que Youssouf Sakho dont le travail à la tête de l’Armp a été unanimement salué. Mais l’un des gros chantiers qui attendent le nouveau directeur reste sans conteste l’encadrement juridique à faire à propos de l’article 3 nouveau du Code des marchés qui soustrait certains marchés classés « Sécurité Etat », « Secret défense », « Secret », et « Urgence impérieuse », du champ d’application du code. Cela passe par un décret d’encadrement de la notion de « secret » qui doit être défini soit de manière organique (est-ce que tout ce qui vient du ministère des Forces armées est par exemple secret ?), soit de manière fonctionnelle (quel type de dépense doit entrer dans le domaine du secret ?).

L’autre chantier a trait à l’assainissement des entreprises qui concourent à l’exécution des travaux de l’Etat. En effet, la classification des entreprises par catégorie est toujours attendue depuis la création de l’Armp. Avec Saër Niang, l’Armp devra également s’attacher aux délégations de services publics et aux contrats de concession ; domaines que le régulateur des marchés publics a très peu défrichés depuis bientôt 4 ans. Il y a également la conduite des audits annuels et notamment ceux de 2009 dont les résultats sont toujours attendus.

Il faut par ailleurs rappeler que conformément au décret 2007-546 du 25 avril 2007 portant organisation et fonctionnement de l’Armp, le Directeur de cet organe est nommé pour un mandat de trois ans, renouvelable une seule fois, et « sur proposition du Conseil de régulation de l’Armp ». Et cela s’est fait à la suite d’une rigoureuse sélection effectuée par le Cabinet Profil qui avait dans un premier temps présélectionné 12 candidats. Par la suite, une courte liste de 5 prétendants avait été présentée au Conseil de régulation de l’Armp qui a auditionné les 4 candidats encore en lice (le 5e, Mme Maguette Kane Diop avait préféré ne plus participer à la compétition après son limogeage de la Direction centrale des marchés publics.

Ainsi, outre Saër Niang, l’Armp avait auditionné Cheikh Saad Bouh Sambe, Directeur de la réglementation et des affaires juridiques de l’Armp ; Mouhammadou Kabir Sow, Directeur général de l’Agetip ; et Samba Diop.

Bachir Fofana

(Source : Le Populaire, 29 janvier 2011)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)