twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Au pays du troc !

lundi 22 novembre 2010

24 heures seulement après sa nomination au poste de Pca de la Senelec, Cheikh Tidiane Mbaye décroche un décret qui annule la loi portant surtaxe et contrôle des appels téléphoniques entrants. Les esprits mal pensants pourraient bien... penser que c’est là, le fruit d’une simple coïncidence. Un jeu de dés ?

Pour qui connaît Cheikh Tidiane Mbaye, peu loquace, mais très proche des intérêts de France Telecom et Karim Wade, très porté sur son avenir post 2012, on a du mal à croire que les intérêts en jeu ne sont pas privés. Surtout que les deux numéros ont la « bonne » réputation d’être portés à l’éclat de leur ombre.

QQui l’aurait vraiment cru ! En tout cas ces derniers temps, rien ne semblait vraiment aller entre l’Etat du Sénégal, un des actionnaires de la Sonatel et la Sonatel elle-même. Depuis l’affaire de la vente des actions de l’Etat du Sénégal à France télécom qui serait devenue majoritaire avec 52%. Me Ibrahima Diawara, président de l’association des petits porteurs physiques de la Sonatel et Mor Talla Kane, le directeur exécutif du Confédération Nationale des Employeurs du Sénégal (Cnes) avaient rué dans les brancard pour dénoncer cet état de fait. Idem pour Mamadou Aïdara Diop, secrétaire général de l’Intersyndicale des travailleurs de la Sonatel qui avait apporté la réplique au ministre d’Etat, ministre de l’Economie et des Finances, M. Abdoulaye Diop qui justifiait en passant par cette affaire « Global Voice » qui devait contrôler les appels entrants et qui avait d’ailleurs conduit au récent blackout de la Sonatl qu’on a connu.

Et puis entre temps, il y a eu cette affaire Sudatel au cours de laquelle, Me wade lui-même s’était pour l’occasion comporté en une sorte d’ « agent marketing » vantant les mérites de 3G+ que venait de lancer. Ce qui n’avait d’ailleurs pas été du tout du goût des travailleurs de Sonatel qui avaient fini par organiser un point de presse, un vendredi 19 juin 2010. Ces derniers très remontés contre Me Abdoulaye Wade, avaient même menacé d’observer une grève illimitée en fin juillet suivant afin de pousser ce dernier à signer le décret modifiant le cahier des charges de Sonatel, en vue d’une possibilité de commercialisation de la technologie « 3G+ ». Le même Mamadou Aïdara Diop et ses camarades syndicalistes n’avaient d’ailleurs pas compris la raison des deux projets de décret : « Pourquoi deux projets, ces deux décrets sont-ils perdus ? », s’étaient ils interrogés, indiquant qu’ils en avaient déposé un troisième.

Et depuis plus rien le calme était revenu. L’affaire « Global Voice » s’étant dissipée, suite à l’attribution de ce marché cassé, l’on n’a pas compris ce qui s’est subitement passé. Cheikh Tidiane Mbaye devient Pca de Senelec, pour donner un coup de main à Karim Wade, nommé ministre de l’énergie.

Qui seulement aurait pu penser que les fils d’Abdoulaye Wade et de Kéba Mbaye auraient pu parler le même langage ?

(Source : Nettali, 22 novembre 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)