twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Assises du club des Dsi du Sénégal : Le système d’information au cœur de la stratégie des entreprises

mardi 14 février 2017

Des directeurs ou responsables des systèmes d’information (Dsi) d’organisations se sont retrouvés, samedi dernier, dans le cadre des assises 2017 du Club des Dsi du Sénégal. La rencontre avait pour thème « Le système d’information au cœur de la stratégie des organisations ».

La question du numérique était au centre des assises, samedi dernier, du club des directeurs ou responsables des systèmes d’information (Dsi). A l’entame de la rencontre, le président du club, Jean-Jacques Ntab, a exposé les enjeux qui interpellent ce secteur. Selon lui, le métier de directeur ou responsable des systèmes d’information (Dsi) a connu, ces dernières années, de profondes mutations et continue de s’adapter aux mouvements permanents de l’innovation technologique. « Ces mutations ne constituent pas une menace, mais il faut y voir une formidable opportunité pour le Dsi de se réinventer en anticipant les évolutions de l’environnement numérique », a lancé J.J-Ntab. Ajoutant : « De simple missionnaire technique, le Dsi est désormais amené à jouer un rôle décisif de manager de l’information au sein des organisations, en tant que partenaire-métier, mais également au plus près des directions générales dans le système de pilotage de l’entreprise ». D’où cette option du Club des Dsi du Sénégal d’être un espace de partage d’expériences et des bonnes pratiques sur les problématiques de la gouvernance des Tic au sein des organisations ; un cadre de réflexion, de veille technologique et de conseil.

Présidant la cérémonie d’ouverture des assises, le directeur de cabinet du ministre des Postes et de Télécommunications a souligné l’intérêt d’une telle manifestation. « C’est une occasion pour tous les acteurs du secteur d’échanger sur les problématiques des systèmes d’information dans l’entreprise sénégalaise », a estimé Malick Ndiaye, soulignant que l’information et la communication occupent une place stratégique au sein des organisations actuelles.

« Une intelligence connective et collective »

Au regard du représentant du ministre Yaya Abdoul Kane, « le numérique apporte des changements profonds dans nos sociétés, nos organisations. Ces mutations prennent forme rapidement et impactent tous les modèles économiques ». Malick Ndiaye a rappelé que le Sénégal dispose d’un taux relativement élevé d’utilisateurs des Tic notamment dans les entreprises sénégalaises. « Qu’en est-il de la transformation qui est attendue derrière ? s’est interrogé le directeur de cabinet. Quel est le niveau des services professionnels qui impacte sur le processus de travail ? » Sur la même ligne, M. Ndiaye a suggéré un partage de pratiques sur la question de la cyber-sécurité et une mise en commun des bases de données sur les incidents.

A la suite du directeur de cabinet du ministre des Postes et Télécommunications, le Pr Abdoullah Cissé, agrégé et spécialiste du cyber-droit, a animé une conférence sur le thème « Le système d’information au cœur de la stratégie des organisations ». D’emblée, il a mis l’accent sur les enjeux et défis avec la nécessité d’avoir une vision. « On ne devient que ce que l’on voit, a souligné le Pr. Cissé. On est dans un monde où tout est géré à travers un système d’information ». Sur ce registre, le conférencier a relevé que « le système d’information est au cœur de la stratégie, le siège de l’activité principale ». Avec l’avènement du numérique, « le monde a changé. On doit changer avec », a défendu le professeur agrégé de droit. Pour appuyer son propos, il a cité Victor Hugo qui disait : « Le progrès, c’est la révolution à l’amiable ».

Aux yeux du Pr Abdoullah Cissé, « il y a une nouvelle forme d’intelligence qui est à la fois connective et collective. L’intelligence connective dope celle humaine. Il faut faire en sorte que la société évolue avec l’arrivée de la civilisation du numérique ». Il a conseillé de « changer avec de nouvelles capacités de travailler, s’organiser pour avoir de la compétence en vue de créer de la valeur ajoutée. Pr Cissé est convaincu que « le numérique est au cœur de tout. Il transforme tout sur son passage ».

Le conférencier a déploré le fait que « la stratégie des systèmes d’information n’est pas suffisamment intégrée dans celle des sociétés ». Le propos est clair : « Sans système d’information, impossible de créer de la valeur. Les pays qui progressent se développent avec des systèmes performants. On peut tout faire à condition d’accéder à l’information pertinente ». Créé depuis 2009, le Club Dsi Sénégal a pour vocation de réunir la communauté des directeurs et responsables informatiques des entreprises et institutions sénégalaises afin d’encourager les échanges et promouvoir le développement des Technologies de l’information et de la communication (Tic) au sein des organisations.

E. Massiga Faye

(Source : Le Soleil, 14 février 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)