twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Assemblée générale de l’Amicale des cadres la RTS : La TNT et le nouveau Code de la presse au menu

lundi 24 octobre 2016

L’assemblée générale de l’Amicale des cadres la Radiodiffusion Télévision du Sénégal (RTS) s’est tenue le week-end à Saly-Portudal, sous la présidence du ministre secrétaire général du gouvernement, Abdou Latif Coulibaly, du directeur de la communication et de Babacar Touré, le président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA), en présence du directeur général de la RTS, Racine Talla et du représentant du Groupe Excaf. Au menu de la rencontre, des discussions ouvertes ont permis de faire des éclairages sur la situation de la Télévision numérique terrestre (TNT) et les avancées du nouveau Code de la presse.

Abdou Latif Coulibaly, le ministre secrétaire général du gouvernement a expliqué que la TNT et le Code de la presse sont au cœur des préoccupations du gouvernement. Sur la TNT, il a expliqué les pas franchis par le Sénégal et la marche continue vers la mise sur pied d’une nouvelle société pour sa gestion.

Le président du CNRA, Babacar Touré, s’est appesanti sur la nécessité de mettre de l’ordre dans la gestion des fréquences attribuées à certains, utilisées ou non, et même des monopoles. Il a fait part de la situation de la RTS investie de la mission de service public dans le cadre de sa mission face aux lobbies et pressions. Il est revenu, non sans déplorer, sur la concurrence déloyale des chaînes et fréquences ne respectant le cahier des charges. Il a insisté sur la transition du numérique à la RTS qu’il voit passer média d’Etat à média du service public.

Malgré la mission de service public, le financement de l’audiovisuel à 100% par l’Etat ne doit exclure la RTS du champ de la publicité. Il a en plus déclaré la volonté du CNRA, de tenir des assises de la publicité. En réponse à des interpellations sur la question relative à la publicité mensongère, Babacar Touré a relevé les limites du CNRA notamment des moyens lui permettant de régler certains problèmes.

Le ministre Abdou Latif Coulibaly a fait part de la volonté du gouvernement, avec le vote d’une loi en novembre 2016 à l’Assemblée nationale sanctionnant les contrevenant à des amendes comprises entre un (1) et cinquante (50) millions de F Cfa. Il a, en plus, expliqué la législation sur la publicité ne relevant pas du Code de la presse.

La TNT en bonne voie au Sénégal

Le président Babacar Touré a, en plus déclaré, que « la TNT est en bonne voie au Sénégal ». Il a confirmé l’engagement de l’opérateur Excaf, gérant la plateforme de la TNT à la place de l’Etat, par ses propres moyens, prenant en charge prestations et investissements. « L’Etat n’a pas mis un sou dans la TNT ». Selon lui, ce qui retarde encore la TNT relève plus du débat sur le contenu. La volonté de faire confiance à une expertise locale est du reste fondamentale pour le président du CNRA car, pour lui, un échec d’Excaf sur la TNT va éroder le capital de confiance des entreprises sénégalaises. Babacar Touré de relever qu’une autre société va être mise en place pour la gestion de la TNT et excluant, dans un souci de transparence et d’équité, Excaf qui ne pourra pas participer au capital.

Pour Alioune Dramé, le directeur de la communication, la démarche de l’Amicale des cadres de la RTS (ACARTS) pour la bonne marche de la TNT et le nouveau Code de la presse, à travers des discussions sur ces questions, ne doit pas faire perde de vue le soutien de l’Etat pour confiner la première Radiodiffusion télévision du Sénégal dans sa position de leader.

Racine Talla, le directeur général de la RTS a cautionné la démarche de l’ACARTS, sollicitant des discussions et panels sur les questions développées plus haut. Pour le président sortant de l’ACARTS, l’année 2016 aucun impact négatif n’a été enregistré sur la mission de service public de la RTS. Sur ce constat, il a justifié ses remarques par la fusion des énergies pour l’atteinte de certains objectifs au sein de l’entreprise.

Samba Niébé Ba

(Source : Sud Quotidien, 24 octobre 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)