twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Arnaque sur le réseau Expresso : les escrocs de plain-pied dans la "guerre de promotion"

jeudi 7 mars 2013

Depuis quelques jours le réseau Expresso fait face à une campagne d’escroquerie en règle. Beaucoup d’abonnés ont été victimes et ne cessent d’appeler le service client pour se plaindre. Tandis que certains portent plainte d’autres minimisent. Au niveau de la Direction générale, le service communication et marketing envisage d’envoyer des sms à tous les abonnés pour les prévenir.

Après les opérateurs, les arnaqueurs sont de plain-pied dans "guerre de promotion". En effet, des clients triés sur le volet sont joints pour leur proposer une promotion. Le soi-disant agent d’Expresso développe un argumentaire très cohérent et plausible. Il commence par s’enquérir de l’état du service en interrogeant sur la qualité des appels, de l’Internet, des forfaits, entre autres. Une fois que l’appât est dans le bain, "l’escroc" lâche le morceau. "Expresso a une promotion tous les trois mois qui consiste à tirer de sa base de données 15 numéros qui bénéficient de bonus et de cagnottes. Ces gratifications vont d’une enveloppe de 500. 000 francs CFA, un frigo, une télévision LCD 107cm, entre autres. Pour en bénéficier, il faudra recharger immédiatement en ligne une carte de 15.000 à 30.000 francs CFA. Dès que vous recharger, vous recevez un sms vous disant que vous avez gagné". Un récit tellement cohérent que même les plus sceptiques à l’image de votre serviteur peuvent tomber dans le panneau.

Sur un ton très persuasif, le monsieur affirme qu’il est de l’agence de Grand Dakar (qui n’existe pas selon la direction générale d’Expresso). Alors aussitôt, un vendeur de crédit est hélé en pleine circulation pour recharger. Dans un premier temps, c’est une carte de 5000 francs qui est rechargée. Et dès qu’il a entendu que c’est un billet de 10.000 francs qui a été remis et qu’il y a une monnaie de 5000, il tente de soustraire le restant. Alors le manège est éventré de suite. Les questions se succèdent. "L’escroc" est acculé et embarrassé. Ne sachant plus quoi faire, il raccroche aussitôt.

Le premier réflexe a été d’appeler le directeur de la communication et du marketing d’Expresso, Malick Thiam. Injoignable, votre serviteur se rabat sur le service client qui confirme que c’est une arnaque et qu’ils ont reçu beaucoup de plaintes dans ce sens. Le seul conseil qu’ils peuvent donner c’est de porter plainte auprès d’un commissariat de police.

Finalement, Malick Thiam rappelle et se désole de l’affaire. C’est ainsi que sur le champ, il a joint des collègues pour que des mesures urgentes soient prises et pour que cela ne fasse pas d’autres victimes. Le numéro de l’arnaqueur : 708559419.

Ibrahima Lissa Faye

(Source : Pressafrik, 7 mars 2013)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)