twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Arnaque dans la téléphonie mobile : L’association des usagers incrimine Sonatel et Sentel

jeudi 29 juillet 2010

L’Association de défense des usagers de l’eau, de l’électricité, des télécommunications et des services (Adeetels) a qualifié les sociétés monopolistiques comme Sonatel, Sentel de grosses arnaqueuses. C’était, hier, à l’occasion de la célébration de sa vingtième anniversaire. L’Adeetels trouve que c’est anormal de vendre un produit à un client pour ensuite lui imposer un délai de consommation.

La célébration de son vingtième anniversaire, tenue hier, aura permis à l’Association de défense des usagers de l’eau, de l’électricité, des télécommunications et des services (Adeetels) de revenir largement sur ce qu’elle considère comme ‘une grande arnaque des consommateurs par des opérateurs publics et privés, surtout Senelec, Sonatel et Sentel’.

A propos des deux opérateurs téléphoniques, l’Adeetels trouve que c’est anormal de vendre un produit à un client pour ensuite lui imposer un délai de consommation. ‘Pire encore, dès qu’un usager émet un appel téléphonique et qu’il ait un correspondant au bout du fil, La Sonatel lui prend 28 francs et Tigo 35 à 38 francs avant même qu’il ne parle’, constate le trésorier général de l’association, Mamadou Seyni Anne. Un ‘ensemble de prises illégales’ qu’il évalue à 84 millions de francs par jour, soit 30 milliards par an de ‘profit’ du côté de la Sonatel.

Pour ce qui est de Senelec, le président de l’association, Ahmadou Abdoulaye Aïdara, regrette que les usagers qui subissent des préjudices à longueur de journée ne soient pas indemnisés, même s’il gagne un procès au tribunal. Il se réjouit tout de même de la possibilité qu’ont les consommateurs de prendre un huissier et de saisir un bien de l’entreprise fautive, si celle-ci refuse d’obtempérer à la décision de justice. Ahmadou Abdoulaye Aïdara reconnaît, cependant, que la difficulté majeure est que les Sénégalais ne sont pas enclins à saisir la justice.

Ainsi, ‘conscient du fait que c’est la politique de l’Etat qu’il faut influencer’, l’Adeetels opte pour une présence dans les instances de prises de décisions, en particulier, dans les ministères. Elle demande à être impliquée davantage dans les réformes des secteurs de l’électricité, de l’eau et des télécommunications. Les défenseurs des consommateurs ont également proclamé leur opposition au processus de migration numérique dans la diffusion médiatique. ‘2015 est la date butoir. Or, on continue de déverser dans notre pays des télévisions d’occasion analogiques venant d’Europe ; et on ne note aucune action de la part des autorités en charge de l’audiovisuel’, regrette Aïdara.

Lui et ses camarades ont constaté avec regret ‘le retrait de l’Etat dans la pleine prise en charge des secteurs sociaux tels que la santé et l’éducation.’ Dans ce dernier secteur, ils ont réitéré leur désapprobation par rapport à ‘l’offre d’enseignement professionnel avec le système Lmd’ qu’ils qualifient de ‘grande arnaque’.

Pour réussir sa mission d’information et d’éducation du consommateur dans ce ‘contexte de tendances lourdes de l’environnement’, l’Association de défense des usagers de l’eau, de l’électricité, des télécommunications et des services entend élargir ses bases à travers la consolidation des Sections régionales et des Cellules de quartiers. Elle appelle les jeunes à plus d’implication pour faire face aux pratiques abusives des sociétés monopolistiques.

Babacar Willane

(Source : Wal Fadjri, 29 juillet 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)