twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Arnaque dans Facebook : Les précisions de Mansour Dieng !

dimanche 26 novembre 2017

Nous avons l’impression que des quotidiens et sites ont tout faux d’envoyer, dans les salles d’audiences, des stagiaires ou ‘’journalistes’’ sans expérience et qui sont loin de pouvoir servir ce métier. La plupart des comptes rendus que nous avons lu comportent non seulement des erreurs sur les chiffres, sur les noms et, plus graves, sur le modus operandi.

Nous précisons, ici et maintenant, que nous n’avons été ni ferrés, ni escroqués sans le savoir. Ceux qui ont lu l’Observateur et Libération du jeudi 23 novembre qui étaient au cœur de l’affaire pour avoir été prévenus d’avance, ont bien compris que nous avons infiltré le réseau du gang de Facebook après qu’une de nos connaissances, qui a été victime, nous en a parlé. Ce dernier qui se trouve être une personnalité, ne pouvait ni porter plainte, ni s’extérioriser pour ne pas faire l’objet d’un lynchage médiatique. Il pensait à l’effet que ça allait faire par rapport à sa famille, ses proches et son travail. En quelque sorte, il ne voulait pas mourir idiot.

C’est en moment que nous avons décidé d’agir pour aider à neutraliser cette faune qui gangrène la société. En collaboration avec un commissaire de police, dont nous tairons le nom, et Mamadou Seck de l’Obs qui se trouve être un excellent journaliste d’investigation, nous avons mis en place un modus operandi et un dispositif qui nous ont permis de les cueillir et de les arrêter comme dans un film.

Alors tout ce que nous avons eu à envoyer ou à faire était fait exprès et à bon escient. Aux jeunes reporters qui ont du mal à faire des comptes-rendus fidèles, nous les conseillons de retourner en classe, ou de se faire mieux encadrer. Car le journalisme est un Métier !

Mansour DIENG
Directeur de Icône magazine

(Source : Dakar Actu, 26 novembre 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)