twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Après les accusations de l’ARTP : Sonatel envisage un recours hiérarchique

vendredi 15 juillet 2016

Apres les graves accusations de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), la cellule de communication de la Sonatel a pondu un communiqué pour tempérer la situation.

Malgré la complexité des tâches à mener (renégociation de contrats en cours avec les prestataires des centres d’appels et mise en place de nouveaux plateaux dans un délai très court), Sonatel est à ce jour, totalement conforme aux dispositions du décret ci-dessus cité. « Face à cette situation et convaincue qu’un dialogue permettra de résoudre cette incompréhension, Sonatel envisage de faire un recours hiérarchique à cette décision », peut-on lire dans le communiqué de la téléphonie orange. L’ARTP a notifié à Sonatel ce mardi 13 Juillet 2016, la décision N° 2016-002 signée en date du 19 mai 2016 portant sanction de Sonatel pour violation des dispositions du décret N° 2014-770 du 14 juin 2014, précisant certaines obligations quant au droit à l’information des consommateurs. La sanction porte sur une amende d’une valeur de 13 959 000 000 de FCFA et correspondrait à 3% du chiffre d’affaires 2015 de l’entreprise. Sonatel tient à rappeler qu’elle a procédé à la mise en conformité progressive de l’ensemble des points soulevés par l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes dès le mois de décembre 2014. Il s’agissait notamment : du retrait du SVI (serveur interactif) qui permettait de traiter les demandes des clients de manière plus efficace ; de la gratuité des appels dirigés vers le 1441 et le 1413 ; de la continuité du service Client 24 heures sur 24. Durant toute la période de mise en conformité, la Sonatel précise qu’elle a régulièrement tenu des réunions d’information avec l’ARTP entre 2014 et 2015.

Ibrahima Khalil Dième

(Source : Sen 360, 15 juillet 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)