twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Après la cyberattaque contre l’ADIE : L’Etat veut sécuriser ses données

jeudi 12 février 2015

Echaudé par l’attaque du groupe informel de pirates, Anonymous, qui a « hacké » le site de l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie), le gouvernement essaie de protéger davantage son système d’informations pour se mettre à l’abri.

Macky Sall tire les leçons du passé : Face à la montée du terrorisme, de la cybercriminalité, de la concurrence économique à outrance, le président de la République invite le gouvernement à prendre les mesures appropriées pour renforcer davantage la sécurité des personnes, des biens, et celle du patrimoine matériel et immatériel de l’Etat. Il a fait cette recommandation alors qu’il abordait le point de sa communication axé sur l’importance de la sécurité dans le processus de développement économique et social, dans le contexte actuel où les attaques criminelles se déploient aussi sur la toile. « A ce titre, il a demandé au gouvernement d’assurer une plus grande sécurité des systèmes d’informations et des bases de données de l’Etat, tout en veillant à instaurer au sein des institutions de l’Etat une véritable culture de la protection des informations », soutient le communiqué du Conseil des ministres.

Cette sortie de Macky Sall intervient après que l‘Agence de l’informatique de l’Etat (Adie) a subi une série d’attaques sur son site web le 18 janvier 2015. Alors qu’à cette période, plus de 20 mille sites web ont été touchés en quatre jours à travers le monde après les attentats de Charlie Hebdo. Le groupe informel de pirates, Anonymous, qui a lancé une chasse à ceux qui font l’apologie du djihad en ligne, avait attaqué le site de l’Adie pour reprocher au Sénégal d’avoir interdit la vente du numéro des survivants de Charlie Hebdo et du journal français Libération qui a reproduit la Une du magazine satirique.

Bocar Sakho

(Source : Le Quotidien, 12 février 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)