twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Après dix mois passés sur le satellite : Walf Tv visible en clair à Dakar et ses environs

mercredi 3 octobre 2007

L’histoire du groupe nous a été servie sur un ton... nostalgique. En janvier 1984, le premier numéro de Wal Fadjri est paru, ensuite est née la radio en 1997, puis, survint la télévision qui n’était accessible qu’à une partie des Sénégalais capables de payer une réception directe par satellite. Aujourd’hui, Sidy Lamine Niasse a son autorisation, sa fréquence pour paraître en clair. Ainsi, à Dakar le signal est donné depuis vendredi dernier. Et même les régions situées à plus de 200 km de la capitale commencent à « déguster » les images de Walf Tv. Au grand plaisir de M. Niasse qui renseigne que le meilleur reste à venir.

Le landernau médiatique sénégalais s’enrichit d’une nouvelle télévision. Walf Tv, du groupe Wal Fadjri est désormais visible en clair à Dakar et ses environs et ce, grâce à sa fréquence hertzienne, en Uhf sur le canal 29. C’est le président du groupe Wal Fadjri, Sidy Lamine Niasse, lui même, qui l’a annoncé hier, en conférence de presse dans les nouveaux locaux dudit groupe, au Front de terre. « Depuis vendredi dernier, on a commencé à passer en clair à Dakar. Et, on m’a appris ce matin (hier) que Thiès, Touba et même Saint-Louis ont reçu les images », a d’emblée précisé M. Niasse avec le sourire. Entouré des différents directeurs de publication de ses trois quotidiens : Wal Fadjri, Walf Grand’Place et Walf Sport, en plus des chefs de desk de la radio Walf Fm, Sidy Lamine Niasse est largement revenu sur les péripéties par lesquelles il est passé avant d’avoir une autorisation du ministère de l’Information, pour « descendre sur terre » et diffuser ses images.

Dans un décor particulièrement... bleu de l’intérieur, le Pdg du groupe Wal Fadjri se souvient : « En décembre dernier, je vous avais invités pour vous informer de l’arrivée de notre télévision qui émettait sur satellite. » En fait, poursuit-il, ceci était dû au fait qu’après avoir soumissionné à un appel d’offres, en 2001, pour l’obtention d’une fréquence, d’autres chaînes de télévision ont bizarrement réussi à obtenir le précieux sésame. Se sentant floué, M. Niasse avait simplement décidé d’émettre à partir d’un satellite.

Par la suite, même s’il s’en défend, ses relations avec le pouvoir semblent être revenues au beau fixe, malgré le fait qu’il revendique encore l’invariabilité de sa « ligne critique ». Car, explique-t-il encore, après avoir formulé une demande d’autorisation à l’autorité compétente, le président de la République l’a reçu pour lui annoncer qu’il a son autorisation. Un acte que Sidy Lamine Niasse « salue » et qui manifeste, selon lui, l’avancée de la démocratie au Sénégal. « Si une presse critique arrive à avoir une télévision, il faut s’en féliciter », souligne-t-il. Interpellé au cours du point de presse, sur la grille des programmes de Walf Tv, M. Niasse promet une innovation. « Nous aurons le volet information, mais aussi des divertissements », renseigne-t-il. A l’en croire, Walf Tv, va « crever les yeux » de cinéma, de théâtre et d’émissions musicales. Au grand plaisir des jeunes.

Introduit dans les débats, le doyen Tidiane Kassé se félicite de l’aboutissement d’un combat de près d’un quart de siècle avant de rappeler le mérite « de ceux qui ont cru à ce projet, au début des années 1980 ».

Mais, aujourd’hui, le président du groupe Wal Fadjri veut franchir un nouveau palier. « Après Walf Tv, on va intervenir sur l’internet », sourit-il encore. Car, pour lui, l’heure est à la modernisation et surtout à l’informatisation. « Je veux que les gens qui sont dans leurs bureaux puissent suivre nos émissions à partir de leurs ordinateurs », dira t-il.

Au terme du point de presse, une visite guidée a été organisée. Occasion pour l’assistance de découvrir les nouveaux locaux du groupe Wal Fadjri, en plus du matériel dont dispose la radio-télévision Wal Fadjri.

Aly Fall

(Source : Le Quotidien, 3 octobre 2007)

Post-Scriptum

Les banques à la rescousse de Walf Tv : Du matériel estimé à plus de 600 millions de francs Cfa

Interpellé sur le dispositif technique de Walf Tv, Sidy Lamine Niasse balance d’un ton narquois : « Une télévision qui a tous les moyens n’existe pas en Afrique. » Sur la notoriété de la chaine, le président directeur général du groupe Walfadjri, dira que c’est d’abord le public qui « détermine notre part de marché ». Mais, M. Niasse veut doter sa télévision de moyens logistiques de la dernière génération. Un plateau technique composé, entre autres de « caméras robotisése », qui sont manipulées à partir d’une salle annexe. « Ici, vous ne verrez pas de caméras qu’on porte sur les épaules », se réjouit Sidy Lamine Niasse. S’y ajoute le décor qui, de l’intérieur, est particulièrement bleu, alors que sur l’écran, c’est un décor « tout à fait virtuel qui est servi ».

Pourtant fait remarquer M. Niasse, « nous n’avons que le tiers de nos besoins en matériel ». Un tiers, dont le coût est estimé à plus de 600 millions de francs Cfa sur 1,8 milliard de francs Cfa prévu. Sous ce rapport, se félicite le Pdg du groupe Wal Fadjri, « nous avons bénéficié du prêt de certaines banques comme la Sgbs, la Bci ou encore le Crédit lyonnais ».

Par ailleurs, M. Niasse est revenu sur les conditions de réception de Walf Tv. « L’abonnement concerne le côté satellitaire », précise-t-il. Pour ce qui est des nationaux, « l’accès est libre et gratuit ».

Aly Fall

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)