twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Appels internationaux : l’Artp va contraindre la Sonatel à payer

jeudi 29 juillet 2010

Le groupe Global Voice, retenu par l’Etat pour gérer des appels entrants internationaux, va démarrer ses activités à partir du 1er aout prochain, a laissé entendre le directeur de l’Artp, Ndongo Diaw. Malgré l’opposition radicale manifestée par les syndicalistes de la Sonatel, l’agence de régulation entend sévir. Ndongo Diaw a donné l’assurance que cette mesure « ne va pas impacter, ni sur les ressources des consommateurs, ni sur les opérateurs de téléphoniques.

Le nouveau tarif qui est de 0.215 euro, au lieu de 0.14 euro, n’est qu’un tarif planché et non plafond », au cours d’un point de presse tenu jeudi. Elle permettrait à l’Etat d’engranger des ressources additionnelles d’environ 5 milliards de francs CFA par mois, a-t-il déclaré, ajoutant que près de la moitié des recettes, 49 %, ira à cette société américaine. « Nous avons découvert que nous n’avons pas d’outil de contrôle du volume des trafics d’appels entrant dans notre pays. Ainsi, nous voulons jouer pleinement notre rôle de régulation, en faisant appelle à des services étrangers », a assuré le directeur de l’Artp. Global Voice mettrait son expertise dans la lutte contre les « fraudes sur les lignes téléphoniques ».

Evoquant le bras de fer qui oppose l’agence de régulation aux syndicalistes de la Sonatel, Ndongo Diaw estime que « depuis 11mois, on est sur ce dossier, tous les opérateurs ont été approchés à temps par l’agence, afin de nous fournir certains documents, concernant les appels entrant internationaux. Le troisième opérateur de téléphonie mobile, Expresso nous a livré tous ses documents concernant les appels entrant dans son réseau... j’ai envoyé une lettre de mise en demeure à la Sonatel, car ils (les syndicalistes) ne veulent pas obtempérer, en nous apportant les documents, les Cdr, dont nous voulons ». Face à ce refus, l’Artp entend « enregistrer tous les appels entrant de la Sonatel et leur faire payer les minutes par estimation ».

Le deuxième opérateur privé, Tigo, n’aurait pas le droit de recevoir des terminaisons d’appels venant de l’étranger, selon le contrat de licence qui le lie à l’Etat. « L’Artp va prendre des mesures pour le contraindre à respecter les chartes », a par ailleurs indiqué M. Ndongo

(Source : Senewebnews, 29 juillet 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)