twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Appels entrants : les retraités de SONATEL donnent le signal du "combat éthique"

mercredi 28 septembre 2011

Les membres de l’Association nationale des agents retraités de la SONATEL (ANARS) ont décidé de mener "un combat éthique" aux côtés des agents du groupe sénégalais de télécoms pour convaincre les autorités étatiques à annuler le décret de surtaxe des appels entrants au Sénégal.

Face aux journalistes, mercredi, les retraités de la SONATEL qui avaient à leurs côtés, l’Amicale des femmes du groupe de télécommunications, ont expliqué le sens de leur combat qui, disent-ils, n’a d’autre finalité que la sauvegarde de l’entreprise.

‘’Notre combat pour la préservation de SONATEL est un problème d’éthique, nous ne sommes pas payés par la Sonatel, mais notre action s’inscrit dans le patriotisme d’entreprise’’, a expliqué Issa Mbaye, porte-parole des membres de l’association.

‘’Cette entreprise, a-t-il ajouté, est la preuve que les Sénégalais peuvent rivaliser en compétence, en éthique et en bonne gouvernance avec n’importe quel autre pays dans le monde’’.

Pour l’ANARS, la surtaxe constitue ‘’un danger pour le pays. ‘’(Elle) aura pour première conséquence de détruire notre compétitivité tarifaire, mais aussi et surtout, notre notoriété sur un marché international, hostile à une intervention de l’Etat qui viole ainsi les conventions internationales règles auxquelles il a souscrit’’, selon son le porte-parole.

Les retraités ont clairement fait savoir qu’ils ne pourront accepter la mesure de surtaxe des appels entrants. ‘’En tant que citoyens sénégalais ayant participé par nos sacrifices à l’émergence d’un secteur rentable, nous n’accepterons jamais que le présent et l’avenir soient sacrifiés au profit de la spéculation’’, disent-ils.

L’ANARS est créée en 1997. Elle est dirigée par un bureau national.

‘’Le décret du président de la République doit être appliqué par tous les acteurs. Cependant, j’ajouterais qu’il ne faut pas perdre de vue que le Sénégal a signé des accords internationaux’’, a déclaré au quotidien Le Soleil, mardi, le ministre de la Connectivité, Alassane Dialy Ndiaye.

Un des pionniers de la révolution des télécoms au Sénégal, M. Ndiaye a dit se qu’il se réfère particulièrement au règlement des télécommunications qui est un ensemble de textes, un ensemble d’avis acceptés par les différents opérateurs dans le monde.

‘’Notre intention, et j’espère que cela sera accepté par le président de la République parce que c’est lui qui décide, est d’écouter toutes les parties concernées par cette affaire’’, a dit M. Ndiaye, ancien patron de SONATEL.

‘’Une fois que nous aurons entendu toutes les parties, je suis sûr que nous trouverons une solution qui sera dans l’intérêt et du gouvernement sénégalais et de tous les acteurs.’’

(Source : APS, 28 septembre 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)