twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Appels entrants : 60 milliards FCfa de perte depuis un an

jeudi 11 août 2011

Il y a un peu plus d’un an, le gouvernement du Sénégal s’oppose à la Sonatel à propos d’un accord entre l’Etat et la société Global voice. Cette dernière avait pour mission de collecter les ressources provenant d’une augmentation des tarifs sur les appels téléphoniques internationaux entrant d’environ 20 % pour reverser le produit à l’Etat, représenté par l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp). Ces revenus sont estimés à 5 milliards de FCfa par mois. Selon le document contenant les remarques du chef de l’Etat distribué lors de la rencontre, « les travailleurs de la Sonatel, qui « n’avaient rien compris dans un conflit opposant l’Etat à leur entreprise, probablement induits en erreur par certains, s’étaient opposés à l’initiative. Les syndicalistes avaient menacé de suspendre le service du téléphonique du pays. Pour éviter une épreuve de force dont seuls les travailleurs seraient victimes, l’Etat avait décidé de prendre du temps d’étudier les arguments de la Sonatel et de recueillir différents avis en suspendant l’application de l’accord ».

Depuis, l’Etat a perdu 60 milliards qu’il gagnait dans l’application de cet accord, lit-on dans le document.

Le gouvernement a rappelé son droit souverain de contrôler le trafic international entrant et d’y ajouter la taxe qu’il veut, la Sonatel étant compétente uniquement pour les tarifs des appels sortants. Il a aussi le droit de lutter contre la fraude téléphonique, mais ne dispose actuellement d’aucun moyen d’accéder aux compteurs des appels sur lesquels la Sonatel doit payer une redevance, ajoute le texte.

Devant les arguments de la Sonatel sur un probable détournement du flux des appels entrants sur le Sénégal, le gouvernement a répondu que le risque n’est pas prouvé, car d’autres pays africain ont déjà institué ce système.

Mbaye Sarr Diakhaté

(Source : Le Soleil, 11 août 2011)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)