twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Antoine Ngom, Directeur Optic : « Si l’Afrique ne prend pas en main sa transformation digitale, le digital va la transformer »

mardi 26 septembre 2017

Professionnels des Technologies de l’Information et de la Communication au Sénégal (Optic), par ailleurs Ingénieur Ecole Centrale Paris a déclaré que l’apport de la révolution du digital en Afrique aura un impact sur l’image et l’économie. Il l’a souligné en marge du 3e Forum “Investir en Afrique” qui se tient au Centre International de Conférence Abdou Diouf (CICAD) de Diamniadio.

« La révolution du digital aura plus d’impact sur l’image et l’économie de l’Afrique de tous les temps », c’est l’avis d’Antoine Ngom. Le Directeur de l’Organisation des Professionnels des Technologies de l’Information et de la Communication au Sénégal (Optic) a affirmé devant les investisseurs étrangers, « que cette révolution du digital offre au continent, l’occasion de s’imposer en tant qu’acteurs pleins et décideurs potentiels sur la scène mondiale ».

Pour Antoine Ngom, la transformation pourrait se réaliser en deux (2) phases. « Il s’agit d’abord de savoir comment utiliser aujourd’hui les technologies et booster l’Economie pour améliorer les performances de nos organisations et influer positivement sur la croissance. Mais aussi et surtout de forcer et transformer les usages et expériences des richesses du digital, pour en faire, un atout pour le bond en avant de l’Afrique », a-t-il relevé.

« Si l’Afrique ne prend pas en main sa transformation digitale, le digital va la transformer lui-même et on subira encore, comme lors des révolutions précédentes, un échec. Il faut qu’on se l’approprie avec les partenaires, mais pas seul », a-t-il toutefois prévenu.

M. Antoine Ngom s’est aussi prononcé sur les 20 millions de dollars pour l’accompagnement des acteurs du numérique. « Ce sont des fonds d’accompagnement de la digitalisation de l’Afrique et une bonne initiative qui vise principalement à aider le continent. Il y a aussi d’autres motivations capable d’accompagner la digitalisation du continent noir », a-t-il expliqué.

Ibrahima Mansaly

(Source : Pressafrik, 26 septembre 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)