twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Amende contre la Sonatel : Omar Faye prend fait et cause pour l’opérateur de téléphonie

samedi 16 juillet 2016

Le mouvement Leral Askan-Wi est très remonté après la récente sortie du Directeur général de l’Artp qui a brandi une amende de 13 959 000 000 de francs Cfa contre la Sonatel pour non-respect des dispositions du décret N°2014 – 770 du 14 juin 2014. En effet, Omar Faye pense que le directeur de l’Artp, Abdou Karim Sall, doit être démis de ses fonctions de directeur de cette structure aussi importante qui est une des mamelles nourricières de ce pays, en l’occurrence l’Artp. « Vous savez, la conférence de presse qu’il a eu à tenir est une conférence de presse de bluff, de leurre et de divertissement par rapport au renouvellement du contrat de la Sonatel et de la vente de la 4G », soutient Omar Faye dans Le Populaire. Rappelant qu’Abdou Karim Sall est un pur produit de la Sonatel, un agent, que ce qu’il est devenu, c’est grâce à Orange, le leader du mouvement Leral Askan-Wi indique que le Dg de l’Artp n’est pas un expert en termes d’appels entrants.

Pour ce qui est de l’amende infligée à la Sonatel, Omar Faye s’interroge : « Une amende sur quoi et par rapport à quoi ? Il faut que ces gens-là soient sérieux et qu’ils cessent de tromper le peuple sénégalais. Il veut étouffer l’affaire de la 4G et du renouvellement du contrat de 17 ans sans appel d’offres ». Or, estime-t-il, « c’est sur ce sujet que les Sénégalais attendent des explications et non qu’il nous tympanise avec une amende pour que les gens s’attaquent à Orange ». « Nous ne nous attaquerons pas à Orange. Aujourd’hui, Orange n’a rien à se reprocher par rapport à ça. Aujourd’hui, il faut s’attaquer à l’Artp qui est en train de nous tromper, de jouer avec le peuple sénégalais », a-t-il martelé.

Le mouvement Leral Askan-Wi a également saisi l’occasion pour dénoncer la politisation de l’Artp par le Directeur général à des fins personnelles : « Il est en train de politiser l’Artp. A chaque fois que le président de la République doit se déplacer, il essaie de le tromper par des mobilisations, avec des tee-shirts, (des tissus) Khartoum en disant qu’il est significatif. Alors qu’il ne pèse rien ». Il a également fustigé la complicité des organisations consuméristes. Selon lui, ces organisations consuméristes sont au niveau de l’Artp et ne travaillent pas pour les Sénégalais.

(Source : Leral, 16 juillet 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)