twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Alex Corentin, Président Internet society Sénégal : « L’internet, ce n’est pas un jeu »

mardi 24 août 2010

Un forum ouest africain sur la gouvernance de l’Internet se déroule à Dakar du 23 du 25 Août. Organisée par Isoc Sénégal, ce forum de Dakar réunit des représentants venus des pays de la CEDEAO et des partenaires dont l’Artp. Au cours de cette session, Il sera question selon M. Corentin pour les Africains d’identifier les moyens appropriés pour une meilleure gouvernance de l’Internet mais aussi et surtout de se protéger de ses méfaits. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée sous la présidence de Madame Fatou Blondin Ndiaye Diop, Ministre des Technologies, de l’Information et de la Communication.

La gestion des ressources, la sécurité des données, l’accès et la diversité, les enjeux techniques, le bilan et les perspectives entre autres, seront au centre des débats au cours de ce forum ainsi que l’a rappelé dans son adresse d’ouverture Mme Nnenna Nwakanma de la fondation Africaine pour la promotion des logiciels libres.

Selon la Ministre des technologies, Fatou Blondin Diop, l’Internet n’est pas une fin en soi mais un outil contemporain incontournable. Arrivé récemment en Afrique, il a connu un développement fulgurant voire « exponentielle ». Technologie d’une rapidité fulgurante, elle est utilisée par tout le monde au point que l’homme d’aujourd’hui apparaît un véritable analphabète quand il ne la maîtrise pas.

Son maniement comporte cependant des risques qu’il devient impérieux de prémunir les populations en leur apprenant les bonnes pratiques. D’où la forte attente placée par la Ministre des Technologies dans les recommandations qui sortiront de ce forum et leur mise en œuvre.

Selon Mme Diop, le Gouvernement est résolu à soutenir des initiatives comme celles d’Internet society Sénégal (Isoc) pour le bien-être de la population en s’appuyant sur des relais comme les « badiénou Ghokh ». « Ce ne sont pas les étudiants qui nous posent problèmes mais surtout les « non apprenants ». On devra leur montrer comment utiliser cet outil tout en évitant ses dérives. Consciente des dérapages déjà relevés depuis son introduction au Sénégal, Madame la Ministre pense que ces analphabètes doivent être formés à l’utilisation efficace de l’outil Internet dans leur mode de vie par la formulation de dispositions communes pratiques pour l’ensemble des pays de l ‘espace communautaire CEDEAO.

Selon Alex Corentin, la question de la gestion de l’Internet a soulevé plusieurs débats lors du sommet de 2003 comme : qui doit gérer l’Internet, qui le dirige, qui définit les lois, les meilleurs pratiques ? L’Internet est devenu un outil indispensable dans la vie de l’homme au point qu’il ne peut plus être considéré comme un jeu et les Africains ont leurs mots à dire sur sa problématique et son application en fonction de leurs propres réalités. Alex Corentin en est d’autant convaincu qu’il estime indispensable de diversifier les fonctions de l’Internet en mettant en codification certaines langues nationales comme le sérère, le pulaar ». Mais avertit-il, comme la langue, il peut être la pire et la meilleure des choses d’où la nécessité d’en définir les règles. Le forum qui se poursuit jusqu’à mercredi s’achèvera sur des recommandations fortement attendues par les acteurs.

Ndèye Ngaty Ndoye

(Source : African Global News, 24 août 2010)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)