twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Afrique francophone : le réseau des décideurs en systèmes d’information prend forme

jeudi 11 mai 2017

C’est une première en Afrique francophone ! Les directeurs des systèmes d’information et les associations de DSI de sept pays du continent se constituent en réseau. L’idée est d’intensifier les échanges et les informations, notamment dans les domaines de la cyber-sécurité.

Les directeurs des systèmes d’information de l’Afrique francophone créent leur réseau. Réunis lors du salon Security Day, organisé fin avril à Dakar, les responsables IT se sont finalement accordés à officialiser leur nouvelle union, après un long processus dont les prémisses remontent à 2012.

Tout a commencé quand l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) s’est donnée pour objectifs de réunir et d’appuyer les acteurs publics et privés dans la mise en œuvre d’une coopération active dans le développement du numérique, des systèmes d’information et de la cyber-sécurité en Afrique. Cela s’est traduit, concrètement, par l’adoption de deux stratégies numérique et économique de la Francophonie, officialisées respectivement aux Sommets de Kinshasa (2012) et Dakar (2014),

Mais la naissance de la nouvelle entité ne sera initiée qu’en février 2017, durant l’IT Forum numérique de Dakar. Lors de cet évènement, les directeurs des systèmes d’information et les associations de DSI, issus sept pays africains (la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Maroc, le Mali, le Sénégal, la Tunisie et le Togo) ont décidé de créer la toute première fédération panafricaine francophone des systèmes d’information.

l’OIF en soutien

La nouvelle organisation ne fera pas ses premiers pas sans soutien. L’OIF ainsi que ses partenaires du secteur privé ont formulé leur souhait d’accompagner le Réseau francophone des directeurs des systèmes d’information. C’est d’ailleurs dans ce but qu’ils ont signé une déclaration de projet. L’idée est de mettre en place une méthode de collaboration originale et efficace, en vue de proposer aux DSI et aux experts francophones des solutions adaptées, notamment en matière de cyber-sécurité. En même temps, les DSI francophones bénéficieront d’un espace collaboratif qui leur permettra d’échanger et de contribuer au développement de la cyber-sécurité dans l’espace francophone africain.

(Source : La Tribune Afrique, 11 mai 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)