twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Afrique du Sud : quatre lycéennes ont contribué à la conception d’un satellite qui sera envoyé dans l’espace en mars 2019

vendredi 18 janvier 2019

D’ici le mois de mars, si tout se passe bien, quatre lycéennes sud-africaines verront le satellite privé pour lequel elles ont contribué à la conception, envoyé dans l’espace.

Ayesha Salle, Brittany Bull, Bhanekazi Tandwa, Sesam Mngqengqiswa font partie d’un groupe de quatorze jeunes filles qui prennent actuellement part à une session de formation dirigée par des ingénieurs satellites de Cape Peninsula University of Technology. C’est dans le cadre des efforts visant à encourager la participation des femmes africaines dans les domaines des Sciences, Technology, Engineering, Mathematics (STEM).

Elles ont conçu et construit des charges utiles pour le satellite qui survolera l’Afrique et transmettra des données utiles pour l’agriculture et la production alimentaire sur le continent. L’équipement spatial fournira aussi, deux fois par jour, des informations qui pourraient contribuer à la prévention des catastrophes.

Brittany Bull, élève à Pelican Park High School, estime que le satellite aidera à « déterminer et à prévoir des problèmes auxquels l’Afrique sera confrontée à l’avenir ; là où notre nourriture pousse, où nous pouvons planter plus d’arbres et de végétation et comment nous pouvons surveiller des régions éloignées. Nous avons beaucoup d’incendies de forêt et d’inondations, mais nous n’intervenons pas toujours à temps ».

Pour parvenir à concevoir et à construire les charges utiles du satellite, les quatre jeunes filles se sont d’abord exercées au cours de leur formation à la programmation et au lancement de petits satellites « CricketSat » utilisant des ballons météorologiques à haute altitude. Les compétences acquises de cette expérience leur ont permis de se familiariser avec les fondamentaux essentiels à la configuration de ces charges utiles.

L’ensemble du projet de satellite a été mis au point par la Meta Economic Development Organization (MEDO), une entreprise sud-africaine spécialisée dans le soutien au développement économique dans tous les domaines, en partenariat avec la Morehead State University aux Etats-Unis.

(Surce : Agence Ecofin, 18 janvier 019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)