twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Afrique de l’Ouest : Passage à la Télévision numérique terrestre

samedi 24 septembre 2016

Les pays-membres de l’UEMOA déjà en retard pour le passage à la Télévision numérique terrestre (TNT) s’activent pour un passage dans les plus brefs délais. A cet effet, la commission de l’UEMOA a organisé une réunion des différents ministres en charge de la communication, le vendredi 23 septembre 2016, à Ouagadougou.

En 2006, l’Union internationale des télécommunications (UIT) avait conclu à Genève, du passage de l’ensemble des pays-membres de l’UEMOA à la Télévision numérique terrestre (TNT) au plus tard le 17 juin 2015. Dix ans après, aucun pays n’a terminé le processus.

La raison : les finances. C’est pourquoi, la commission de l’UEMOA a organisé une réunion des différents ministres de la Communication, des Télécommunications et des TIC, le 23 septembre 2016, à Ouagadougou.

L’objectif a été de faire le point sur l’état d’avancement de la mobilisation des ressources et définir une stratégie devant permettre le passage à la TNT dans les prochains mois.

« Les autorités du Burkina Faso et du Bénin ont bouclé le financement de la TNT en ayant recours aux banques nationales », a confié le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement du Burkina Faso, Rémis Fulgance Dandjinou.

Il a, par ailleurs, pris l’exemple du Niger qui a utilisé le fonds d’investissement pour le développement (constitué des ressources provenant du secteur des télécommunications) pour financer les installations de la TNT.

Et pour lui, les autres pays doivent déployer tous les efforts pour rassembler les ressources nécessaires auprès des banques nationales afin d’achever la transition numérique.

« Le but n’est pas atteint, mais beaucoup d’efforts ont été faits tant au niveau national que régional », a reconnu M. Dandjinou.

A propos toujours de l’état d’avancement du processus au Burkina Faso, la ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, Aminata Sana, a fait savoir qu’actuellement, la production des équipements du réseau de diffusion est en cours.

« Nous attendons la mise en marche des premières stations de diffusion numérique dans les prochains mois. Les actions de communication au grand public débuteront bientôt », a-t-elle dit.

De son côté, le commissaire de l’UEMOA chargé des TIC, Guy Amédée Ajanmahoun, a souligné que le vrai problème est d’ordre technique.

A l’en croire, les experts devraient travailler à faire des propositions afin que lorsque les antennes seront installées, il faut définir les techniques de déploiement de l’image et surtout le contenu de cette image.

Gaspard Bayala

(Source : Sidwaya, 24 septembre 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)