twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Afrique : Le projet Afripedia prend corps

mardi 16 décembre 2014

Le projet a été au centre d’un séminaire d’imprégnation des apprenants, le samedi 13 décembre 2014 au Centre de développement des technologies de l’information et de la communication (CDTIC) de l’Université de Ngaoundéré dans la région de l’Adamaoua.

Le projet afripedia est né du constat selon lequel Wikipédia est assez peu accessible dans des régions où la majorité n’a pas d’accès internet à domicile, ou là où le débit de connexion n’est pas suffisant ou trop instable. C’est dans l’otique de palier à ce probleme que que le projet Afripédia de l’encyclopédie wikipédia a vu le jour le 15 juin 2012 grâce à un partenariat entre trois structures. « Afripedia » est un projet soutenu par Wikimédia France, l’Institut français et l’Agence universitaire de la Francophonie avec le soutien de Kiwix. C’est en vue de la vulgarisation de ce projet que le Centre de Ddéveloppement des Technologies de l’information de la communication de l’Université de Ngaoundéré à travers son campus numérique francophone (CNF), a initié un séminaire de vulgarisation et de formation du public de Ngaoundéré sur ce projet sous le thème « formation à l’utilisation, la contribution et l’utilisation de wikipédia ».

Selon Batouré Bamana Appolinaire, le responsable du Campus Numérique Francophone de Ngaoundéré, « le projet Afripédia a pour objectif de favoriser l’accès à la connaissance libre, par le biais des projets Wikimédia, au plus grand nombre. Partant du constat que Wikipédia est finalement assez peu accessible dans des régions où la majorité n’a pas d’accès internet à domicile, ou là où le débit de connexion n’est pas suffisant ou trop instable ».

Au cours de ce séminaire d’une journée, les participants ont été édifiés sur l’Utilisation d’afripedia et son installation de ce dernier sur ordinateurs. Mme Bissohong Lydienne Charlie a tenu à préciser que le projet Afripedia met en place un dispositif permettant la diffusion hors ligne des contenus de la Wikipédia francophone dans les campus numériques de l’AUF en Afrique centrale et Afrique de l’Ouest grâce à un système composé d’un ordinateur alimenté par une simple prise électrique, installant un réseau wifi hors-ligne qui diffuse le contenu d’une clé USB contenant l’intégralité de la Wikipédia francophone lisible grâce au logiciel de gestion d’archive wiki Kiwix.

Un réseau de formation à l’utilisation des projets Wikimédia (et notamment Wikipédia) dans le cadre pédagogique (primaire, secondaire ou universitaire) dans un contexte hors-ligne, ainsi que des formations à la contribution sur Wikipédia a été mis sur pied.

Les personnes intégrant ce réseau de formation (en ligne et en présence ) sont eux-mêmes des formateurs qui pourront ainsi contribuer à la dissémination des savoir-faire.

Dewa Aboubakar

(Source : Africa Info, 14 décembre 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)