twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Africa DNS Forum 2017 de Dar es Salaam : Un potentiel inexploité

jeudi 27 juillet 2017

Avec moins de 2 millions de noms de domaine actuellement enregistrés par les registres africains, le potentiel de croissance dans cette industrie reste inexploité. Si l’on considère que la généralisation de l’accès à Internet n’est qu’une question de temps comme le confirme plusieurs rapports d’entités multilatérales et cabinets de conseil, il est évident de s’attendre à une hausse exponentielle de la demande de plus de services en ligne, ce qui lancera de la croissance une industrie du système de noms de domaine toujours aux starting blocks .

Selon le rapport de l’ICANN sur le marché des DNS en Afrique, le continent ne dispose que de 11 bureaux d’enregistrement accrédités ICANN sur un total mondial de 2.143. Un nombre négligeable qui témoigne du retard énorme accusé par l’Afrique. Cela se répercute, naturellement sur le nombre des noms de domaine utilisés par les africains. Selon l’étude, seulement 1% des domaines des gTLD (principal type de domaine de premier niveau) sont enregistrés par les africains.

Selon Michuki Mwangi, directeur de développement pour l’Afrique à Internet Society, « le forum fournit une plate-forme pour l’échange d’idées, de meilleurs pratiques et d’expertise technique afin de développer l’industrie africaine des noms de domaine en même temps que le nombre d’internautes. »

Mais avant d’en arriver là, l’Afrique a besoin de trouver des solutions un certain nombre de problématiques dont les aspects juridiques touchant les registres africains, les bureaux d’enregistrement et les revendeurs, la sécurisation du système africain de noms de domaine et le rôle des registres africains… Et c’est justement là où intervient l’évènement où sont présents les registres, les registraires, les décideurs pays du Top Level Domains (ccTLD), les décideurs, les régulateurs ainsi que les fournisseurs de services Internet, les entreprises informatiques, la société civile…

Source

Pour rappel “Bilan de l’industrie africaine du DNS et planification de l’avenir”, c’est le thème du cinquième forum africain sur le système des noms de domaine (DNS), une rencontre qui se tient à Dar es Salaam en Tanzanie du 26 au 28 juillet 2017.

(Source : Social Net Link, 27 juillet 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)