twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Affaire Thierno Ousmane Sy : acharnement politique ou faits probants ?

jeudi 8 mai 2014

Thierno Ousmane Sy alias TOS, est en prison depuis bientôt un an, incriminé dans le sulfureux dossier de la licence Sudatel. Il lui serait reproché d’avoir perçu des commissions occultes et favorisé en retour un blanchiment d’argent. Ainsi, selon des sources vérifiées, il serait dans le collimateur des services américains d’enquête financière qui veulent farfouiller dans toutes ces affaires nébuleuses qui se sont déroulées sur le sol américain. Peut-être est-il même plus en sécurité à Rebeuss, à l’abri d’une traque autrement plus implacable, celle des services américains.

Que lui reprocherait-on ?

Au moment où la société de droit américain, Millicom, propriétaire de Tigo, à l’époque Sentel, cherchait à consolider ses attaches commerciales au Sénégal, Thierno Ousmane Sy et son compagnon de « Monopoly » Karim Wade, auraient tenté de faire monter quelques enchères lors des négociations en vue de la réévaluation du prix de vente de la licence accordée par l’Etat sénégalais à Millicom, notamment pour le volet de la 3G. Comme qui dirait une tentative de chantage et d’extorsion de fonds en échange de quelques faveurs qu’ils avaient promises à leurs interlocuteurs. Millicom a bien sûr refusé le deal proposé par les deux hommes, mais s’en est ouverte aux autorités américaines, pour se plaindre de cette manœuvre indélicate.

Lesquelles autorités, notamment leurs policiers financiers, se sont alors mises à surveiller comme du lait sur le feu toutes les transactions de TOS sur le territoire américain, et sont tombées sur des mouvements de fonds (près d’une dizaine de millions de dollars) qu’elles auraient qualifiés de suspects, entre Dubaï, Londres, et les Etats-Unis. Du coup, elles n’auraient qu’une hâte : demander des explications à Thierno Ousmane Sy sur ces opérations financières douteuses et ces mouvements de fonds suspects.

Pour en revenir au titre, pourquoi TOS, poursuivi pour blanchiment et qui prétend que son argent lui vient de son business (inconnu avant l’alternance de 2000), n’arrive t-il pas à établir clairement l’origine licite donc traçable de ses millions de dollars identifiés ?

Pourtant, tous les jours, certaines personnes suspectées à tort de blanchiment d’argent arrivent à démontrer le contraire devant nos Juges et Procureurs et ainsi voir les poursuites contres elles abandonnées.

Autant dire que TOS est encore plus en sécurité à Dakar, avec notre Justice plus conciliante qu’avec celle de nos partenaires américains réputés plus implacables avec les délits financiers internationaux depuis les attentats du 11 septembre et la lutte contre les réseaux douteux de transfert d’argent.

(Source : Dakar Actu, 8 mai 2014)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)