twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Affaire ARTP : "Abdoulaye Baldé et Karim Wade doivent être poursuivis", selon Latif Coulibaly

dimanche 14 mars 2010

L’audit de l’Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) par l’Inspection Générale d’Etat (IGE) continue de faire des vagues. En effet, après le passage devant le juge respectivement du Directeur général, Daniel Goumbalo Seck et du Président du conseil de régulation de cette agence, Abdoulaye Sakho, le Journaliste écrivain, par ailleurs Directeur de publication de « la Gazette », Abdou Latif Coulibaly estime qu’, « Abdoulaye Baldé et Karim Wade doivent être poursuivis au moins pour complicité de détournement de deniers publiques ou pour recèle d’argent public détourné ». Selon lui, on ne peut pas laisser à perte de profit les 96 Millions qui ont été donnés à l’Agence Nationale de l’Organisation de la Conférence Islamique (ANOCI).

Invité, ce dimanche 14 mars, dans l’émission Grand Jury de la Rfm, il a expliqué que : « c’est d’autant plus simple, d’ailleurs, dans le cas des responsables de l’ANOCI, Baldé a dit : ’’ effectivement nous avons reçu du matériel qui a été acheté par l’ANOCI’’. Mais l’ANOCI n’a pas le droit d’acheter du matériel pour l’ANOCI. Ils ont reçu comme responsables de l’ANOCI, le matériel qui a été acheté par de l’argent détourné ».

L’auteur des « Comptes et mécomptes de l’ANOCI » est d’avis qu’« ils devraient, au minimum, être entendus comme témoins dans cette affaire là. 96 Millions, c’est plus que 60 Millions pour lesquels le Professeur Sakho a été convoqué et que lui-même a déposé une caution de 57 Millions pour avoir sa liberté ». Et de s’interroger « pourquoi devrait-on choisir parmi les sénégalais, ce qui commettent un délit et un crime, on les met en prison et les autres parce que leur papa est Président de la République ou qu’ils sont Ministres qu’on les laisse ? ».

Pour lui, si la justice veut être crédible, dans cette affaire, elle va jusqu’au bout en convoquant ces deux personnalités. Ils ont les moyens de ne pas aller en prison parce qu’ils vont déposer rapidement une caution. Mais ils méritent de passer devant le juge et de déposer ces cautions là.

Papa Mamadou Diéry Diallo

(Source : Pressafrik, 14 mars 2010)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)