twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Accusée par les pétroliers locaux : La SONATEL réplique

mardi 1er juillet 2014

La Sonatel n’a jamais favorisé une entreprise au détriment d’une autre. C’est en résumé la réponse de la direction aux accusations de favoritisme pour Total.

C’est à travers une conférence de presse que les pétroliers nationaux ont attaqué l’accord signé entre la SONATEL et le groupe Total, un accord qui permet le paiement de carburant via Orange Money. Allant jusqu’à accuser la société de téléphonie de favoritisme.Des accusations, que la Direction Générale balaye d’un revers de main. « Sonatel n’a pas été sollicitée par d’autres sociétés pétrolières pour le paiement du carburant avec Orange Money. Certaines entreprises du secteur pétrolier ont organisé une conférence de presse pour dénoncer le partenariat entre Total et Orange Money. Sonatel s’étonne de n’avoir pas été contactée au préalable par ce groupement pour s’informer de ce modèle de partenariat innovant, co-créé avec Total, tous deux leaders dans leur secteur d’activités respectif. Sonatel tient à préciser qu’il ne s’agit nullement d’un choix unilatéral. Total est le seul pétrolier qui a fait un retour positif sur un possible partenariat dans le domaine du paiement marchand sur le mobile depuis qu’Orange Money a lancé ses services », indique le communiqué.

Et pour descendre en brèche les accusations de favoritisme, la Sonatel brandit les nombreux accords du même genre signés avec les entreprises nationales. « Orange Money a signé beaucoup de partenariat dans le domaine du paiement marchand ou du paiement de factures (Senelec, SDE, Excaf, Sup de Co Dakar, Eticca…), et pour lesquelles une offre promotionnelle de lancement du service, avec bonus crédit, a été proposée aux clients, dans les mêmes conditions que celles du partenariat avec Total. La Direction générale de Sonatel réaffirme son ouverture et sa disponibilité pour examiner toute demande de partenariat, comme elle l’a toujours été, aussi bien sur le service Orange Money que sur tous les autres services de télécommunications du groupe Sonatel, créés pour développer l’inclusion financière et simplifier la vie aux populations dans ses pays de présence », conclut le communiqué.

Oumar Fédior

(Source : Réussir Business, 1er juillet 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)