twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Accusation de l’Etat sur Millicom : Thierno Ousmane Sy persiste et signe

vendredi 5 mars 2010

« Le contentieux Milicom Etat du Sénégal est un problème qui a des racines profondes et cela nous amène à réfléchir sur nos relations avec les multinationales ». C’est ce qu’a laissé entendre le ministre conseillé, Thierno Ousmane Sy. C’était lors du lancement de la boutique Neosurf de l’Université Cheick Anta Diop qui s’est tenue hier, jeudi 04 mars.

« Milicom n’a pas tenu ses engagements d’août 2000 avec l’Etat du Sénégal. C’est ce qui explique la situation actuelle ». Cette assertion est du Ministre conseillé du Président de la République, chargé des Tic. Thierno Ousmane Sy estime que la société de téléphonie était d’accord pour payer le montant dont s’acquittera le prochain opérateur télécom (Expresso).

Retraçant l’historique de l’affaire, M. Sy explique qu’en 1999, la société Milicom avait bénéficié d’une licence « bradé ». « Une licence presque donnée gratuitement. » En 2000, avec l’avènement de l’alternance politique, a-t-il poursuivi, « nous avons voulu remédier à cette gratuité de la licence de ladite société ». Une négociation à commencer en ce moment et à aboutie à l’accord d’août 2000 avec Milicom.

Cet accord stipulait que la société est prête à payer sa licence. Mais, devant la difficulté de trouver un montant, souligne le Ministre conseillé, « nous sommes tombés d’accord sur le fait que la société payera le montant que la prochaine société de télécommunication payera, avec les réductions fiscales qu’il faut ». La licence en question sera concédée pour un montant de 200 millions de dollars, à Expresso. Là, ajoute M. Sy, « la société a refusé de payer cette somme. Ils sont partis de 20, 30, 60 et maintenant 100 millions de dollars, mais ce n’est pas le terne du contrat ». Avant de poursuivre en soulignant que les négociations sont ajournées pour des raisons judiciaires. Pour ce qui est du sort réservé aux employés de Tigo en cas de retrait de la licence, Thierno Ousmane Sy a tout simplement dit : « ils pourraient être accueillis par les deux autres opérateurs ».

Une boutique, plusieurs services

Ce postulat du ministre conseillé a été recueilli dans le cadre du lancement de la boutique Neosurf de l’Université Cheick Anta. C’est le concept mis en place par la société Nawek consult. Ce concept devra permettre à ses usagés d’effectuer plusieurs opérations au même endroit. Qu’il s’agisse de factures d’eau, d’électricité, de téléphone et ou de télévision, tout est payé au même endroit. Selon Gonzaque Boissy, un des promoteurs du projet, la sécurité est un élément majeur qui a été pris en compte avec notamment le système de sécurité Https. Pour l’instant, 100 boutiques du genre son active dans Dakar en attendant son élargissement à toutes les régions du Sénégal.

(source : Sud Quotidien, 5 mars 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)